Callirhoe involucrata - Callirhoé involucrée, Mauve-Pavot
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Callirhoe involucrata août - septembre
    Brighton Plants © Flickr
    Nom commun : Mauve-Pavot, Callirhoé involucrée localement nommée 'Purple poppymallow, Poppy Mallow, Winecup, Finger Poppy Mallow', en allemand 'Lila Mohnmalve, Lila Blüte Poppy Mallow, lila Mohn Malve Blume', en arabe ' ', en espagnol 'Púrpura Amapola Malva, Amapola Malva', en italien 'Malva viola del papavero', cliquer sur la photo pour l'examiner sur toutes les coutures.
    Nom latin : Callirhoe involucrata (Torr. & A. Gray) A. Gray*, synonymes Callirhoe geranioides Petit, Callirhoe palmata Buckley, Callirhoe verticillata Groenl., Malva involucrata Torr. & A. Gray, Sesquicella involucrata Alef., Callirhoe involucrata f. incisa M.Hopkins, Callirhoe involucrata var. involucrata, Callirhoe involucrata var. novomexicana Baker f., I>Callirhoe involucrata f. novomexicana (Baker f.) Waterf., Callirhoe involucrata var. palmata (Buckley) Britton, Callirhoe involucrata var. parviflora Hochr.
    famille : Malvaceae.
    catégorie : vivace herbacée à longue racine pivotante rappelant la carotte.
    port :touffu, ramifié, étalé, retombant et rampant.
    feuilles : persistant à semi-persistant, vert foncé légèrement poilu. Sur des tiges pourprées pubescentes, des feuilles alternes palmées de 5 à 9 cm de long, à 3 - 5 lobes profonds et des stipules auriculées.
    floraison : en abondance du printemps à l'été courant avril jusqu'en septembre, nectarifère et pollinifère visitée par les abeilles, les colibris, les papillons et d'autres insectes.
    Racèmes de 4 à 10 fleurs hermaphrodites, à corolle en coupe ouverte, à 5 larges pétales, au revers pubescent avec une marge frangée, en pointe axillaires ; elles s'ouvrent le matin, avec le soleil et se referment, au coucher du soleil. Les étamines sont disposées comme des pâes d'hélice, voir sur l'une des photos.
    Les boutons floraux sont turbinés, au bout d'un long pédoncule, calice en 5 sépales effilées et involucre de 3 bractées.
    couleur : rose carmin à rose magenta satiné, brillant, plus claire et fluo vers la base, fond de gorge blanc, étamines d'un rose brillant.
    croissance : moyenne.
    fruits : des capsules contenant des petites graines de 2 mm, de couleur blonde, toute boursoufflées en forme de boteh, voir photos.
    hauteur : 0.20 m à 0,50 m Ø de ± 0.90 m.
    plantation : au printemps en choisissant bien son emplacement à cause de sa racine pivotante, elle ne tolère pas bien la transplantation, compter 6 plants au m².
    multiplication : par semis en place, à l'automne, car elles ont besoin d'une période froide, pendant l'hiver, pour lever ou par semis à chaud, également par bouturage de tiges courant mars. Pincer régulièrement, pour favoriser, la ramification et supprimer les fleurs fanées pour limiter la fructification et favoriser ainsi sa floraison.
    sol : tous même caillouteux, sablonneux, surtout très bien drainé et sec, une petite préférence pour un sol acide avec un pH de 6,8.
    culture en pot : peut se cultiver dans des potées, qui, selon le climat, seront rentrées, l'hiver en serre froide. Arroser régulièrement, effectuer tous les 15 jours, un apport d'engrais pour plantes à fleurs.
    emplacement : soleil, à besoin d'un grand ensoleillement pour fleurir et d'une exposition chaude et sèche.
    zone de rusticité : 6b - 9a, U-K hardinesse H7, USDA zones 4a-8b, tolère aisément des basses températures jusqu'à - 23 °C (-9,4 °F) , une fois installée, parfaitement adaptée à la sécheresse.
    origine : en zones arides à semi-arides du nord du Mexique et dans les prairies, pâturages, bois clairs, bords de routes et le long des voies ferrées du sud-ouest des États-Unis, dans les états du nord Dakota, Minnesota, Utah, sud du Nebraska, Kansas, Oklahoma, nord du Nouveau-Mexique, Texas et Floride; consulter la carte.
    entretien : la taille.
    maladies et ravageurs : un excès d'humidité et de pluie,s lui sont néfastes, toutes les jeunes pousses, au printemps peuvent être dévorées par les limaces et les escargots.
    NB : son nom spécifique involucrata signifie involucrée, faisant référence aux bractées, qui sous la fleur, forme une sorte de collerette, un involucre et son nom Callirhoe vient de la mythologie grecque, décrite comme étant une Océanide, fille d'Océan et de Téthys, épouse de Chrysaor, mère de Géryon, Échidna et Chimère, soeur de la quatrième prêtresse Calypso, "une fille de Calydon que Corésus, grand prêtre de Bacchus, aima éperdument". Ce pontife n'ayant pu la rendre sensible, invoqua la vengeance de Bacchus. Le dieu frappa les Calydoniens d'une ivresse qui les rendait furieux.
    L'Oracle consulté, répondit, que ce fléau, ne finirait qu'en immolant Callirhoé , ou quelqu'un d'autre, une victime volontaire. Personne ne s'étant présenté, elle fut conduite à l'autel, ornée de fleurs et environnée de tout l'appareil d'un sacrifice. Corésus au lieu de l'immoler tourna le fer sacré contre son sein, et se perçât lui-même.
    Callirhoé, touchée d'une compassion tardive, se frappa, pour apaiser les mânes de Corésus, près de la fontaine qui, depuis porta son nom" dans 'Abrégé de la Mythologie Universelle, Ou, Dictionnaire de la Fable', volume 1 par François Noël, édité en 1828, consultable en ligne dans E-Book page 197.

