Styrax officinalis - Aliboufier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Styrax, Styrax officinale, Aliboufier, nommé par les anglophones 'Snowdrop bush', en espagnol 'El estoraque , bàlsamo'.
    Nom latin : Styrax officinalis  L.*, pas de synonyme, variante orthographique Styrax officinarum  Crantz, deux taxons Styrax officinalis var. californicus  (Torr.) Rehder, Styrax officinalis subsp. redivivus  (Torr.) Thorne
    famille : Styracaceae.
    catégorie : arbuste.
    port : souvent buissonnant, très ramifié. Les jeunes tiges sont pubescentes. Écorce lisse d'un brun grisâtre qui s'écaille en vieillissant.
    feuillage : caduc duveteuses sur le revers. Feuilles (6- 8cm) alternes, ovales ou obovales, apex pointu, nervure centrale fortement marquée, plus claire.
    floraison : au printemps/ été (mai - juin), parfumée et mellifère.
    Petites fleurs bisexuées axillaires, en clochettes pendantes (1, 2 à 1,5 cm) réunies en bouquets terminaux. Corolle à 5 lobes, nombreux anthères jaunes, calice à 5 lobes.
    couleur : blanc pur.
    fruits :en été (juillet-août), petite drupe ovoïde, charnue blanc-verdâtre, une graine brune, lisse et très dure.
    croissance : moyen.
    hauteur : 5 - 7 m.
    plantation : printemps - automne.
    multiplication : par semis en automne (pensez à scarifier les graines) ou par bouturage de tiges aoûtées.
    sol : frais et humide, il est adapté au calcaire.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone : 7 - 9.
    origine : sud de l'Asie (Inde, Sumatra), Asie Mineure, Europe et Méditerranée orientale (Grèce, Liban, Italie).
    On peut le découvrir dans le Var, en zone calcaire dans la vallée du Gapeau près de Toulon, et le découvrir au jardin Thuret à Antibes.
    En Italie, c'est une espèce protégée.
    entretien : à savoir pour une taille éventuelle, il fleurit sur le bois de l'année précédente.
    NB son nom styrax vient du grec 'sturax' désignant déjà ce genre de baume, son nom commun 'aliboufier' est d'origine provençale, que l'on attribue à Nicolas Fabri de Peiresc un savant, paysagiste provençal (1580-1637) qui fut l'un des premiers à cultiver le benjoin dans son jardin botanique (Belgentier, au nord d'Hyères dans la vallée du Gapeau).
    Il fut introduit en Europe vers 1563, on attribue sa découverte à Garcia da Orta (1499-1568) médecin, naturaliste portugais qui fuyant l'Inquisition, passa à partir de 1534 le reste de sa vie en Indes a étudier la flore et leurs propriétés médicinales.
    A ce jour, ce genre comprend 180 espèces d'arbustes et d'arbres persistants ou caducs originaires des Amériques, de l'est de l'Asie dont 32 sont endémiques à la Chine, une seule en Europe.
    Parmi les cultivars citons :
    - Styrax officinalis var. californicum  qui se différencie par un feuillage nettement plus lisse.
    - Styrax officinale var. fulvescens  et Styrax officinalis var. redivivus  (Torrey) H. Howard qui tous les deux sont rares et protégés en Californie.
    Propriétés et utilisations :
    Lorsque l'on pratique des incisions sur le tronc, il s'écoule des gouttes blanches de styrax liquide qui s'épaissit progressivement au contact de l'air; cette précieuse résine est nommée le styrax en larmes. Ce baume est riche en acide benzoïque.
    Le 'Baume styrax' ou 'Benjoin', a des propriétés antiseptiques, cicatrisantes, expectorantes. Il était autrefois utilisé, en usage externe pour traiter l'asthme, la toux et les enrouements.
    Les Arabes, l'appelaient 'luban jawi' ( trad: 'mettent en fureur Java'). Les Européens comprirent 'benjawi' qui devint "benjoin".
    En Inde, ce parfum est sacré, il est dédié à Brahma-Shiva-Vishnu, en Malaisie il est utilisé (encens) durant les cérémonies, pour éloigner les diables durant la récolte du riz.
    Il est utilisé en parfumerie surtout comme fixateur, son odeur apporte une note sucrée, légèrement vanillée et balsamique que l'on retrouve dans certains parfums tel que : 'Cuir de Russie' de Chanel, 'Shalimar' de Guerlain. Il entre aussi dans la fabrication du 'papier d'Arménie' (1855).
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    - Styrax japonica  Siebold & Zuccarini, originaire d'Asie (Japon, centre et sud de la Chine, Corée). Au Japon les drupes sont consommées crues, consulter sa fiche.
    - Styrax philadelphoides  Perkins, originaire de Chine.
    Quelques autres espèces :
    - Styrax argenteus  C. Presl, originaire d'Amérique Centrale (Costa Rica) , 10 à 15 m de haut, feuillage lancéolé.
