Heteropappus altaicus - Aster de l'Altaï
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Xi Gou Yue©
    Nom commun : Heteropappus de l'Altaï, Aster de l'Altaï nommée par les anglophones 'Blue chrysantheme', en chinois 'A êr tài göu wà huä' (Altaï fleur de bébé), 'Göu wà huà' (fleur bébé chien), Huànàn göu wà huä (Fleur de chiot du sud de la Chine) et 'Tàiwän göu wà huä'yî' (Taiwan Dog Baby Flower), en russe 'Geteropappus altayskiy'.
    Nom latin : Heteropappus altaicus  (Willd.) Novopokr, synonymes Heteropappus altaicus var. altaicus , Heteropappus distortus  (Turcz. ex Avé-Lall.) Tamamsch., Heteropappus altaicus subsp. altaicus, Aster altaicus var. medius  Krylov, Aster altaicus var. uchiyamae  (Nakai) Kitam., Aster angustifolius  Lindl., Aster distortus  Turcz. ex Avé-Lall., Aster gebleri  Besser ex DC., Aster lithospermifolius  Desf., Aster medius  (Krylov) Serg., Aster millefolius  Vaniot, Aster pyrrhopappus  Boiss., Aster pumilus  Fisch., Aster spartioides  C.B.Clarke, Conyza altaica  DC., Galatella altaica  Tzvelev, Galatella juncea  Lindl. ex DC., Brachyactis altaica  (DC.) Kitam.
    famille : Compositae.
    illustration : planche 130 dans Flora Sibirica sive historia plantarum Sibiriae , volume 2. Petropoli : Ex Typographia Academiae scientiarum MDCCLXIX, 1769 édit. Bibliothèques de l'Université de Strasbourg, cliquer sur l'illustration pour découvrir le grand format et consulter le reste de l'ouvrage.
    catégorie : vivace herbacée.
    port : évasé, buissonnant, étalé.
    feuillage : persistant, glanduleux vert grisâtre. Une profusion de minuscules feuilles fuselées, oblongues à lancéolées.
    floraison : en été de juillet à septembre sous climat approprié toute l'année. En partie terminale sur de longues tiges rugueuses, capitules solitaires (3 à 4 cm)d'une vingtaine de ligules effilées.
    couleur : bleu mauve, bleu lavande, lilas mauve et jaune pour les fleurons.
    fruits : juillet-août à septembre-octobre selon climat, petits akènes à pappus ( ± 4,5mm ) soyeux et jaunâtres.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.30 à 0.60 m.
    plantation : à l'automne ou au printemps selon le climat.
    culture en pot : le rempotage s'effectue de préférence au printemps lorsqu'il y a formation d'un tapis racinaire contre les parois de la potée.
    multiplication : bouture herbacée par division des touffes et par semis sous serre à l'automne; la levée est assez rapide compter environ une semaine, n'oubliez pas de pincer pour favoriser la ramification.
    sol : ordinaire surtout bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre , une situation en plein soleil donne des capitules bien ouverts.
    entretien : éventuellement une taille des fleures fanées effectuer au début de l'été et rabattre un peu à la fin de l'automne. Si vous souhaitez favoriser la floraison patiemment supprimer les fleurs fanées une à une.
    elle craint l'excès d'humidité, il faut donc laisser sécher le substrat entre deux arrosages.
    Xi Gou Yue©
    zone : 6- 9, ailleurs elle peut être cultivée en annuelle, parfaitement adaptée aux embruns et à la sécheresse.
    origine : dans les prairies et les près, les steppes, lisières de forêt, les marais salants, bord de mer et de rivières de la chaîne de l'Altaï la Sibérie, Mongolie extérieure, ouest et du nord de la Chine, Corée, Japon et Taïwan. Présent au Turkménistan, Ouzbékistan, république du Kazakhstan, Cachemire, Afghanistan, Pakistan, nord-ouest de l'Inde et au Népaljusqu'à 4000 m.