    Callirhoe involucrata août - septembre
    Brighton Plants © Flickr
    A lire : 'Histoire des amours de Chéréas et de Callirhoé, traduit du grec par M. Fallet, publiée à Amsterdam, en 1775, consultable à la BnF-Gallica.
    Cette Mauve-Pavot a sa place au jardin, dans les bordures, le long des allées, les massifs et mixed-borders, dans les rocailles et sur les talus, ou, tout simplement dans des vasques ou des potées,pour orner durant de longs mois, balcons, patios et terrasses.
    Ce genre comprenait 43 noms d'espèces référencés, après révision en 2012, seulement 9 noms ont été retenus et 16 autres sont considérés, juste comme étant, des synonymes et 18 autres, n'ont pas encore été évalués.

    Propriétés et utilisations :
    Sa racine féculente est comestible, avec un goût proche de celui de la patate douce et ses feuilles cuites ,ont une texture mucilagineuse, elles servent à épaissir les soupes et les sauces pour confectionner divers mets.
    Dans les pharmacopées amérindiennes, une décoction de racines est prescrite, pour traiter, les douleurs internes ou pour être utiliser sous forme de cataplasme externe, ou pour y immerger, la partie du corps affectée. Cette racine est également prescrite séchée, puis brûlée, pour en inhaler la fumée.
    Dans la flore nord-américaines 2 sous espèces :
    - Callirhoe involucrata (Torr. & A. Gray) A. Gray var. involucrata
    - Callirhoe involucrata (Torr. & A. Gray) A. Gray var. lineariloba (Torr. & A. Gray) A. Gray
    - Callirhoe involucrata var. tenuissima Baker f.
    Parmi les autres espèces, citons :
    - Callirhoe alcaeoides (Michx.) A. Gris, synonyme Sida alcaeoides Michx. nommée 'Light Poppymallow, Plains Poppymallow, Light Poppymallow', originaire du centre des États-Unis, dans les ététs de l'Idaho, Colorado, Nouveau Mexique, Nebraska, Kansas, Iowa, Oklahoma, Missouri, Indiana, Wisconsin; des feuilles étroites, de mars à juillet une floraison rose marginée de blanc, aux 5 larges pétales largement frangés.
    - Callirhoe digitata Nutt, nommée 'Fringe Poppymallow, Winecup', la Mauve-Pavot frangée, originaire de l'Illinois et du Missouri, feuilles à segments filiformes, floraison d'un rose fuchsia flashi, du moi d'avril jusqu'à la mi- septembre.

    Annotations :
    *A.Gray, abréviation botanique pour le botaniste taxonomiste américain Asa Gray (1810-1888), professeur de botanique de l'Université Harvard considéré comme le plus grand botaniste de son époque.
    Le spécialiste, de la flore nord-américaine.
    Auteur de nombreux ouvrages de botanique, dont le plus célèbre ouvrage, est le "Gray's Manual" édité en 1848, un manuel de la botanique du nord des États-Unis, de la Nouvelle-Angleterre, au Wisconsin et du sud de l'Ohio et de la Pennsylvanie.
    Il entretien une correspondance avec Charles Darwin, collabore avec les scientifiques européens ,qu'il rencontrera en Europe et il met en place, un important réseau de collecteurs. L'Herbier Gray était à l'Université de Harvard.

    *Torr, abréviation botanique pour le médecin, professeur de chimie et botanique new-yorkais John Torrey (1796-1873), bien qu'à partir de 1824, il enseigne la chimie, il est le plus grand botaniste de son époque, spécialiste de la flore américaine, en charge de la description des collections de l'état de New York, de l'ouest américain, du Mexique et de l'Amérique centrale. Fondateur en 1858, de la Botanical Society de New York.
    natacha mauric © 19/08/2020 ® Jardin! L'Encyclopédie
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, Jardin! L'Encyclopédie est une oeuvre protégée, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites. Toute copie d'un des éléments du site même partielle, sera considérée comme de la contrefaçon et passible de poursuites conformément aux articles L 335-2 et L 716-9 du code de la propriété intellectuelle//-->





compteur web