Leucophyta brownii  - Leucophyte, Calocéphale de Brown
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Leucophyte de Brown, Calocéphale de Brown, Coussin buisson, nommé par les anglophones 'Cushion Bush'.
    Nom latin : Leucophyta brownii  Cass., autrefois nommé Calocephalus brownii  (Cass.) F.Muell.
    famille : Asteraceae.
    catégorie : sous-arbrisseau d'une courte durée de vie.
    port : buissonnant, arrondi, dense à l'aspect enchevêtré.
    feuillage : persistant, très fin en forme d'écailles couvertes de poils doux, lui donnant une teinte gris vert argenté. Les poils réfléchissent la chaleur et réduisent l'évaporation, la transpiration et le protègent contre les attaques du sel.
    floraison : dans son milieu naturel, elle a lieu en été durant les mois de décembre et février, nectarifère visitée par les abeilles. Corymbes de petites fleurs globuleuses de 1 cm.
    couleur : blanc crème, parfois lavé de violet les boutons floraux sont gris argenté.
    fruits : .
    croissance : très lente.
    hauteur : de 0.30 à 1 m, Ø de ± 0.60 à 3 m.
    multiplication : bouture de ramules aoûtées dans un mélange sablonneux ou par bouturage de tiges.
    sol : tous surtout très bien drainé. pour une culture en pot ajouter du gravier ou du sable pour avoir un mélange drainant.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 9- 12, tolère le vent et les embruns, ailleurs à cultiver en serre froide.
    origine : au sud-ouest de l'Australie dans les dunes et sur les rochers le long de la côte face aux embruns, elle pousse en zone semi-aride avec des pluies d'hiver et des étés secs ainsi qu'en zone tempérée humide avec des étés chauds, zones australienne de 5 à 7 en Australie occidentale région de Perth, Albany et Esperance, présente en Nouvelle-Galles du Sud et Victoria.
    entretien : en pleine terre une fois qu'il est établi, il n'a pas besoin d'arrosage et de fertilisation. Pour une culture en pot, n'oubliez pas de l'arroser en prenant soin de laisser sécher le substrat entre deux arrosages, durant la période de croissance effectuer un apport d'engrais.
    maladies et parasites : l'excès d'humidité favorise le développement du botrytis sur le collet.
    NB : Son nom Leucophyta  vient du grec 'leucos' qui signifie blanc et de 'phyta' vient du latin 'phyto' qui désigne la plante et son nom spécifique brownii  de brown, dédié au botaniste écossais Robert Brown*.
    Ce genre ne comprend qu'une seule espèce, autrefois rattaché au genre Calocephalus  qui comprenait alors 18 espèces d'annuelles, vivaces, sous-arbrisseaux ou petits arbustes, tous endémiques à l'Australie. En Europe, son manque de rusticité fait qu'on la rencontre surtout dans les potées composées pour l'été.
    Parmi les cultivars, citons :
    Leucophyta brownii  'Silver Nugget', forme naine en provenance de Tasmanie, 0.50 m en tous sens au port en forme de boule.

    Annotations :
    *Robert Brown (1773 - 1858) chirurgien écossais, l'un des plus célèbres botanistes et naturalistes du Royaume-Uni, spécialiste de la description et classification des végétaux car il s'intéresse à l'étude des pollens avec un microscope et il y découvre en 1827 ou 28, le mouvement de particules visibles qui s'entrechoquent avec les molécules invisibles en suspension dans le fluide interne des grains de pollen, cette marche aléatoire perpétuelle porte le nom de 'mouvement brownien', repris par la suite par les physiciens Delsault, Bachelier popularisé par Einstein.
    En juillet 1801, en compagnie du réputé illustrateur botanique Ferdinand Bauer, il embarque sur l'Investigator du navigateur cartographe anglais Matthew Flinders (1774-1814) pour explorer et collecter le long des côtes de l'Australie et en faire le tour à partir de Sidney, récit relaté dans Atlas to Flinders' Voyage to Terra Australis édité en 1814 à Londres.
    A son retour à Londres en 1805, il s'attache à des publications dont une monographie sur les Proteaceae 'On the Proteaceae of Jussieu' présentée le 17 janvier 1809 (toujours diffusée) puis en 1810 'Prodomus florae Novae Hollandiae et Insulae Van-Diemen'. Responsable de l'herbier du British Museum. De 1849 à 1853, il assure la Présidence de la Société linnéenne de Londres où auparavant en tant que membre, il y présente ses mémoires, dont un sur ses Observations sur les organes sexuels et le mode de fécondation des Orchidées et des Asclépiadacées, en deux parties lues le 1 et 15 novembre 1815. Abréviation botanique officielle R.BR.
    nmauric © 31/03/2015 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

Leucophyta brownii

un compteur pour votre site