    NB : son nom vient du grec 'heteros' qui signifie différent et 'pappus' du grec pappos qui désigne un homme aux cheveux gris, en botanique cela désigne une aigrette de poils ou de soies sur certains, des akènes qui favorisent la dispersion par le vent donc une aigrette différente et son nom spécifique altaicus  pour nous préciser son lieu d'orine la chaîne montagneuse de l'Altaï.
    Ce genre selon les flores comprend entre 9 et20 espèces d'annuelles, bisannuelles, vivaces ou sous-arbrisseaux persistants, originaire de l'est du continent asiatique, dont 12 espèces dans les steppes de l'URSS et de l'Asie centrale (ex U.R.S.S) et 5 en Sibérie, une espèce endémique à l'île Sakhaline et 5 espèces endémiques à l'est et sud-est de l'Asie, présent en Asie Mineure et Asie centrale.
    Après révision du genre il n'n comporte plus que 9 signalés dans la liste ci-dessous.
    L'Aster de l'Altaï, trouve aisément sa place dans les jardins de bord de mer et les jardin secs dans les mixed borders, massifs et rocailles, le long d'un muret ou simplement dans des potées pour les balcons, patios et terrasses.
    parmi les cultivars, citons :
    - Heteropappus meyendorfii  'Blue Knoll', 30 à 45 cm en tout sens aux capitules bleu-violet.
    Propriétés et utilisations :
    Certaines espèces du genre comme H. altaicus  et H. tataricus  localement nommés 'Aer ta zi wan' font partie des pharmacopées traditionnelles de l'Asie, les racines sont prescrites pour soigner les poumons et la toux, pour détoxifier et réduire les gonflements, souvent utilisé pour traiter les morsures de serpent.
    Autres espèces :
    - Heteropappus alberti  (Regel) Novopokr. & Tamamsch., synonyme Heteropappus canescens   (Nees) Novopokr, Caucase, Asie centrale dont le Kazakhstan et Asie Mineure en Iran. nommé en Russe Hetéroppus, Aster grisonnante, Aster grisâtre d'environ 60 cm de haut, vert grisâtre à pubescence, petits capitules lilas mauve coeur bombé jaune. Il n'a pas été retenu dans le genre après révision.
    - Heteropappus arenarius  Kitam. se rencontre au Japon sur l'île de Hondo. Il n'a pas été retenu dans le genre après révision.
    - Heteropappus biennis  (Ledeb.) Tamamsch. ex Grub., Heteropappus tataricus  (Lindl.) Tamamsch., Heteropappus hispidus  Less. var. tataricus  (Lindl.) Novopokr, Aster biennis  Ledeb., Callistephus biennis  Lindl., Calimeris tatarica  Lindl., voir photo. Après révision n'a pas été retenu dans le genre.
    - Heteropappus boweri  (Hemsl.) Grierson, n'a pas été retenu après révision synonyme de Aster boweri  Hemsl.
    Heteropappus altaicus
    Johann Georg GMELIN
    - Heteropappus chejuensis  Kitam., nom retenu, un seul synonyme (Kitam.) Nakai
    - Heteropappus ciliosus  (Turcz.) Y. Ling, nom retenu synonyme de Aster asa-grayi  Makino autrefois Kalimeris ciliosa  Turcz. Il n'a pas été retenu après révision.
    - Heteropappus crenatifolius  (Hand.-Mazz.) Griers., nom retenu, synonymes Aster crenatifolius  Hand.-Mazz., Aster praetermissus  Hand.-Mazz.
    - Heteropappus hispidus  (Thunb.) Nees, synonyme Aster hispidus  se rencontre dans les prairies et les steppes de la Sibérie, en Mongolie et l'extrême nord de la Chine et Japon ou il est nommé 'Yamaji-nogiku', ± 70 cm de haut, profusion de minuscules feuilles fuselées, petits capitules bleu mauve coeur jaune. Il n'est pas été retenu dans le genre après révision.
