Sinojackia xylocarpa  - Jaquier de Chine
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Jaquier de Chine, Jaquier (Jacquier) chinois, sino Jaquier, en chinois 'Chèng chuí shù' ( arbre à tête de marteau), nommé par les anglophones 'Jack tree'.
    Nom latin : Sinojackia xylocarpa  Hu*, pas de synonyme retenu dans les flores chinoise et européenne.
    famille : Styracaceae, Benthicaceae.
    catégorie : petit arbre aux rameaux pubescents d'un gris-brun rougeâtre.
    port : dressé, évasé, branches dressées et légèrement obliques,
    feuillage : caduc, vert franc, à vert plus foncé brillant aux nervures plus claires. Feuilles alternes, elliptiques, obovales, finement dentées, de 3 à 9 cm x 2 à 5 cm de large, vert foncé, jaune d'or avec des teintes rouges en automne.
    Les rameaux florifères ont des feuilles beaucoup plus petites environ 2,5 cm de long et 1,5 à 2 cm de large avec une base en forme de coeur, pubescentes le long des nervures.
    floraison : au printemps, courant mars-avril dans son milieu naturel. Sous les branches, racèmes de 3 à 5 fleurs pendantes ( 3 à 5 cm) à corolle campanulé formée de 4 à 7 lobes qui se chevauchent, de 8 à 14 étamines et un style trilobé enchâssé dans un court calice pubescent à 5/7 sépales lancéolés sur un pédicelle de 3 cm. La floraison sera d'autant plus remarquée si l'arbre peut être observé par en-dessous.
    Illustration planche 49: 1-5 dans le Journal de l'Arnold Arboretum, 9: 130, 1928, taxonomie chinoise des arbres.
    couleur : blanche.
    fruits : de juin à septembre, des fruits ligneux indéhiscents, enveloppe charnue d'un brun rougeâtre avec des lenticelles d'un brun plus clair, globuleux ovoïde ( 2 à 2,5 cm de long x 1 à 1,3 cm de large) à rostre conique avec une pointe effilée comme pour le styrax; à l'intérieur endocarpe ligneux contenant une graine oblongue d'un brun-marron, consommée par les oiseaux et les petits rongeurs.
    croissance : lente.
    hauteur : 3 à 10 m dans son aire d'origine.
    plantation : toute l'année sauf période de gel et de canicule si la plante est en container. Automne ou fin d'hiver si la plante est en motte.
    multiplication : semis (difficile), boutures herbacées en été, marcottages.
    sol : frais mais bien drainé, perméable, fertile, neutre à acide. Éviter le calcaire.
    emplacement : soleil ou mi-ombre, en situation abritée des vents violents et des gelées printanières.
    zone : 6 pour un sujet installé
    origine : endémique à la Chine, dans la province du Jiangsu, c'est une espèce protégée en voie de disparition dans son milieu naturel.
    On le cultive maintenant dans la région de Nankin, dans la province de Zhejiang dans la région de Hangzhou et dans la province de l'Hubei dans la région de Wuhan.
    entretien : aucun, si ce n'est supprimer une branche mal placée ou nuisant au port de l'arbre.
    NB : son nom Sinojackia ' et son nom spécifique xylocarpa  'xylo' vient du grec xulon qui désigne le bois, donc un préfixe qui met en avant une similitude avec le bois et carpa vient du grec 'karpós.' qui désigne un fruit.
    Ce genre ne comprend que 8 espèces et une sous espèces dont ( d'entre elles sont endémiques dans le centre, le sud et le sud-ouest de la Chine, carte de Chine.
    En 1948-49, un spécimen envoyé depuis l'Angleterre a été introduit pour la premier fois aux Etats-Unis, dans les serres de l'Arnold Arboretum planter à l'extérieur en 1951.
    Vous pouvez en découvrir un spécimen à Paris au jardin des Serres-d ‘Auteuil ainsi qu'à Strasbourg, au jardin botanique de l'Université Louis-Pasteur.
    Sa distribution est limitée à des zones locales près de Nankin, comme ses arbres qui poussent lentement, ne sont pas élevés, ils étaient souvent utilisés pour confectionner des cercueils, donc les spécimens sauvages sont presque tous éteints. Actuellement, il y a une petite culture dans les jardins botaniques de Nankin, Shanghai, Hangzhou, Wuhan, Qingdao et celui de Huang shan.
    Une sous-espèce :
    -Sinojackia xylocarpa  Hu var. leshanensis  L.Q.Luo, une découverte de 2005, qui se différencie par ses fruits plus étroits, moins charnus et moins gros, enveloppe plus rouge et moins de lenticelles.
    Parmi les cultivars , citons : .
    - Sinojackia xylocarpa  'La Grima' .
    - Sinojackia xylocarpa  'Linda Carol'.
    Les autres espèces :
    - Sinojackia dolichocarpai  C. J. Qi, découvert en 1981 en chinois 'chang guo cheng chui shu ', espèce retenue dans la flore de Chine, le long des cours d'eau et sur les versants jusqu'à 500 m d'altitude à l'extrême nord de la province du Hunan dans le comté de Shimen, un arbre de 10 à 12 m de haut, floraison courant avril, 5 à 6 fleurs de 4 à 6 cm.
