Livistona chinensis - Livinstona de Chine
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Livinstona de Chine, Latanier chinois, en anglais Chinese fan palm, Chinese fountain palm, au Japon Biro, le Latanier chinois.
    Nom latin :Livistona chinensis  (Jacq.) R.Br. ex Mart., synonyme Chamaerops biroo  Siebold ex Mart., Latania chinensis  Jacq., Saribus chinensis  (Jacq.) Blume,.
    famille : Arecaceae.
    catégorie : arbre, palmier.
    port : stipe vert brun, lisse de 20 à 30 cm, s'élargissant à la base, portant en partie haute les cicatrices foliaires. Couronne très dense.
    feuillage : persistant, orbiculaire (diamètre 1m, 1, 50m), longs folioles retombants, nervure centrale jaunâtre, proéminente.
    floraison : long spadice (1,5m) fleurs bisexuées 3 sépales, 3 pétales ovales et 6 étamines.
    couleur : jaune crème.
    croissance : lente, 100 ans pour atteindre environ 5 m.
    fruits : fruits bleus ovoïdes de 2 ou 3 cm.
    hauteur : 5 à 12/15 m.
    plantation : au printemps.
    multiplication : par semis, germe entre 6 semaines et 3 mois.
    sol : légèrement sablonneux.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone : 9 - 10, supporte le gel occasionnellement à l'âge adulte.
    origine : des forêts tropicales du sud de la Chine dans la province côtiere du Guangdond et sur l'île de Hainan, au sud du Japon et sur l'archipel du Ryuku et l'île de Taïwan, naturalisé en Australie et d'autres pays d'Asie.
    entretien : protéger du gel les sujets jeunes, arrosage modéré.
    NB : le nom générique lui a été donné en souvenir de l'explorateur: Patrick Murray, baron de Livingstone.
    Vous pouvez en découvrir un spécimen à Cannes dans le parc Vallombrosa (1838) au coeur de la collection de palmiers certains d'entre eux sont centenaires.
    Ce genre comprend 28 espèces retenues originaires de l'Australie et de l'Asie du sud-est.
    S'utilise en plante d'appartement, craint les cochenilles et les acariens.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Livistona australis  (R. Br.) Mart, Palmier éventail d'Australie, consulter sa fiche.
    Livistona chinensis
    Università di Catania©
    Attention depuis 2001 dans le sud de l'Europe, il peut être sujet aux attaques de la chenille d'un Lépidoptère, voir photo et lire l'article sur ce ravageur paysandisia archon.
    Consulter le chapitre sur les généralités sur les Palmiers.

    Annotations
    *R.Br., abréviation botanique pour le chirurgien écossais Robert Brown (1773 - 1858), l'un des plus célèbres botanistes et naturalistes du Royaume-Uni, spécialiste de la description et classification des végétaux car il s'intéresse à l'étude des pollens avec un microscope et il y découvre en 1827 ou 28, le mouvement de particules visibles qui s'entrechoquent avec les molécules invisibles en suspension dans le fluide interne des grains de pollen, cette marche aléatoire perpétuelle porte le nom de 'mouvement brownien', repris par la suite par les physiciens Delsault, Bachelier popularisé par Einstein.
    En juillet 1801, en compagnie du réputé illustrateur botanique Ferdinand Bauer, il embarque sur l'Investigator du navigateur cartographe anglais Matthew Flinders (1774-1814) pour explorer et collecter le long des côtes de l'Australie et en faire le tour à partir de Sidney, récit relaté dans Atlas to Flinders' Voyage to Terra Australis édité en 1814 à Londres.
    A son retour à Londres en 1805, il s'attache à des publications dont une monographie sur les Proteaceae 'On the Proteaceae of Jussieu' présentée le 17 janvier 1809 (toujours diffusée) puis en 1810 'Prodomus florae Novae Hollandiae et Insulae Van-Diemen'. Responsable de l'herbier du British Museum. De 1849 à 1853, il assure la Présidence de la Société linnéenne de Londres où auparavant en tant que membre, il y présente ses mémoires, dont un sur ses Observations sur les organes sexuels et le mode de fécondation des Orchidées et des Asclépiadacées, en deux parties lues le 1 et 15 novembre 1815.
    *Hort., abréviation de la nomenclature botanique qui vient du latin 'hortulanorum' qui signifie des jardiniers, qui désigne un horticulteur inconnu.
    - nmauric©12.12.2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site