Salix purpurea - Saule pourpre, Osier rouge
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    salix purpurea
    University of Connecticut ©
    Nom commun : Saule purpurin, Saule pourpre, Saule pourpré, Osier rouge, nommé par les anglophones 'Purpleosier willow'
    Nom latin : Salix purpurea  L.*
    famille : Salicaceae.
    catégorie : arbuste aux jeunes pousses violacées.
    port : dressé et retombant.
    feuillage : caduc, bleu vert assez foncé. Feuilles étroites, alternes obovales-lancéolées, boutons violacés.
    floraison : au début du printemps courant mars-avril.
    couleur : blanc-vert, chatons mâles pourpres.
    croissance : rapide.
    hauteur : 3 à 4 m.
    plantation : toute l'année.
    multiplication : bouture à bois sec en hiver.
    sol : frais, drainé.
    emplacement : soleil.
    zone : 3 - 10.
    origine : Europe, Afrique du Nord, Asie centrale et Japon.
    entretien : si nécessaire taille de mise en forme.
    maladies et ravageurs : visité par les chenilles, chrysomèles versicolores Plagiodera versicolora et pucerons, sujet à des maladies cryptogamiques, consulter et télécharger, le Guide écologique sur les maladies et ravageurs des saules par Jérôme Jullien (expert national en surveillance biologique du territoire CAUE de Seine-et-Marne), 7 novembre 2013 format pdf.
    NB : son nom Salix  est le nom de l'espèce en latin dérivé du celte 'sal' qui signifie près, proche et de 'lis' qui désigne l'eau, et son nom spécifique purpurea  signifie purpurin.
    Selon les flores, ce genre comprend entre 400 à 520 espèces d'arbres, d'arbustes et d'arbrisseaux caducs, originaires des zones tempérées ou froides de l'hémisphère nord, 275 en Chine dont 189 y sont endémiques, 26 au Pakistan, plus de 70 espèces en Europe dont une trentaine en France (Corse incluse), une centaine en Amérique du Nord dont 62 d'entre elles sont présentes au Canada et de très nombreux hybridations spontanées qui rendent la détermination des saules vraiment difficile.
    - Salix purpurea  'Nana' et Salix purpurea  'Nana Pendula', au port compact d'environ 1m de haut qui peuvent s'utiliser dans les rocailles, les massifs arbustifs et également dans des potées.
    Salix purpurea
    Florenligne ©
    Ils ont un pollen qui peut-être allergisant, consulter notre dossier : 'Nos arbres, leur pollen et les allergies'.
    Parmi les hybrides, citons :

    Consulter la liste des autres espèces de saules présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    nmauric©09/05/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site