Ricinus communis  - Ricin sanguin, Catapuce majeur
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Ricin commun, Ricin sanguin, Catapuce majeur*, Tantan, Ricin tantan, Palme de Christ (Palma Christi), nommé par les anglophones 'Castor bean'.
    Nom latin :Ricinus communis  L.*, synonymes Cataputia minor  Ludw., Cataputia major  Ludw., Ricinus africanus  Willd., Ricinus angulatus  Thunb., Ricinus macrophyllus  Bertol., Ricinus speciosus  Burm.f., Ricinus viridis  Willd.
    famille : Euphorbiaceae.
    catégorie : vivace herbacée, héliophile à souche ligneuse, fréquemment cultivée comme une annuelle.
    port : rigide.
    feuillage : persitant, vert moyen, brillant. Feuilles palmées à 5 à 7 lobes pointues dentelées et rougeâtres.
    floraison : en racèmes de juillet à octobre, capsules épineuses rougeâtres (3 graines chinées).
    couleur : fleurs femelles vertes à pistils rouge, fleurs mâles: bouquet d'étamines jaunes.
    fruits : capsules à 3 loges hérissée de pointes.
    croissance : très rapide.
    hauteur : 1m 50 à 3 m en une année. (jusqu'à 10 m dans son pays d'origine).
    plantation : mettre en place en mai, avec un apport d'engrais.
    multiplication : au printemps, semis sous abri à 20 - 21° C, les graines doivent être trempées avant dans de l'eau durant au moins 24 heures. Comptez pour la levée entre 2 et 3 semaines.
    sol : très riche.
    emplacement : plein soleil, à l'abri du vent ou tuteuré.
    origine : nord-est de l'Afrique et sud-ouest de l'Asie, aujourd'hui naturalisé dans de nombreuses régions en zone tempérée.
    zone : 9 - 11, USDA Zone 8b -11.
    entretien : arroser régulièrement avec un apport d'engrais.
    maladies et ravageurs : peut être sujet aux araignées rouges.
    NB : son nom Ricinus  vient du latin ou il désigne une tique faisant référence à ses graines qui ressemblent à de tiques gorgées de sang, c'est la seule espèce du genre.
    Bien que très toxique, ce ricin sanguin trouve sa place au jardin, en arrière-plan dans les massifs et mixed-borders, en sujet isolé ou simplement dans des potées pour les balcons et terrasses.
    Propriétés et utilisations :
    attention, les graines étant très toxiques, ne pas les consommer et surtout les tenir à l'écart des enfants et des animaux familiers. Dans son ensemble, le ricin est toxique, son latex blanc peut provoquer chez certaines personnes des allergies cutanées.
    Les graines contiennent des substances toxiques dont la ricine, la cyanine et de l'acide cyanhydrique, mais on en extrait une huile purgative non toxique qui était autrefois utilisé aussi comme huile de combustion.
    Le résidus des graines de ricin (tourteau) est riche en fer, cuivre et zinc, il contribue à la fabrication de l’humus, c'est une source d’azote à libération lente, cet engrais ( 5,25 à 4,5% d'azote, 2 à 2,25 % de phosphore et 1,4 à 1,5% de potasse), est conseillé pour les pelouses mais il faut l'utiliser avec beaucoup de prudence car il est toxique et son odeur attire les chiens qui peuvent l'avaler, les symptômes ( vomissements, diarrhées, convulsions) surviennent environ 8 h après l'ingestion et comme il n'y a pas d'antidote, ils en meurent.
    En Belgique, depuis le 31 octobre 2010, les engrais à base de tourteau de ricin ne sont plus autorisés, mais c'est un excellent répulsif pour les campagnols, mulots, rats taupiers et taupes, à manipuler avec des gants.
    En homéopathie, il est prescrit en granulés pour traiter la constipation, les coliques hépatiques, les gastro-entérites, les grippes intestinales et aussi pour traiter l'absence de lactation (agalactie) après un accouchement, augmenter la lactation et soulager les douleurs mammaires.
    Parmi les cultivars et variétés, citons :
    - Ricinus communis  'Carmencita', au feuillage d'un rouge bronze, floraison femelle rouge vif.
    - Ricinus communis  'Impala', 3 m de haut, feuillage rouge pourpre puis vert foncé, floraison jaune pâle.
    - Ricinus communis  'New Zealand Purple', au jeun feuillage d'un bronze cuivré puis rouge bordeaux, floraison femelle rouge écarlate, fructification rouge pourpré.
    - Ricinus communis sanguineus  recherché pour ses tiges rouges et grandes feuilles d'un vert bronze lustré et rouge, 2 à 3 m de haut, étalement de 1 à 2 m, épis floraux jaune-vert puis crème dans un calice rouge, anthères rouges.
    - Ricinus communis  'Zanzibarensis', commercialisé également sous Ricinus communis var. zanzibarensis , plus de 4 de haut à très grandes feuilles d'un vert légèrement pourpré, revers pourpre, sur des tiges pourprées.

    Annotations :
    *Catapuce, nom donné aussi à l'épurge, Herbes aux taupes Euphorbia lathyris.
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    - nmauric©17/09/2000 - - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

graines de ricin

un compteur pour votre site