Alternanthera ficoidea  - Alternanthère ficoïde
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Alternanthera ficoidea Nom commun : Alternanthera ficoïde, localement Sanguinaria (Sanguinaire), nommée par les anglophones 'Slender Joyweed', 'Joyweed', 'Joseph's Coat' 'Copper Leaf,' 'Parrot leaf' ou encore 'Calico Plant' à Hawaï nommée 'Palewawae' 'Chaff flower'.
    Nom latin : Alternanthera ficoidea  (L.) P. Beauv.*, synonymes Achyranthes ficoidea  auct. non (L.) Lam.*, Alternanthera tenella  Colla.*, Alternanthera polygonoides  var. ficoidea  (L.) M. Gómez, Gomphrena ficoidea  L., Telanthera ficoidea  ( L. ) Moq.
    famille :Amaranthaceae.
    catégorie : vivace herbacée pérenne à souche et tiges charnues de teinte rouge souvent striées et pourvues de cils au niveau des noeuds. Cultivée comme plante d'intérieur, au jardin en annuelle.
    port : dressé, buissonnant, ramifié.
    feuillage : persistant, gaufré, nervures fortement marquées, opposé, alterne, ovale, oblong à cordiforme, pourvu d'un long pétiole. Feuilles bigarrées de pourpre, rose soutenu, nervures rouge, verte ou marginées de crème.
    floraison : sans intérêt, rare lorsqu'elle est cultivée à l'intérieur, dans le courant de l'été (juillet-août selon climat). En cime, panicules axillaires de nombreuses minuscules fleurs (1,5mm) dioïque, sessiles, entre des bractées axillaires et des bractéoles ovales à triangulaires de la même couleur, à 5 tépales et 5 étamines.
    couleur : blanche à blanc crème pour l'espèce type.
    fruits : rarement vue, en principe ce sont des capsules membraneuses contenant une petite graine ovoïde d'un brun rougeâtre.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0,30 à 0.60m, étalement 0,45m, voire plus sous climat approprié.
    plantation : en extérieur courant mars-avril, cultivé en pot effectuer un rempotage tous les 2 ans.
    multiplication : au printemps, portion de tige avec noeud a bouturer dans de l'eau, ou sous plastique à une température de 22-24°.
    sol : humifère bien drainé, en pot 2/3 de terreau humifère et 1/3 de sable.
    emplacement : soleil à mi-ombre, il lui faut 5 ou 6 h de soleil au minimum par jour pour conserver sa belle coloration rouge.
    zone :8 - 10
    origine : Mexique, Amérique centrale et Amérique du sud (Bolivie) et Puerto Rico, naturalisée aux îles d'Hawaï, Polynésie française dont Marquises, introduite en Floride et dans le Maryland, naturalisée aux Indes.
    entretien : arroser fréquemment en été.
    Pour une culture en pot, vaporiser de temps en temps le feuillage avec de l'eau à température ambiante, durant la période de croissance, effectuer un apport d'engrais tous les 20 jours.
    Pincer régulièrement les extrémités pour favoriser la ramification.
    maladies et ravageurs : eut être sujette aux pucerons, aux acariens, sous climat très humide plus ou moins sensible à la fusariose, une maladie cryptogamique.
    NB : Son nom Alternanthera  vient du latin alternus' qui signifie alterne et de 'anthera' qui désigne l'anthère, son nom spécifique ficoidea  ficoïdées, donné pour synonyme de ficoïde. Ce genre comprend 80 espèces d'annuelles, de vivaces et quelques espèces aquatiques*, originaires de l'Asie, de l'Afrique, des Amériques (majoritairement) et de l'Australie en zones tropicale et sub-tropicale, dont 3 espèces dans les îles d'Hawaï.
    L'Althernanthère peut être cultivée en pleine terre à l'extérieur dans les jardins au climat doux où elle est utilisée dans les bordures, les massifs bas, mixed-borders ou simplement dans des vasques ou des potées; ailleurs dans des potées que l'on rentre à l'intérieur durant l'hiver, ou encore la cultiver en annuelle.
    Parmi les nombreux cultivars du genre citons :
    Alternanthera ficoidea  'Aurea Nana' port trapu, compact 10 à 20cm de haut au feuillage vert chartreux.
    Alternanthera ficoidea  'Party time' au feuillage ovale-lancéolé ondulé à marge souvent roulée vers l'intérieur largement nervuré, pétiole rose magenta, le limbe maculé de rose bonbon à rose magenta lavé de vert chartreuse.
    Alternanthera ficoidea  ou 'Red Threads' très fin feuillage vert au revers pourpre.
    Alternanthera ficoidea  'Rosea Nana' au feuillage spatulé et étroit vert et rose bonbon.
    Alternanthera ficoidea  'Yellow Joseph's coat' feuillage étroit lancéolé, panaché de vert franc et de jaune.
