Echium vulgare  - Vipérine commune, Herbe aux vipères
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    echium vulgare Nom commun : Vipérine commune, Vipérine vulgaire, Herbe aux vipères, Herbe à la vipère, Herbe à couleuvre, Buglosse sauvage, Langue d'oie, en Occitan Borassau, Suçamelo (Suce miel), nommée par les anglophones 'Common vipersbugloss, Viper's bugloss', en allemand 'Natterkopf', arabe 'Hashayshat al'afeaa (herbe de serpent) en espagnol 'Viborera, buglosa, chupamieles, hierba azul, lengua de vaca', en italien 'Viperina azzurra '.
    Nom latin : Echium vulgare  L.*, Echium vulgare var. vulgare , Echium vulgare var. lacaitae  (Sennen) O.Bolòs & Vigo, Echium vulgare var. grandiflorum  Bertol., Echium vulgare f. albiflorum  R.Hoffm., Echium vaudense  Gremli, Echium wierzbickii  Haberle ex Rchb., Echium tenoreanum  Lacaita, Echium spinescens  G.Klotz, Echium schifferi  Lange, Echium parviflorum  St.-Lag., Echium monstrosum  F.W.Schmidt ex Steud., Echium molle  Petter ex Rchb., Echium lusitanicum  Georgi, Echium laetum  Salisb., Echium lacaitae  Sennen, Echium elegans  Noë ex Nyman, Echium anglicum  Huds.
    famille : Borraginaceae.
    catégorie : vivace bisannuelle couvertes de poils rudes qui peuvent être irritants pour certaines peaux, épaisse racine pivotante.
    port : érigé, ramifié. La première année juste une rosette basale.
    feuillage : persistant couvert de poils sur les deux faces, feuilles alternes, étroites, lancéolées à oblongues, dentées à marge partiellement ondulée.
    floraison : longue à la fin du printemps, abondamment nectarifère visitée par de nombreux insectes dont les abeilles, les bourdons et les papillons. Racèmes de fleurs hermaphrodites tubulaires, à corolle à 5 lobes inégaux plus long en partie supérieure, 5 longues étamines et un style bifide dans un court calice poilu.
    couleur : bicolore rose à rose mauve, rouge puis bleu-violet à pourpre, les boutons floraux sont roses.
    fruits : 4 akènes (nucules) qui se séparent à maturité (tetrakènes).
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.20 à 1 m.
    plantation : au printemps.
    multiplication : par semis en place en été.
    sol : drainé, pauvre à peu fertile, sec et caillouteux.
    emplacement : plein soleil.
    zone : 7 - 10.
    origine : dans les pâtures et prairies sèches, garrigues et steppes, sur les talus, le long des routes et des chemins, dans les gravières des voies de chemin de fer, dans les friches et les décombres, le long de la côte du sud de la Scandinavie jusqu'à la Méditerranée, sauf Baléares, présente à Chypre en Afrique du Nord, sud de l'Europe jusqu'en Turquie puis en Asie sporadiquement jusqu'en Chine et en Amérique. Présente en France sur l'ensemble du territoire excepté en Bretagne.
    entretien : sans.
    NB : son nom echium vient du grec 'echis' qui désigne la vipère, faisant référence à sa fructification qui à la forme d'une tête de vipère et autrefois on lui attribuait la vertu de soigner les morsures de serpent, et son style bifide saillant fait également songer à la langue d'une vipère.
    Ce genre comprend une quarantaine d'espèces d'annuelles, de vivaces et d'arbustes souvent cultivées au jardin pour leur étonnante floraison.
    Propriétés et utilisations :
    La vipérine est riche en silice, mucilages et nitrate de potassium, elle a des propriétés antiinflammatoires, astringentes, cicatrisantes, diaphorétiques et diurétiques mais son utilisation en usage interne n'est pas recommandé car elle contient des alcaloïdes toxiques pour le foie et le système nerveux.
    Dans les pharmacopées traditionnelles, elle s'utilisait surtout en usage externe sous forme de cataplasme et les fleurs pour calmer la toux.
    Ses fleurs comestibles sont utilisées pour décorer les salades et au printemps les rosettes et les jeunes feuilles sont cueillies pour être consommées crues en salade ou cuites comme légume. De ses racines est extraite une teinture rouge.
    Parmi les hybrides ou cv, citons :
    Des hybrides de teintes et de taille différente comme :
    - Echium  'Blue Bedder' à fleur bleu vif, H 0.40 m.
    - Echium  'Dwarfs hybrid' une série de H 0.30 m à fleur bleue ou rose ou blanc ou violet.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Echium candicans  (L.) Herb. Banks, Vipérine de Madère, consulter sa fiche.
    - Echium pininana  Webb & Berth., une bisannuelle, consulter sa fiche.
    - Echium wildpretii  H.H.W.Pearson ex Hook.f., consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété; intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site