Malva neglecta - Mauve néglig&ée, Petite mauve
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Malva neglecta
    O. Gaubert © Flore en ligne
    Nom commun: Mauve néglig&ée, Petite mauve, Mauve commune, Mauve à feuilles rondes, nommé par les anglophones 'Common Mallow'
    Nom latin : Malva neglecta  Wallr., synonyme Malva rotundifolia  L.
    Famille : Malvaceae.
    catégorie : annuelle.
    port : étalé.
    feuillage : caduc, feuilles arrondies comprenant 5 à 7 lobes peu marqués, voir
    tiges : très ramifiées.
    floraison : été, fleurs groupées par 3 à 6.
    couleur : rose pâle.
    hauteur : 0,10 à 0,40 m.
    milieu : sols secs et azotés.
    emplacement : soleil
    zone : 3 - 10
    NB : son nom Malva  désigne le genre en latin, vient du grec 'malakhe', mauve qui désigne aussi l'espèce, un mot qui aurait pour origine une ancienne langue méditerranéenne et son nom spécifique neglecta  signifie négligée, donc commune, sans intérêt.
    Ce genre comprend une trentaine d'espèces d'annuelles, de bisannuelles et de vivaces, originaires de l'Eurasie et de l'Afrique du Nord, des cultivars de couleur blanche, divers tons de rose, bleu, mauve et violet sont commercialisés pour les jardins mais attention un bon nombre d'entre eux sont stériles.
    Propriétés et utilisations :
    La racine est un émollient employé dans les inflammations des voies respiratoires, gastriques et urinaires, utilisée dans les inflammations de la peau et des yeux.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Malva capensis  (L.) Garcke., plus connue sous le nom Anisodontea capensis  (L.) D.M. Bates, Mauve du Cap, consulter sa fiche.
    Malva moschata  L., Mauve musquée, consulter sa fiche.
    Malva sylvestris  L., Mauve sylvestre ou Grande mauve, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L. , abréviation botanique pour auparavant le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné auparavant Carl Linnæus (1707-1778), à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie
un compteur pour votre site