Fritillaria impérialis  - Fritillaire impériale
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Fritillaria imperialis Nom commun : Fritillaire impériale, nommé par les anglophones 'Crown imperial'.
    Nom latin : Fritillaria imperialis  L.*, synonyme Petilium imperiale  J.St.-Hil.*
    famille : Liliaceae.
    catégorie : vivace à gros bulbe globuleux (Ø 6/7 à 10 cm) pourvu de caïeux à odeur âcre, désagréable.
    port : dressé, incliné.
    feuillage : 'caduc', vert vif, brillant. Sur une tige lisse d'un vert rougeâtre, verticille de feuilles lancéolées, et au-dessus des fleurs un toupet de bractées lancéolées.
    floraison : au printemps (avril-mai suivant le climat) à odeur assez désagréable. Couronne de 5 clochettes hermaphrodites (6 cm) pendantes, formée de 6 tépales ovales se chevauchant.
    couleur : jaune d'or à jaune orangé.
    fruits : capsule globuleuse à 6 carènes anguleuses contenant des graines ailées.
    croissance : moyenne puisqu'elle est étalée sur deux ans.
    hauteur : 0.30 à 1.20m selon les cultivars.
    plantation : de la fin de l'été à début de l'automne, sur un lit de sable grossier ou gravier mettre en place les bulbes à 15- 20 cm de profondeur tous les 30 cm. Il est conseillé de les planter en biais et patienter deux ans pour obtenir une floraison.
    multiplication : par semis à l'automne il faut compter 4 ou 5 ans pour les voir fleurir, par divisions des caïeux tous les 3 ou 4ans à la fin de l'été et planter immédiatement, ne supporte pas le dessèchement qui risque de retarder la floraison.
    sol : léger, riche en humus, humide bien drainé, tolère le calcaire. Déteste les sols lourds et détrempés.
    emplacement : soleil ou mi-ombre. Lui laisser de la place, loin des espèces au système racinaire trop développé.
    zone : 3 - 9, tolère aisément - 15°C.
    origine : Asie Mineure et Asie Centrale, se rencontre depuis l'est de la Turquie jusqu'au Cachemire (Inde, Pakistan) et Afghanistan, aujourd'hui naturalisée dans de nombreux pays.
    entretien : supprimer les clochettes fanées et laisser jaunir en place.
    maladies et parasites: souvent visitée par les limaces et les escargots.
    NB : Son nom Fritillaria  vient du latin 'fritillus' qui désigne le cornet qui sert à jeter les dés faisant référence à la forme des clochettes et son nom spécifique imperialis  impériale.
    Introduite en Europe dans le courant du 16 ième siècle Ce genre comprend plusieurs centaines d'espèces de bulbeuses, originaires des zones tempérées de l'hémisphère nord jusqu'à une altitude de 2000 m environ, dont 5 espèces présentes en France.
    Pour avoir été trop appréciée, aujourd'hui dans de nombreux pays d'Europe, elle fait partie de la liste des plantes protégées et sa cueillette est strictement interdite.
    Attention l'ensemble de la plante est toxique.
    Idéal sous conditions adéquates à installer dans les massifs, plate-bandes, rocailles ou d'éphémères potées que vous n'arroserez plus après la floraison.
    Parmi les cultivars citons :
    Oranges : 'Orange' ; 'Aurora' ; 'Blom's Orange Perfection' ; 'Slagzwaard' orange foncé ; 'Orange Brilliant' grandes fleurs orangées ; 'The Premier' grandes fleurs orange sombre veinées ; 'Garland Star' grandes fleurs.
    - Rouges : 'Rubra' rouge foncé ; 'Rubra Maxima' tétraploïde, plus grande que le type, reconnaissable à ses larges feuilles ; 'William Rex' rouge bronze.
    - Bicolores : 'Striped Beauty' fleurs jaune orangé rayées de rouge ; 'Sulpherino' orange à marge jaune.
    - Feuillages panachés : 'Aureomarginata' ; 'Argenteovariegata' ; 'Golden Midway' feuilles à strie médiane jaune.
    - Sans odeur : 'Inodora' ('Indora Purpurea').
    - Formes différentes : 'Prolifera' ('Kroon op Kroon') deux étages de fleurs rouges veinées ; 'Double Gold' à fleurs doubles ; 'Flore Pleno' et 'Duplex' cultivars du 17e siècle.
    De nouveaux cultivars sont créés actuellement dans des pépinières spécialisées.
    Fritillaria imperialis  'Aurora' fleurs d'un orange assez foncé.
    Fritillaria imperialis  'Alba Aphrodite' ou 'Alba Dwarf': à fleurs un peu plus grandes et d'un blanc pur.
    Fritillaria imperialis  'Charon' : à fleurs violet foncé.
    Fritillaria imperialis  'Lutea' et 'Lutea mMxima' (de plus grande taille) à fleurs d'un jaune vif.
    Fritillaria imperialis  'Orange Brillant' à fleurs d'un bel orange mandarine, étamines jaune pâle .
    Fritillaria imperialis  'Rubra', environ 90 cm de haut, floraison de mai à juillet selon climat en clochettes d'un rouge brique, base des pétales onglet plus foncé, veinules plus foncé, étamines légèrement saumonnées, anthères blanches.
    Fritillaria imperialis  'Rubra Maxima'.
    Autres espèces présentesdans l'Encyclopédie :
    Fritillaria meleagris  L., Fritillaire méléagre, Fritillaire pintade, Fritillaire oeuf de pintade, Fritillaire à damier, Méléagre, Oeuf de vanneau, etc.., consulter sa fiche.

    Liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *L. , abréviation botanique officielle pour Carl von Linné auparavant Carl Linnæus (1707-1778), médecin, botaniste-naturaliste suédois, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *J.St.-Hil., abréviation botanique pour le naturaliste-illustrateur français Jean Henri Jaume Saint-Hilaire (1772--1845) a qui l'on doit entre autre 'Exposition des Familles naturelles et de la germination des Plantes; contenant,la description de 337 genres de botanique, et d'environ 4000 espèces les plus utiles et les plus intéressantes; 112 planches dont les figures, dessinées par l'auteur et gravées par Sellier, représentent les caractères des familles naturelles et les différents modes de germination en 2 volumes, Paris & Strasbourg, Treuttel et Würtz 1805, toujours reédité.
    ® par la Société des Gens de LettresConformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site