Alyogyne huegelii  - Hibiscus huegelii
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


     Alyogyne huegelii Nom commun : Alyogyne, Alyogine de Hügel, nommée par les anglophones 'Lilac Hibiscus' ou 'Blue hibiscus'.
    Nom latin : Alyogyne huegelii  ( Endl.*) Fryxell *, synonyme Hibiscus huegelii  Endl.
    famille : Malvaceae.
    catégorie : arbuste xérophyte, très ramifié.
    port : dressé, étalé, compact et arrondi.
    feuillage : semi-persistant, vert franc, pubescent et rugueux, aspect crépu pour les jeunes feuilles. Feuilles trilobées (±7cm) assez larges à marge irrégulière en dents de scie, court pétiole.
    floraison : éphémère ne durant qu'1 à 2 jours, mais longue et abondante de la fin du printemps à l'été (vue en fleurs courant avril dans le sud). Fleurs solitaires, hermaphrodites ( 7 à 10cm) dressées, tubulaires, axillaires à 5 larges pétales se chevauchant, marge ondulée, nombreuses étamines, un style indivisé; court calice hérissé de poils et calicules, pédoncule légèrement poilu.
    couleur : mauve lilas ou bleu lavande plus ou moins soutenu pour les cultivars, fond de gorge rouge foncé, base des pétales lavé de blanc, étamines jaune d'or à jaune orangé. Il existe des formes d'un blanc pur à gorge jaune pâle. Boutons floraux turbinés violet mauve nervuré de blanc, couverts de poils.
    fruits : capsules déhiscentes à 5 valves contenant des graines (2cm).
    croissance : rapide.
    hauteur : 1m à 2,50m en tout sens.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat, compter environ 3 plants au m² pour former un beau massif.
    multiplication : par semis sous serre chaud après scarification ou par bouturage de tiges aoûtées.
    sol : indifférent même sablonneux ou calcaire, mais très bien drainé.
    emplacement : soleil plein ou partiel à l'abri des vents violents pour préserver la floraison.
    zone : 9 - 11, tolère sur de courtes périodes -7 à -12°C; une fois installée tolère parfaitement la sécheresse.
    origine : Australie méridionale et occidentale en zone sèche et aride.
     Alyogyne huegelii entretien : si nécessaire taille de mise en forme, pailler le pied à l'automne.
    NB : Son nom Alyogyne  vient du grec 'alytos', indissolu ('lytos' dissous) ou indivisé et 'gyne, vient du grec 'gunê', femme, ovaire faisant référence au style indivisé; son nom spécifique huegelii  lui a été donné en souvenir du Baron autrichien Charles von Hügel (1795 - 1870), officier, diplomate, botaniste et naturaliste qui séjourna plusieurs années en Australasie, collectant de nombreuses espèces qui furent introduites en Europe via son jardin botanique à Vienne (Hietzing) et les jardins florentins.
    Ce genre comprend 5 espèces d'arbustes endémiques à l'Australie en zone sèche, qui fut jusqu'en 1966 rattaché au genre Hibiscus  qui s'en différencie par un style bifide.
    Sous climat approprié, chaud et sec, ce petit arbuste ornementale peut s'utiliser en sujet ou massifs isolé, ou entrer dans la composition de massifs arbustifs, de haies basses, ailleurs, a cultiver dans de grande potée que l'on rentre durant l'hiver en serre froide ou véranda.
    Parmi les sous-espèces et cultivars citons :
    Hibiscus huegelii var. leptochlamys  (mauve) and Hibiscus huegelii var. wrayae  (white) Hibiscus huegelii  'Alba' forme blanche à gorge jaune pâle Hibiscus huegelii  'Santa Cruz' 1,50 à 3 m en tout sens,tout au long de l'année floraison mauve en grandes corolles de ± 15cm, voir photo ci-contre.
    Alyogyne huegelii "West Coast Gem' environ 2m en tout sens, floraison violine.
    Autres espèces du genre :
    Alyogyne cravenii  Fryxell, synonymes Hibiscus cravenii  (Fryxell) B.E.Pfeil & Craven.
    Alyogyne cuneiformis  (DC.) Lewton, synonymes Hibiscus cuneiformis  DC., Fugosia cuneiformis  (DC.) Benth., Cienfuegosia cuneiformis  (DC.) Hochr. localement nommé 'Coastal Hibiscus', Alyogyne à feuilles cunéiformes, originaire du nord-ouest de l'Australie, fleurs blanches gorge rouge foncé.
    Alyogyne lilacina  (Lindl.) Lewton, synonymes de Hibiscus lilacinus  Lindl., Lagunaria lilacina  (Lindl.) Sweet, Cienfuegosia hakeifolia  var. lilacina  ( Lindl.) Hochr.
     Alyogyne hakeifolia Alyogyne hakeifolia  (Giord.) Alef. synonymes Hibiscus hakeifolius  Giord., Cienfuegosia hakeifolia  (Giord.) Hochr., Fugosia hakeifolia  (Giord.) Hook. , pour certains auteurs synonyme aussi de Alyogyne lilacina  (Lindl.) Lewton., nommée par les anglophones 'Red-centred Hibiscus', Alyogyne à feuilles d'Hakea* originaire des fourrés broussailleux en zone côtière à l'extrême sud de l'Australie (Great Australian Bight entre Kalbarri et Nullabor plain) et plus au sud ouest dans la région d'Espérance, arbuste semi-persistant, port dressé rectiligne, d'environ 3 m de haut au feuillage étroit, linéaire, filiforme (1 à 2mm de large), vert acide à vert bleuté, floraison comestible de novembre jusqu'au début du printemps en fleurs tubulaires (± 6cm) pouvant être jaune, blanc crème, rose mauve plus clair vers le bas, à la base onglets frangés d'un rouge framboisé foncé, étamines et style de la même couleur, calice à longs sépales effilés. Son nom spécifique hakeifolia  vient du latin 'folia, folius', feuilles qui ressemblent à celle du genre Hakea . Une espèce de zone désertique à réserver pour les jardins chauds et secs, 'excès d'humidité lui est fatale, semis pyrophyte.
    Alyogyne multifida  (Paxton) Lewton, synonyme Hibiscus multifidus  Paxton donné aussi selon Kew pour synonyme de Alyogyne hakeifolia  (Giord.) Alef.
    Alyogyne pinonianus  (Gaudich.) Fryxell, synonyme Hibiscus pinonianus  localement nommé 'Sand Hibiscus' Nouvelles Galles du Sud., 2,4 à 3 m en tout sens, floraison rose à rose mauve gorge et étamines rouge foncé, feuillage faiblement lobés.

    Annotations :
    * Endl. : abréviation botanique pour le botaniste-sinologue autrichien Stephan Ladislaus Endlicher (1804 – 1849) qui fut nommé en 1840 directeur du Jardin botanique de Vienne, c'est lui qui répertoria les espèces australiennes collectées par Hügel qu'il présenta dans de nombreux ouvrages avec Martius il oeuvra pour la célèbre Flora Brasiliensis
    *Fryxell : abréviation botanique pour le botaniste australien Paul Arnold Fryxell (1927-), c'est lui qui en 1966 sépara ce genre australien des hibiscus .
    *Hakea  Schrad. & J.C.Wendl. un genre de la famille des Proteaceae.
    nmauric© 03/05/2011- ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site