    - Styrax americana Lam. synonymes Styrax pulverulentus  Michx, Styrax americanus var. pulverulentus  (Michx.) Perkins ex Rehd., originaire d'Amérique. 3 à 5 m de haut, zones 8-9
    - Styrax benzoin  Dryander, synonyme Styrax subnivea  Merr. et Chun, originaire d'Asie, appelé Benjoin de Sumatra.
    - Styrax burchellii  Perkins, originaire d'Amérique du Sud.
    - Styrax calvescens  Perkins, originaire de l'est de l'Asie (Chine) entre 500 et 1.200m.
    - Styrax camporum Pohl, originaire d'Amérique du Sud (nord du Brésil).
    - Styrax cascarifolia , originaire d'Asie (Chine).
    - Styrax confusus  Hemsl., originaire d'Asie (Chine).
    - Styrax faberi  Perkins, endémique à la Chine (est et sud-est de la Chine).
    - Styrax ferrugineum  Nees & Mart, originaire d'Amérique du Sud (nord du Brésil).
    - Styrax formosanum  Matsumura., originaire d'Asie (Taïwan).
    - Styrax glabratus  Schott, originaire d'Amérique du Sud.
    - Styrax grandifolius Ait., originaire d'Amérique.
    - Styrax hemsleyana  Diels, originaire d'Asie (Chine), 7 à 8 m de haut, zones 8-9
    - Styrax hookeri  C. B. Clarke, endémique à la région de l'Himalaya (nord-est de l'Inde, Bhoutan, est du Népal, Sikkim, est du Tibet).
    - Styrax japonicus  Siebold & Zucc., originaire du Japon, très prisé dans les jardins, a quelques cv comme 'Emerald Pagoda' 8 m de haut pour un étalement d'environ 3 m, port érigé, floraison parfumée en mai. 'Pendulus' au port étalé et pleureur ne dépassant pas 1.50 m en tout sens; 'Benibana Pendula' floraison rose pâle dans un calice d'un rose plus soutenu et 'Purple Dress' au feuillage pourpre, consulter sa fiche.
    - Styrax kotoensis , originaire du Japon.
    - Styrax obassia  Siebold & Zuccarini, originaire d'Asie (Japon, Chine, Corée), jusqu'à 1400m environ, 6 - 15 m de haut, grandes feuilles ( 20 cm), lisses, elliptiques, au revers couvert de poils, devenant jaune en automne, floraison parfumée, blanche en juin en grappes pendantes; zones 6-9.
    - Styrax paralleloneurus  Perkins, synonyme Styrax sumatranus  J., originaire d'Asie (Malaisie, Laos), appelé Baume de Sumatra.
    - Styrax platinifolius  Engelm. ex Torr., originaire des États-Unis (Texas) , port buissonnant, zones 8-9.
    - Styrax portoricensis  Krug & Urban, originaire d'Amérique du Nord. Espèce protégée, car elle est en voie d'extinction.
    - Styrax rugosus Kurz, originaire d'Asie ( Bengale).
    - Styrax serrulata  Roxb, originaire d'Asie du sud-est (Malaisie, nord-est de l'Inde, Bhoutan, est du Népal, Sikkim, est du Tibet).
    - Styrax shiraianus  Makino, originaire d'Asie (Japon et Corée du Sud) jusqu'à 1.500m, entre 3 - 8 m de haut, floraison en juin dans son pays d'origine.
    - Styrax suberifolia  Hook. & Arn., originaire d'Asie (Taïwan).
    - Styrax texanus  Cory, originaire des Etats-Unis, serait endémique au Texas (plateau d'Edwards), 3 m de haut. Espèce protégée, car elle est en voie d'extinction.
    - Styrax tonkinensis  (Pierre) Craib. ex Hartwich., synonyme Styrax macrothyrsus  Perkins ou Benjoin du Laos, originaire d'Asie (Chine, Inde, nord du Laos, Vietnam), 12 à 15 m de haut, feuilles pubescentes, allongées, ovoïdes, floraison en grappes terminales, fruits ovoïdes. Sa résine est appelé Baume du Siam, il est considéré à travers le monde comme étant la meilleure qualité, il a des propriétés antiseptiques, purifiantes, aromatiques (encens). Nombreuses préparations pharmaceutiques destinées pour des inhalations, contiennent des extraits hydroalcooliques de Benjoin.
    - Styrax tuxtlensis  P. Fritsch, originaire d'Amérique Centrale ( Mexique).
    - Styrax youngiae  Cory, originaire des Etats-Unis.
    - Styrax wuyuanensis  S. M. Hwang, originaire d'Asie (est de la Chine, provinces du Anhui et Zhejiang) en altitude vers 2.000m, 1, 5- 3 m de haut.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    par la Société des Gens de Lettres® Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie





compteur gratuit