Washingtonia robusta - Palmier du Mexique
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Washingtonia robuste, Palmier du Mexique, nommé par les anglophones 'Mexican fan palm'.
    Nom latin : Washingtonia robusta  H. Wendl.*, synonymes Washingtonia gracilis  Parish, Washingtonia sonorae  S. Wats., Washingtonia filifera var robusta  Parish, Neowashingtonia robusta A.Heller, Pritchardia filifera  Linden ex André
    famille : Arecaceae.
    catégorie : arbre, palmier.
    port : stipe marron cylindrique droit, rugueux, conservant les bases des feuilles.
    feuillage : persistant, vert brillant orbiculaire (1 m de diamètre, segments piquants, pétioles épineux de plus d'un mètre.
    floraison : spadice de 2 à 3 m retombant entre les feuilles, fleurs bisexuées.
    couleur : crème à crème lavé de rose, drupes ovoïdes noirâtres.
    croissance : lente.
    hauteur : 25 m.
    plantation : se transplante sans problème.
    multiplication : par semis, germe facilement en 2 mois.
    sol : tous, fertile ou même pauvre et sec (pas trop les premières années) ou frais, acide ou neutre ou alcalin, accepte le calcaire.
    emplacement : soleil.
    zone : 9 - 10, une fois installé parfaitement adapté à la sécheresse, il tolère jusqu'à -8°C.
    origine: Mexique, en région montagneuse au sud de la Basse-Californie, dans les zones humides liées à l'agriculture depuis des centaines d'années présent jusqu'au cap San Lucas à l'extrême sud de la péninsule et présent jusqu'aux zones arides du sud de la Californie.
    entretien : protéger du gel les jeunes, rroser régulièrement après la plantation, supprimer les palmes desséchées.
    NB : son nom Washingtonia lui a été donné en souvenir de George Washington (1732-1799), premier président des États-Unis. Il s'utilise en sujets groupés ou comme arbre d'alignement le long des rues et des avenues, il supporte la plantation dans de grandes potées.
    Vous pouvez en découvrir un spécimen au Royal botanic garden à Kew, dans la Temperate House* qui a réouvert ses portes au public le 5 mai 2018 après 4 années de longs et couteux travaux de restauration.
    Grâce à Google Earth, au Mexique, en basse Californie une population de 66 Washinghtonia robusta a été découverte dans les oasis de la Sierra de la Asamblea les zones humides, voir carte.
    Ce genre ne comprend qu'une seule autre espèce:
    - Washingtonia filifera  H. Wendl, consulter sa fiche.
    maladies et ravageurs : depuis septembre 2009, en Provence, Alpes, Côte d'Azur, Corse et Languedoc-Roussillon, Phoenix canariensis , Chamaerops humilis , Trachycarpus fortunei  et Washingtonia  sont menacés de disparition depuis l'apparition d'un coléoptère, le charançon rouge des Palmiers Rhynchophorus ferrugineus  qui effectue ses pontes au coeur du palmier où se développent ses larves.
    En France, sur l'ensemble du territoire national, la lutte a été rendue obligatoire (surveillance et lutte) par arrêté du ministère de l'alimentation, de l'agriculture et de le forêt du 21 juillet 2010 modifié (format pdf) , dans l'annexe figure les conditions dans lesquelles les traitements des palmiers doivent être réalisés. Publication du protocole d'intervention au Bulletin Officiel du Ministère chargé de l’agriculture n° 34 du 27 août 2010, qui a pour objectif de préciser les conditions de mise en œuvre des interventions sur les palmiers infestés en vue de l’éradication du charançon rouge du palmier.

    Depuis 2001 dans le sud de l'Europe, il peut être sujet aux attaques de la chenille d'un Lépidoptère, voir photo et lire l'article sur ce ravageur Paysandisia archon. Cette chenille décime dans le sud Phoenix canariensis, Chamaerops humilis et Trachycarpus fortunei, contrairement à ce que l'on raconte elle s'attaque également au Washingtonia robusta des sujets ont dépéris dans la région de Miramas (13140), des larves ont été trouvés sur Brahea nitida et des oeufs de ce papillon palmivore ont été signalés sur des Cycas revoluta.
    Méthode de lutte et de prévention préconisées par l'INRA de Montpellier.

    Consulter le chapitre sur les généralités sur les Palmiers.

    Annotations :
    *Temperate House vous pouvez y découvrir un Jubaea chilensis, Macrozamie riedlei originaire de l'Australie, de Dicksonia antarctica, les frondes d'une fougère Royale Ptisana salicina, originaire de l'Australie et de Nouvelle-Zélande et l'immaculée floraison de la Libertia ixioïdes.
    *H. Wendl., abréviation botanique pour le botaniste jardinier allemand Hermann Wendland (1825-1903), vers 1856 il séjourne en Amérique centrale durant une année, notamment au Costa Rica. Un genre de palmier Wendlandiella est dédié à son grand-père qui a travaillé avec son fils aux jardins Herrenhäuser de Hanovre.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.




compteur de visiteur