Silene dioica  - Silène dioïque, Compagnon rouge
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Compagnon rouge, Silène dioïque nommé par les anglophones 'Red catchfly'.
    Nom latin : Silene dioica  (L.*) Clairville, synonyme Melandryum silvestre  (Schkuhr) Rölhing.
    Illustration bas de page Flore nordique (Bilder ur Nordens Flora 1901-1905) par Carl Axel Magnus Lindman.
    famille : Caryophyllaceae.
    catégorie : vivace ou bisannuelle dioïque à épaisse racine principale ocre claire et des radicelles latérales.
    port : érigé. La première année juste une rosette de feuilles basales ovales à long pétiole.
    feuillage : caduc, vert. Feuilles ovales, les inférieures pétiolées, les supérieures sessiles sur des tiges poilues.
    floraison : de la fin printemps à l'été courant mai-août selon climat. Fleurs à 5 pétales profondément échancrés, calice à 5 lobes, plus ou moins renflé et très poilu et glanduleux donnant des reflets argentés. Les femelles ont deux bractées foliaires de part est d'autre des fleurs. La pollinisation est effectuée par les abeilles.
    couleur : rose ou rouge.
    fruits : capsule ligneuse en forme de urne à col resserré ourlé, ocre jaune à maturité, contenant de nombreuses petites graines rondes d'un gris noirâtre.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.5 à 1m.
    multiplication : par semis au printemps à peine recouvert comme le persil; pour les cultivars par semis sous châssis entre 15 et 20°C. Concernant les semis la couleur n'est pas garantie, car elle s'hybride naturellement avec d'autres silènes dont celles à fleurs blanches.
    sol : tous de préférence frais et bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre et ombre.
    zone : 6 - 9.
    habitat : forêts, haies, fossés, friches humides, bords de chemins de l'Europe depuis les pays scandinaves, Grande-Bretagne incluse et de l'Afrique du Nord jusqu'à l'ouest de l'Asie.
    NB : son nom Silene  dans la mythologie grecque, était un être de la famille des satyres*, jovial mais laid, un dieu bedonnant personnifiant l’ivresse qui fut le père adoptif, tuteur de Dionysos, dieu de la vigne, du vin, son nom spécifique dioica  dioïque parce que les organes de reproduction mâles et les femelles sont portés par des sujets séparés.
    Ce genre comprend environ 500 espèces d'annuelles, bisannuelles, vivaces caduques ou persistantes, toutes originaires de l'hémisphère nord.
    Le compagnon rouge a sa place au jardin dans les massifs, mixed-border, bordures ou en mélange dans d'éphémères potées.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Silene dioica  'Flore Pleno', environ 25cm de haut, à fleur double en forme de pompon, d'un rose bonbon assez soutenu, centre anneau tirant sur le blanc comme les étamines au début du printemps courant mars-juin selon climat.
    - Silene dioica  'Purple prince', obtention anglaise qui se caractérise par sa grande taille environ 60cm de haut, par des fleurs grandes fleurs aux pétales en fort de coeur d'un rose bonbon (comme l'oeillet deltoïde rose), au soleil son feuillage est vert assez foncé lavé de pourpre.
    - Silene dioica  'Ray's Golden Campion', obtention anglaise (2010 ), environ 45 cm de haut, se distingue par ses larges feuilles d'un vert chartreux (vert-jaune) à marge ondulée, et des fleurs d'un rose, intéressant aussi pour sa floraison printanière plus tardive que les autres cv.
    - Silene dioica  ‘Ray's Winter Cream', 45 à 50cm de haut, vers la fin de l'hiver, d'un jaune vert doré, feuilles lancéolées à marge ondulée se roulant en pointe, nervurées de vert acide, sur des tiges pourprées, à la fin du printemps, fleurs aux pétales plus étroits d'un rose soutenu.
    - Silene dioica  'Valley high', recherchée pour son feuillage irrégulièrement marginé de crème limbe vert moyen, floraison d'un rose vif, environ 30 cm de haut.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Silene acaulis  (L.) Jacq., la Silène acaule, Silène des glaciers, consulter sa fiche.
    - Silene vulgaris  (Moench) Garcke, Silène enflé, consulter sa fiche.

    Découvrir les plantes visitées par les papillons.


    Annotations :
    *L., abréviation botanique officielle pour Carl von Linné auparavant Carl Linnæus (1707-1778), médecin, botaniste-naturaliste suédois, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site