Paulownia tomentosa - Paulownia impérial, tomenteux
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Paulownia impérial ou Paulownia tomenteux, nommé par les anglophones 'Empress tree, Japanese Empress Tree, Kiri Tree Revolution, Princess tree'
    Nom latin : Paulownia tomentosa  (Thunb. ex Murr.*) Steud., synonyme Paulownia imperialis  Siebold & Zucc*.
    famille : Scrophulariaceae.
    catégorie :arbre pouvant être centenaire, au système racinaire épais et profond.
    feuillage : caduc, vert moyen, opposé, pubescent sur le revers léger duvet gris, nervures plus claires. Grandes feuilles à long pétiole, entières, les plus petites sont ovales ou cordées à bord lisse, les plus grandes ont 3 ou 5 lobes peu prononcés.
    port : érigé, ramification étalée, cime globulaire.
    floraison : printemps (avril-mai), avant le feuillage, odorante rappelant le parfum des violettes. En grappes terminales,dressées à calices tomenteux. Fleurs pubescentes tubulaires pendantes à 5 lobes, les 2 du haut très incurvés vers l'arrière,les 3 du bas ont des plus grandes lèvres. Les boutons floraux se forment à la fin de l'été, ils peuvent donc souffrir du gel.
    fruits : capsules déhiscentes vertes (5 cm) ovoïdes, d'un ocre clair à maturité s'ouvrant pour laisser s'échapper des graines ailées.
    couleur : bleu héliotrope ou violet clair. La lèvre du bas à des traces jaune, calice de couleur ocre.
    croissance : rapide au tout début. Maturité vers 25 ans.
    hauteur : 10 à 20 m.
    plantation : à l'automne ou au printemps.
    multiplication : par semis à l'automne, ou bouture des racines en fin d'été. Pour ceux issus de semis pour pouvoir contempler la première floraison il faut patienter environ 8 ans, c'est ce qui c'est passé courant avril 1842, aux Serres du Jardin des Plantes lorsque Joseph Neumann* après avoir semé en 1834, les graines rapportées par le vicomte de Cussy.
    sol : bien drainé et fertile.
    emplacement : ensoleillé, de préférence à l'abri du vent.
    zone : 5 - 10.
    origine : centre de la Chine.
    NB : Ce genre est dédié en 1864 à Anna Paulowna, fille du tsar Paul Petrovitch Ier, il comprend 17 espèces d'arbres caducs, originaire de l'Asie orientale (Chine et Japon).
    Recépé chaque année au printemps, il donne des tiges d'environ 3 m à très larges feuilles (50-60 cm, mais ne fleurit pas.
    Longtemps il a été utilisé comme arbre ornemental dans les parcs et les jardins urbains, car il a la réputation de bien supporter la pollution atmosphérique.
    Certaines espèces, sont cultivées en Chine pour leur bois de coeur blanc ou gris dépourvu de noeuds, qui est utilisé dans la construction, le feuillage est consommé par le bétail,il est réputé absorber dix fois plus de dioxyde de carbone que les autres arbres, émettant de grandes quantités d'oxygène. Au Texas il est planter pour lutter contre la pollution atmosphérique et les sols stériles.
    Autres espèces :
    Démons & Merveilles ©
    Paulownia fortunei  Hemsl. , originaire d'Asie, environ 8 m de haut, au feuillage fortement nervuré et velouté qui jaunit à l'automne; fleurs odorantes mauves à gorge crème, tachetée de pourpre, zones 7/8 - 10.
    Paulownia fargesii  Franch., originaire de l'ouest de la Chine, oscillant entre 20 et 25 m de haut, à floraison plus estivale, parfumée d'un bleu-mauve lavande délavé de jaune à la base, feuillage pubescent et glanduleux à marge dentée.

    Annotations :
    *Sieb. & Zucc., abréviation botanique pour le médecin et naturaliste bavarois Philipp Franz Balthazar von Siebold (1796-1866) qui vécut au Japon entre 1823 et 1830, on lui doit l'introduction en Europe via ses établissements de Leide (Pays Bas) de nombreuses nouvelles espèces de la flore japonaise dont les premiers hydrangea japonais en 1860 -1861. Auteur en collaboration avec le botaniste allemand Joseph Gerhard Zuccharini (1797-1848) de la très célèbre Flora japonica, publiée entre 1835-1870, en 30 volumes avec des illustrations d'artistes japonais tel que Keiga Kawahara, descriptions et dessins consultables sur le site de l'Université de Kyoto.
    *Murr., abréviation botanique pour le botaniste, naturaliste entomologiste écossais Andrew Dickson Murray (1812-1878), spécialiste des conifères et des insectes ravageurs des cultures. En 1857, il est nommé membre de la Royale Société d'Edimbourg, en 1860 membre et secrétaire de la Royale Horticulture Société (en 1868 membre du comité scientifique) et l'année suivante membre de la Société Linnéenne. En 1873, il se rend en Californie et dans l'Utah pour étudier les concessions minières et là-bas il entreprend une monographie inachevée sur les conifères et une autre sur les coléoptères.
    *Joseph Neumann  (1800-1858), chef des Serres du Jardin du Roi avant d'être le jardinier en chef du Muséum national d'histoire naturelle de Paris.
    Il obtient en 1838 la première fructification de la vanille, en mettant en application les travaux du naturaliste belge Charles François Antoine Morren (1807 -1858) qui furent réalisés en 1836 aux serres du Jardin botanique de Liège sur la fécondation artificielle de la fleur de Vanilla planifolia.
    On lui doit de nombreux ouvrages dont "L'Art de Construire et de Gouverner les Serres" (Paris -1846). Avec Vilmorin, Decaisne, Naudin, Pépin et Poiteau il fut l'un des rédacteurs du Bon Jardinier et de la célèbre revue horticole 1852-1853; 2 vol. Paris, Librairie Agricole de la Maison Rustique.
    *Thunb., abréviation botanique pour le botaniste et naturaliste explorateur suédois Carl Peter Thunberg (1743-1828) a qui l'on doit en 1784 la publication de Flora japonica, puis Flora capensis (1807-1812), un genre riche de 200 espèces lui a été dédié Thunbergia et 261 espèces et sous-espèces sous la forme thunbergii.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

fin avril Paulownia impérial, Paulownia tomentosa

un compteur pour votre site