Holmskioldia sanguinea - Chapeau écarlate
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Holmskioldie sanguine, Holmskioldie écarlate, Chapeau écarlate, Fleur parasol, à la Réunion Coupe et Saucière, au Pakistan 'Jhule phool' au Bengale 'Ghurhulpaharia', nommé par les anglophones 'Cup-and-saucer, Chinese hat, Parasol Flower, Mandarins hat'.
    Nom latin : Holmskioldia sanguinea  Retz.*, synonymes Holmskioldia rubra  Pers., Holmskioldia scandens  Sweet (serait invalide) , Hastingia* coccinea   Sm., Hastingia scandens  Roxb*, Platunum* rubrum  A.Juss.
    famille : Verbenaceae (Lamiaceae).
    catégorie : arbuste sarmenteux grimpant aux tiges opposées arquées, couvertes de lenticelles blanchâtres.
    port : dressé, évasé en tous sens.
    feuillage : persistant, à semi-persistant selon climat, vert franc, nervures fortement marquées, saillantes et rougeâtres sur le revers. Feuilles acuminées opposées, obovales à cordiformes à marge crenelée.
    floraison : longue ,de l'automne à l'hiver (novembre/février sur la Côte d'Azur), nectarifères visitées par les abeilles. Bouquets axillaires de petites fleurs à longue et fine corolle labiée, dans un calice campanulé (2cm) en forme de soucoupe fortement veinée, étamines saillantes, style bifide plus long. En Asie (Bengale), sa floraison serait printanière courant mars.
    couleur : rouge écarlate à rouge-corail à orangé, centre du calice beaucoup plus clair. Après la floraison, le calice reste en place virant au jaune beige.
    fruits : enchâssées dans le calice, capsules déhiscentes à 4 carpelles.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 4 à 5 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne.
    multiplication : semis à 20°C au printemps, bouturage de tiges aoûtées.
    sol : indifférent, drainé et pas trop riche.
    emplacement : soleil, mi-ombre (ensoleillé une partie de la journée), éviter les situations trops brûlantes.
    zone : 10-11 adapté aux vents et aux embruns, ailleurs rentrer le en serre froide.
    entretien : ne grimpe pas tout seul, supporte parfaitement la taille.
    Prévoir pour les hivers frisquets, un bon paillage au pied, redémarre de souche.
    origine : sud de l'Asie en zone tropicale, entre 300 et 1500m d'altitude, depuis les contreforts du centre-ouest de l'Himalaya, Pakistan, Inde septentrionale (état de Uttarakhand - Kumaon, Sikkim sur le mont Khasia), Bangladesh et nord du Bengale, Népal, Bhoutan, Malaisie et jusqu'en Birmanie. Introduite en Martinique depuis 1859, naturalisée dans toutes les Caraibes et l'Amérique centrale dont le Guatemala.
    NB : Dans les jardins au doux climat, l'Holmskioldie écarlate a sa place le long des clôtures, adossée et guidée contre un mur, en massif isolé dans les pelouses ou en association dans les massifs arbustifs ou les mixed-borders; sous les Tropiques elle est fréquemment utilisée pour former des haies taillées, comme à l'Université d'Hawai.
    Découverte en 1791, son nom Holmskioldia  lui a été donné en souvenir du physicien danois Theodor Holmskiold (1731-1793) et son nom spécifique sanguinea  signifie sanguin, écarlate. Le nom commun de Coupe et Saucière (Cup-and-saucer) fait référence au calice en forme de soucoupe et à la corolle formant la saucière en col de cygne.
    Ce genre ne comprend qu'une dizaine d'espèces d'arbustes persistants sarmenteux parfois grimpant, originaires de l'Afrique australe, du sud-ouest de l'Asie, de la Malaisie inclus et de l'île de Madagascar, selon The plant list, il ne comprendrait que 2 espèces reconnues pour l'instant.
    Propriétés et utilisations :
    Courant 2004, ont été données les résultats d'études chimiques menées sur la composition de ses parties aériennes, les substances les composants auraient des propriétés antimicrobiennes et phytotoxiques ayant une action antifongique et la propriété d'inhiber la germination de certaines espèces de graines. Dans les pharmacopées traditionnelles elle aurait des propriétés antiflammatoires.
    Sous-espèces et cultivars :
    Holmskioldia sanguinea  Retz. f. aurantiaca  Yin Yin Kyi & DeFilipps, environ 2 à 3 m, longue floraison jaune du printemps à l'automne, feuillage plus clair.
    Holmskioldia sanguinea var citrina  à fleurs d'un jaune citrine, veiné de vert chartreux, feuillage plus clair.
    Holmskioldia sanguinea  cv. 'Bronze', longue floraison à corolle d'un vert cuivré à rouge cuivré, fleur tubulaire écarlate, vous pouvez le découvrir au HortPark de Singapour.
    Holmskioldia sanguinea  c v. 'Mandarin Rouge', environ 2 à 3 m, longue floraison rouge écrevisse (moins orangé) du printemps à l'automne, feuillage plus clair.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Holmskioldia speciosa  Hutch. & Corbishley, Chapeau chinois, consulter sa fiche.