    - Sinojackia henryi  (Dümmer) Merr., dans la flore de Chine un synonyme Pterostyrax henryi  Dummer, en chinois ( leng guo cheng chui shu ) découvert en 1913, dans les provinces du Séchouan, du Hunan, au sud de l'Hubei et au nord de la province côtière du Guangdong, ne dépassant pas 4 m de haut, 3 à 6 fleurs, une fructification ellipsoïde-cylindrique de 3 à 4 cm.
    - Sinojackia huangmeiensis  J.W. Ge & X.H. Yao, découvert en 2007, sous forme buissonnante dans le district de Huangmei au bord d'un lac dans la province du Hubei, pas de description pour l'instant.
    - Sinojackia microcarpa  C.T. Chen & G. Y. Li, découverte signalée en 1997 à base altitude dans la province du Zhejiang, pas de description dans la flore de Chine.
    - Sinojackia oblongicarpa  C.T. Chen & T.R. Cao, découverte signalée en 1998 , dans la province du Hunan, pas de description dans la flore de Chine.
    - Sinojackia rehderiana  Hu, en chinois ' xia guo cheng chui shu' découvert en 1937 au sud-est de la Chine dans la province du Jiangxi, présent au sud du Hunan et au nord du Guangdong, ne dépassant pas 5 m de haut, il est cultivé dans les provinces du Jiangxi et du Hunan. Introduit à l'Arnold Arboretum en 1948-49 avec Sinojackia xylocarpa .
    En France vous pouvez en découvrir un spécimen de plus de 4 m au jardin botanique de la ville de Nice, à Sainte Marguerite sur Mer (76119) dans le jardin paysager de Vastérival (sur rendez-vous), et dans le jardin botanique de l'Université Louis-Pasteur à Strasbourg (67083).
    - Sinojackia sarcocarpa  L.Q. Luo, une très petite aire de distribution qui serait subtropicale humide, se limitant à Leshan* dans la province du Séchouan. Le vandalisme fait qu'il est en voie de disparition, et qu'il est inscrit sur la liste rouge nationale des espèces sauvages protégées.
    Autre espèce proches présente dans l'Encyclopédie :
    - Styrax japonica  Siebold & Zuccarini, Styrax du Japon, consulter sa fiche.
    - Styrax officinalis  L., Styrax officinale, Aliboufier, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Hu, abréviation botanique pour le célèbre botaniste entomologie chinois Hu Xian Su s'écrit également Hu Xianyi (1894-1968), qui le découvre durant les années 1920, au sud-est de la Chine, dans la fort urbanisée et surpeuplée province côtière de Jiangsu, dans la région Nankin sur la montagne de l'Alma, il fait la description du genre.
    Nommé en 1923 professeur de botanique et chef du Département de Biologie à Nankin. Il est le fondateur de la taxonomie végétale chinoise. Il a fondé l'Institut de recherche en biologie de l'Académie chinoise, 29/06/2018 cpt se des sciences et l' Institut de recherche biologique, il a également fondé le Jardin botanique de la forêt de Lushan et l'Institut du Yunnan des plantes agricoles et forestières. A initié la préparation de la China Botanical Society . Après le tourisme de Zhongjing , une collecte de terrain à grande échelle et une enquête sur les ressources végétales chinoises ont été menées en Chine. Dans l'éducation, il a préconisé l'idée éducative de «sauver scientifiquement le pays, apprendre à utiliser quoi que ce soit, et établir l'indépendance et ne pas regarder les étrangers." Co-édité le premier " Advanced Botany " chinois avec Qian Chongji et Zou Bingwen . Pour la première fois, il a été identifié et nommé "Séquoia Méderal" conjointement avec Zheng Wanchao et l'établissement de "Myricaceae". Présenter et publier le «Système végétal d'une classification des angiospermes» créé par les taxonomistes végétaux chinois pour la première fois et une carte du système des relations angiospermes.
    *Jacquier, 'Jack tree' c'est le nom donné à l'atrocarpe à feuilles entières Artocarpus heterophyllus  Lam.
    *Leshan, ville fort touristique où se trouve taillé dans une paroi du Mont Lingyun, le Grand Bouddha de Leshan, datant de la dynastie Tang, cette statue de Bouddha assis de 71 m de haut a été en 1996, inscrite au patrimoine mondiale naturel et culturel de l’UNESCO. La réalisation initiée en 713 par Maître Hai tung un moine bouddhiste disciple du Maître Hai Nang pour prévenir, et protéger des catastrophes naturelles dans cette région, s'est achevée en 803.
    Selon une légende son maître Hai Nang se serait occuper d'un autre grand Bouddha de plus de 50 m de haut, caché dans les montagnes de la ville de Guiyang dans la province de Guizhou, mais le maître meurt avant d'achever l'ouvrage, demeurant caché durant des siècles et que la déforestation de la zone a révélé au monde entier en avril 2017 et elle pourrait dépasser les dimensions de celle de Leshan.
    Se visite également la Tour de Lingbao, les temples de Lingyun et le Wuyou, les passerelles en zigzag et la grotte de Haishi.
    par la Société des Gens de Lettres®Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressémen interdites.//-->
un compteur pour votre site