Clematis armandii  - Clématite du Père Armand
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Clematis armandii, clématite du Père Armand Nom commun : Clématite d'Armand ou Clématite du Père Armand, nommée par les anglophones 'Evergreen Clematis' ou 'Indian's Virgin's Bower', en chinois 'Xiao mu tong'.
    Nom latin : Clematis armandii  Franchet.
    famille : Ranunculaceae.
    catégorie : vigoureuse arbuste à souche ligneuse.
    port : grimpant.
    feuillage : persistant, coriace, vert foncé brillant, 3 nervures longitudinales fortement marquées et plus claires, revers glauque et plus clair. Feuilles composées de trois folioles obovales à lancéolées de (7 à 15cm x 2 à 3cm), cordées ou subcordées à la base, long et fin pétiole pourpre ou d'un vert pourpré, qui se vrille pour s'accrocher.
    floraison : légèrement parfumée de la fin de l'hiver au printemps (février à mai selon climat), peut être remontante, sur les pousses de l'année précédente à l'aiselle des feuilles en grappes de fleurs (± 8cm) à 4 ou 5 étroits sépales pétaloïdes oblongs, étroites bractées tripartites.
    couleur : blanc pur à rose pâle, bouquet évasé de nombreuses étamines d'un vert jaunâtre virant à maturité au blanc, pédicelles d'un rose violacé. Boutons floraux beurre verdâtre et/ou rosé.
    fruits : akènes à longue aigrette légèrement plumeuse.
    croissance : rapide.
    hauteur : 6 à 9 m, pour un étalement quasimment identique.
    plantation : au printemps ou à l'automne, dans un sol bien ameubli et enrichi si nécessaire. Il faut comme pour toutes les autres à la plantation coucher la motte en biais et dresser les tiges à la verticale contre son support.
    multiplication : par marcottage au printemps, boutures herbacées en fin de printemps ou semi-aoûtées en été, semis à l'automne sous châssis, mais il faut savoir qu'il est aléatoire et très variable sur les fleurs.
    sol : tous riche en humus, frais et bien drainé. Prévoir si nécessaire un lit de gravier.
    emplacement : "le pied à l'ombre et la tête au soleil", à l'abri du gel et des vents.
    zone : 6 - 9 une fois installée tolère la sécheresse
    origine : Himalaya, Chine centrale et occidentale, dans les taillis et forêts de feuillus du nord de la Birmanie et en Chine dans les provinces du Fujian, au nord de la province de Guangdong, au sud-ouest au Yunnan, Guizhou, Guangxi, Hebei, Hénan, Hubei, Jiangsu, Jiangxi (sud-est), Shandong, sud du Shanxi et Séchouan, et au sud du Zhejiang jusqu'à 2400m d'altitude, forêts du centre de la Chine au sud-est de la province du Gansu, sud-ouest du Hénan, ouest Hubei, nord-ouest Hunan, sud du Shaanxi, sud du Shanxi, à l'est du Séchouan, voir carte.
    taille : celle du groupe 1.
    entretien : arroser sans excès et prévoir un bon paillis, au printemps n'oubliez pas d'enrichir le sol.
    NB : attention, comme toutes les clématites, elle est toxique.
    Robuste et très florifère, couvrant rapidement de grandes surfaces, ces qualités en font l'espèce à petites fleurs la plus répandue dans nos jardins (en France).
    La Clematis armandii  est dédiée au missionnaire-naturaliste français Jean Pierre Armand David (1826-1900), qui fut l'un 4 missionnaires collecteurs (Abbé Delavay*, G.Farges et J.A. Soulié), qui firent parvenir à Adrien Franchet* de nouvelles epèces.
    Introduite en Amérique du nord par Ernest Wilson*, collecteur de l'Arnold arboretum de Boston (Massachusetts) à partir de 1906.
    Ce genre comprend 300 espèces, dont 147 sont présentes en Chine, 93 d'entre elles sont endémiques.
    Trois sous-espèces :
    Clematis armandii var armandii , synonymes Clematis biondiana  Pavolini, Clematis ornithopus  Ulbrich, Clematis armandii var. biondiana  (Pavolini) Rehder, se distingue par un bouquet de fleurs plus petites ± 5cm.