    Les autres espèces :
    Holmskioldia angustifolia  Mold*, plus connue sous le nom de Capitanopsis angustifolia  (Moldenke) Capuron, endémique au sud-ouest de Madagascar, dans la province de Tuléar au sud de la région aride d'Androy, bouquets de petites feuilles étroites et linéaires, floraison mauve.
    Holmskioldia gigas  Faden, synonyme Karomia gigas  (Faden) Verdc., originaire d'Afrique australe présente au Kenya, feuillage plus ovale.
    Holmskioldia humbertii  Mold., arbuste originaire de Madagascar, calice verdâtre marginé de rose.
    Holmskioldia madagascariensis  (Moldenke), synonyme Karomia* madagascariensis  (Moldenke) R.Fern.
    Homskioldia macrocalyx  Mold., plus connue sous le synonyme Karomia macrocalyx  Mold., originaire de Madagascar.
    Holmskioldia microcalyx  (Baker) W. Piep., (l'autre espèce reconnue par The Plant List).
    Holmskioldia mira  Mold., connue à Madagascar sous le nom de Karomia mira  (Moldenke) R.Fern.
    Holmskioldia tettensis  (Klotzsch) Vatke, synonymes Holmskioldia spinescens  (Klotzsch) Vatke, Karomia tettensis  (Klotzsch) R.Fern. Chapeau tahitien, nommé par les anglophones 'Purple Chinese Hat, Tahitian Hat Plant', originaire d'Afrique australe dont Mozambique, arbuste dressé, feuillage obovale pubescent sur le revers, calice pubescent à 5 lobes rose pâle veiné de vert au centre d'un rose verdâtre, corolle tubulaire pubescente bilabiée en partie base à 5 lobes celui du centre et plus longues étamines saillantes d'un bleu-violet, anthères jaune pâle, gélif vers -4°C (24 °F). A savoir le nom de Holmskioldia taitensis  n'est pas reconnu par l'IPNI.
    Holmskioldia tettensis  cv. 'Mandarin Blue' corolle très pâle d'un blanc verdâtre rosé, corolle bilabiée améthyste.
    Holmskioldia tettensis  (Klotzsch ) Vatke f. flava  Mold., synonyme Karomia speciosa  (Hutch. & Corbishley ) R.Fern. f. flava  ( Moldenke) R.Fern., originaire d'Afrique australe, dont l'Afrique du sud dans la province du Transvaal, présente au Mozambique .
    Holmskioldia subintegra  Mold., connue sous le synonyme de Karomia tettenis  (Klotzsch) R. Fernandes, originaire d'Afrique australe, présente au Mozambique.

    Annotations :
    *Platunum: donné par Jussieu.
    *Hastingia: flore du bengale, nom donné par le médecin-botaniste britannique James Edward Smith (1759-1828), qui fut le co-fondateur et président de la société linnéenne de Londres en 1788 après avoir fait l'acquistion de la bibliothèque et des collections de Linné en 1784, abréviation botanique Sm. .
    *Retz : abréviation botanique pour le botaniste-entomologiste suèdois Anders Jahan Retzius (1742-1821) qui enseigna la chimie puis l'histoire naturelle à l'Université de Lund où il fit ses études. On doit à cet érudit, à la fois des ouvrages sur la faune et la flore, dont 'Flora Scandinaviae Prodrome' ( 1 er. éd 1779), et le naturaliste suèdois Carles P.Thunberg* lui dédie un petit genre d'Afrique australe Retzia  (Retziaceae initialement Stilbaceae - Gentianales).
    *Mold.:, abréviation botanique pour le botaniste-enseignant et chercheur américain Harold Norma Moldenke (1908-1996), il fut le spécialiste des Verbenaceae.
    En 1970, il est nommé conservateur honoraire du jardin botanique de New-York où il a démarré sa carrière.
    En 1956, dans la Flore de Madagascar et des Comores (plantes vasculaires / publiée sous les auspices du gouvernement général de Madagascar et sous la direction de H. Humbert dés 1936) (reédité par le Musée d'histoire Naturelle par famille), il est l'auteur de monographies sur les verbenaceae et divers autres genres parues dans 'Repertorium novarum specierum regni vegetabilis' (1933 -1940), en collaboration avec son épouse Alma L. Moldenke fait paraître en 1952 'Plants of the Bible' (ed. Chronica Botanica Co. 1952), auparavant. Son herbier est conservé à l'Université d'Austin (Texas) au Plant Resources Center.
    * Carl Peter Thunberg : (1743-1828), botaniste et naturaliste explorateur suédois à qui l'on doit en 1784 la publication de Flora japonica, puis Flora capensis (1807-1812),. Un genre riche de 200 espèces lui a été dédié Thunbergia et 261 espèces ou sous-espèces sous la forme thunbergii.
    ® par la Société des Gens de Lettres - nmauric© 21/01/2013 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site