    - Heteropappus gouldii  (C.E.C.Fisch.) Griers., nom retenu, pas de synonyme.
    - Heteropappus magnicalathinus  J.Q.Fu, nom retenu, pas de synonyme.
    - Heteropappus medius  (Krylov) Tamamsch., nom retenu, pas de synonyme.
    - Heteropappus sampsonii  Hance, synonymes , synonyme Aster sampsonii var. sampsonii, Erigeron hirsutus  Loureiro., se rencontre dans sud de la Chine dans la province du Hunan et au sud-est dans la province côtière du Guangdong où il est nommé 'Duan she zi wan', au bout d'une logue tige corymbe lâche d'une dizaine de capitules aux ligules mauve très fins, voir photos. Il n'est pas été retenu dans le genre après révision.
    - Heteropappus tataricus  (Lindl. ex DC.) Tamamsch., synonyme Heteropappus sibiricus  (Kom.) Kom. et 14 autres, une espèce médicinale présente au nord-est et nord-ouest de la Chine et en Sibérie. Il n'est pas été retenu dans le genre après révision.
    - Heteropappus rupicola  (Vaniot & H.Lév.) Kitam., nom retenu, synonyme illégal Heteropappus rupicola  (Vaniot & H.Lév.) Kitam. - Heteropappus villosus  Kom., nom retenu, synonyme de Heteropappus noneifolius  Tamamsch., Heteropappus hispidus var. villosus  (Kom.) Vorosch.

    Annotations :
    *Novopokr., abréviation botanique pour le botaniste soviétique russe Ivan Vassiljevich Novopokrovsky (1880-1951), spécialiste des domaines de la géographie botanique et de la systématique des plantes supérieures.
    De 1920-1931 il est professeur à l'Institut d'agriculture et de réhabilitation des sols de Novotcherkassk, puis celui de Krasnodar.
    De 1934 à 1944, il travaille à l'Université d'État de Rostov-sur-le-Don (RSU) en tant que chef du département de botanique et doyen de la faculté de biologie. En 1936, il réalise l'herbier de l'université de Rostov avec les professeurs A. F. Flerov et V. N. Vershkovsky, c'est l'un des plus grands herbiers de Russie. En 1985, à l’occasion d'une célébration nationale, le Conseil de l’université de Rostov reconnait ses mérites et donne son nom à l'herbier A partir de il travaille à l'Institut de botanique de l'Académie des sciences de l'URSS (Léningrad), en tant que responsable de l'herbier d'Asie centrale. De 1935-1942 il est soumis à la répression. Un genre Novopokrovskia (Compositae ) composé d'une seule est unique espèce lui est dédié.
    *Willd., abréviation botanique pour le botaniste taxonomiste prussien Carl Ludwig Willdenow (1765-1812), qui fut également apothicaire et docteur en médecine. En 1798, il enseigne l'histoire naturelle, en 1801 il est nommé, directeur du Jardin botanique de Berlin-Dahlem qu'il entreprend de remettre en état. En 1810, à l'Université de Berlin, il occupe la chaire de professeur de botanique. Son herbier riche de plus de 20 000 espèces, se trouve depuis 1818 au Musée botanique de Berlin où il constitue la base de l'herbier.
    Il fait la connaissance en 1788 d'Alexander von Humboldt, qui lui adresse ses collectes, dont il assure l'identification; en même temps il s'intéresse à l'influence du climat sur les plantes, il y consacre d'ailleurs en 1792, un ouvrage 'Grundriss der Kräuterkunde', qui est toujours réédité. Les botanistes lui ont dédié 33 espèces de plantes et des espèces de champignons sous la forme willdenowiana et 73 sous willdenowii. On lui doit de nombreux ouvrages, dont 'Florae Berolinensis Prodomus' ( 1787) et sonouvrage de référence 'Hortus berolinensis sive Icones et descriptiones, plantarum rariorum vel minus cognitorum quae in Horto regio botanico berolinensi', première édition en 1803.
    ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie




compteur visiteur