Dentaria bulbifera  - Dentaire bulbifère, à bulbilles
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Dentaire bulbifère, Cardamine bulbifère, Dentaire à bulbilles, Cardamine à bulbilles, autrefois Dentaire porte-bulbes, connue des anglophones sous les nom de 'Coral root' ou 'Coralroot Bittercress'.
    Nom latin : Dentaria bulbifera  L., synonyme de Cardamine bulbifera  (L.) Crantz.*
    famille : Brassicaceae.
    catégorie : vivace à souche charnue écailleuse comestible.
    port : dressé.
    feuillage : caduc, vert moyen. Feuilles basales pennatisequées à 5 à 7 folioles lancéolées à marge dentée et ciliées et pétiolées, au milieu à 3 à 5 folioles et les caulinaires opposées, simples et sessiles
    floraison : au printemps courant avril à juin selon climat. Courte grappe de quelques petites fleurs (2 à 3cm) hermaphrodites à 4 pétales, 6 courtes étamines, 2 carpelles, calice étroit à 4 sépales.
    couleur : blanc à blanc rosé, lilas ou purpurine, les boutons floraux sont roses, les bulbilles d'un brun-violacé.
    fruits : siliques dressées de + ou - 3 cm x 3 mm qui arrivent rarement à maturité, ce sont les bulbilles comestibles qui assurent la multiplication végétative.
    croissance : moyen, il faut vraiment lui laisser le temps de s'installer compter au moins deux ans
    hauteur : 0.30 à 0.70m.
    sol : ordinaire de préférence calcaire, frais et riche en humus.
    emplacement : ombre à mi-ombre sous le couvert d'autres essences.
    multiplication : division des racines à l'automne.
    zone : 4 - 9.
    origine : dans les sous-bois de feuillus notamment dans les hêtraies de l'Europe centrale (de l'est des Balkans au Caucase présente en Roumanie, à l'est de la Slovaquie), en France disparue en Auvergne, Cantal, Allier, présente mais protégée en Poitou-Charente, Nord Pas de Calais, Oise, Aisne, Ardennes, Isère et Alpes-Maritimes, aussi côté espagnole, présente de l'Italie jusqu'en Grèce, au Nord de la Grande Bretagne et les îles britanniques (unique représentant du genre) jusqu'en Finlande et Scandinavie. Se rencontre en Iran, en Russie et à l'ouest de l'Asie jusqu'à une altitude d'environ 1300 m, sans oublier dans l'état de l'Ohio.
    Dans certaines régions, fait partie de la listes des espèces protégées comme en Normandie ( Basse Normandie, arrêté du 27 avril 1995; Haute Normandie, arrêté du 3 avril 1990), Poitou-Charente, arrêté du 19 avril 1988.
    entretien : sans, puisque au printemps le nouveau feuillage progressivement prend la place de l'ancien qui disparaît formant un bon tapis d'humus.
    maladies et ravageurs : peut être visités par les escargots et les limaces.
    NB : son nom Dentaria  désigne le genre en latin et venant du mot 'dens' qui désigne une dent, faisant allusion à l'aspect de ses racines blanches couvertes d'écailles, et son nom spécifique bulbifera  vient du latin 'bulbus' qui désigne le bulbe et 'ferre' qui signifie porter, faisant allusion aux aisselles des feuilles qui portent des bulbilles. Ce genre comprend une vingtaine d'espèces de vivaces, originaires des zones tempérées.
    Propriétés et utilisations :
    La dentaire est réputée depuis la nuit des temps pour ses propriétés vulnéraires. Les médecines traditionnelles à travers le monde l'utilisaient pour traiter les maux de dents. De nos jours, en homéopathie, elle entre en mélange dans des compositions destinées au traitement de l'aérophagie et autres troubles digestifs.
    Les racines fraîches au goût légèrement poivré, piquant qui autrefois remplaçait couramment le raifort Armoracia rusticana.
    Les jeunes pousses peuvent être consommées crues en salade, les autres en légume cuit.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Cardamina hirsuta  L., Cardamine hirsute, Cardamine velue, Cresson des murailles, Cresson velu des vignes, Cresson de vigne, consulter sa fiche.

    Consulter la liste des autres espèces de vivaces rhizomateuses ou bulbeuses.

    Annotations :
    * L. , abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    *Crantz. , abréviation botanique pour le médecin obstétricien-botaniste autrichien Heinrich Johann Nepomuk von Crantz (1722-1799), on lui doit de nombreux ouvrages de médecine, sur l'hygiène et de botanique comme 'Classis cruciformium emendata cum figuris aeneis in necessarium instit. rei herbariae supplementum' (Leipzig-Kraus - 1769) une flore sur la famille des Crucifères, consultable en ligne.
    - nmauric©22/08/2009 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site