    Clematis armandii var. farquhariana  (Rehder & E. H. Wilson) W. T. Wang, présente dans 3 provinces limitrophes, est du Séchouan, nord de l'Hubei, nord-ouest du Hunan, se caractérise par des fleurs regroupées de ± 8cm.
    Clematis armandii var. hefengensis  (G. F. Tao) W. T. Wang, synonyme de Clematis hefengensis  G.F.Tao (1984), endémique au sud-ouest de l'Hubei (région tibéto birmane de Tujia et le district de Hefeng), 1 à 3 fleurs.
    Parmi les hybrides et cultivars, citons :
    Clematis armandii  'Apple Blossom' de plus petite taille, aux fleurs (5cm) très parfumées à 6 sépales roses se teintant de blanc en coeur, revers rose, nervures plus foncées, boutons floraux d'un rose soutenu, pétiole rose rougeâtre; abondante floraison printanière (mars-avril) au parfum vanillé.
    - Clematis armandii  'Hendersonii Rubra', vraiment très proche d'Apple blossom, aux fleurs blanches à 5 sépales plus larges au revers rose pâle, rose foncé sur les nervures et la ligne médiane, boutons d'un rose foncé, ce serait une obtention californienne du pépiniériste Henderson à partir de plants d'armandii qu'aurait rapporté par Ernest Wilson lors de son voyage en Chine pour leur compte en 1906 (plants initialement prévu pour l'Arnold Arboretum) dans le lot il y aurait eu des clématites armandii. var. rubra .
    - Clematis armandii  'Jeffries' aux fleurs blanches plus petites très parfumées, sa floraison est un peu plus tardive, ce serait une obtention britannique peu commercialisée.
    - Clematis armandii  'Little White Charm' ( ainsi nommée en 1998), en provenance de Hong-Kong vers 1995 sous le nom de Clematis meyeniana , cultivée par le célèbre obtenteur néerlandais Jan Fopma* à Boskoop, 2m à 3,50 m en tout sens, feuilles ternées composées de folioles, nombreuses fleurs (± 7cm) à 5 fins et étroits sépales, petit bouquet d'étamines crème à jaune beurre, très parfumée.
    - Clematis armandii  'Snowdrift' 3 à 4m en tout sens, à plus grandes fleurs d'un blanc pur à 4 fins sépales, étamines crème et verdâtre en coeur, sépales plus larges et renflés, floraison printanière.
    Liste des autres espèces de Clématites présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    * Abbé Delavay missionnaire jésuite français (1834-1895) qui séjourna en Chine dès 1867 collectant dans la région de Canton pour le compte du RHS, courant 1881-82 il se rendit au nord-ouest de la province du Yunnan, collectant plus 1500 nouvelles espèces cette fois-ci pour le compte du Musée d'Histoire Naturelle de Paris adressées à 4 reprises au botaniste français Adrien Franchet*, on lui doit les plus grandes collections de son époque.
    * Adrien René Franchet (1834-1900) nommé en 1881, Directeur du laboratoire de phanérogamie du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, qui rassemble plus de 3797 nouvelles espèces en provenance de la Chine et du Japon adressées par les 4 missionnaires collecteurs (Pére Armand David, Delavay, Guillaume Farges (1844-1912), J.A. Soulié , qui donnèrent ces publications 'Plantae Davidianae ex Sinarum imperio', G. Masson, Paris, (1884-1888), Plantae delavayanae (1890) et 'Plantas Yunnanenses' (Bourloton - 1886).
    * Ernest Henry Wilson (1876-1930) .
    * Jan Forma, Clematis integrifolia   Jan Fopma ® une semi-grimpante caduque du groupe diversifolia, issue de croisements à partir de Clematis intergrifolia , environ 1.50m de haut, Ø 1m, feuilles opposées vert foncé à marge légèrement dentée , fleurs parfumées en forme de clochette (5-6 cm) à 6 sépales retroussés de couleur blanc veiné de rouge pourpé, revers pourpre, grand bouquet d'étamines aux anthères crème, floraison estivale de juillet à septembre. Redémarre de souche au printemps.
    - natacha mauric© 12.01.2012 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Clematis-armandii

un compteur pour votre site