    Alternanthera  'Grenadine' au feuillage plus étroit, rouge betterave et vert à nervures d'un rose magenta.
    Alternanthera dentata Alternanthera  'Purple Knight' au feuillage obovale à lancéolé, rouge pourpre à bronze cuivré.
    Alternanthera  'Royal tapestry' feuillage étroit, vert et violet foncé, couleur assez semblable à celle de Setcreasea pallida.
    Alternanthera  'White carpet' feuillage étroit, spatulé, lancéolé, vert vif marginé de blanc.

    Quelques autres espèces :
    Alternanthera dentata , présente au Brésil et les Antilles, feuillage rouge bordeaux presque noir, floraison d'un blanc crémeux, en vogue dans les jardins anglo-saxons, photo ci-contre.
    Alternanthera reineckii  Griseb*, synonyme Telenthera osiris  Alternanthère de Reineck, de 25 à 50 cm de haut larges feuilles rouge et lilas, introduite vers 1965 pour être utilisée en aquariophilie d'eau douce, dont il existe deux cv 'roseafolia' commercialisé aussi sous le nom de 'Pink' 10 à 15cm dans les tons de rouge et 'Lilacina'.
    Alternanthera philoxeroides  une adventice sud-américaine, qui a sa place dans la liste des aliens aquatiques au même titre que la jacinthe d'eau Eichhornia crassipes.
    Vous pouvez consulter la liste des plantes 'dites d'appartement' ( qui s'affiche à droite).

    Annotations
    *P. Beauv., abréviation botanique pour le nom du avocat-naturaliste-botaniste français Ambroise Marie François Joseph Palisot de Beauvois (1752-1820), qui à l'âge de 20ans décide de consacrer sa vie à la botanique, il fut l'élève de Bernard de Jussieu. Dans le courant de 1786, il participe à une expédition en Afrique et durant son séjour au Bénin, il collecte des plantes qu'il fait parvenir à Paris; en 1788, il s'installe à Saint-Domingue où il se trouve piégé par la révolution et ses opinions sur le maintient de l'esclavagisme. On lui doit des ouvrages sur les mousses et la Flore d’Oware et du Bénin (2 volumes 1804-1821).
    *Lam. , abréviation botanique pour le naturaliste-biologiste-botaniste français Jean Baptiste Antoine Pierre de Monnet de Lamarck (1744-1829), fondateur de la biologie, il en établi les principes théoriques, voir Philosophie zoologique (1809) ou il établi une nouvelle classification pour les animaux; il fut considéré comme le plus grand botaniste de son temps, on lui doit un traité de botanique 'Encyclopédie méthodique' (1783-1793), il énonce un principe fondamental sur l'évolution des animaux et végétaux qui sous l'influence de diverses conditions induisent des adaptations et modifications.
    * Colla., abréviation botanique pour le botaniste - ptéridologue italien Luigi Aloysius Colla (1766-1848) qui en son temps fut un des grand spécialiste des fougères, on lui doit les premières descriptions de la banane plantain Musa balbisiana  et d'une autre espèce qui seraizent à l'origine des premiers hybrides et cultivars.
    * M. Gómez., abréviation botanique pour le professeur de botaniste cubain Manuel Gómez de la Maza y Jiménez (1867-1916) qui fut nommé Directeur du Jardin botanique à La Havane. Carl W. L. Krug, lui dédie un genre endémique à Cuba Mazaea  de la famille des Rubiacées; on lui doit l'édition de 'Flora de Cuba' (1914).
    * Moq., abréviation botanique pour le médecin, botaniste, zoologiste montpelliérain Christian Horace Bénédict Alfred Moquin-Tandon (1804-1863) qui enseigna la zoologie et l'histoire naturelle dans le sud de la France, on lui doit des ouvrages sur les mollusques et les sangsues et les végétaux et des oeuvres littéraires sous le pseudonyme d'Alfred Frédol. En 1834, il fut nommé Directeur du jardin botanique de Toulouse.
    * Griseb, abréviation botanique pour le médecin botaniste allemand August Heinrich Rudolf Grisebach (1814 - 1879) qui après des séjours dans les Alpes, les Pyrénées et en Norvège, rédige de nombreux ouvrages sur les plantes que lui adressent d'autres botanistes depuis l'Asie, Cuba et l'Amérique du Sud, on lui doit notamment 'Genera et Species Gentianearum' (1839) et 'Flora of the British West Indian islands' (1859-1864). En 1838, Johann Fr. Klotzsch lui dédie le genre Grisebachia  (Ericaceae); en 1975 King et Robinson, lui dédient le genre Grisebachianthus  (Asteraceae, 8 espèces), ainsi que de nombreuses autres espèces sous grisebachii, grisebachianum, grisebachiana, grisebachianus
    - nmauric©29/05/2011- - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site