Caragana arborescens - Arbre aux pois, Caraganier de Sibérie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    caragana arborescens, arbre aux pois
    photo © Connecticut State University
    Nom commun : Caragana arborescent, Arbre aux pois, Caraganier de Sibérie, Acacia jaune, nommé par les anglophones 'Siberian peashrub'.
    Nom latin : Caragana arborescens  Lamk*
    famille : Fabaceae
    catégorie : arbuste ou petit arbre.
    port : dressé assez étroit cime arrondi.
    feuillage : caduc vert clair à vert plus soutenu brillant, sur des rameaux épineux, feuilles composées de 8 à 12 folioles ( ± 2,5cm) obovales-elliptiques, à la base stipules épineuses.
    floraison : abondante à la fin du printemps (mai-juin selmon climat) en fascicule de 2 à 4 fleurs de pois (± 2cm).
    couleur : jaune vif.
    fruits : gousses de pois 3 à 5cm.
    croissance : rapide.
    hauteur : 3 à 4 m, dans son milieu naturel peut atteindre 6m.
    plantation : à l'automne.
    multiplication : par semis.
    sol : tout sol, y compris calcaire mais bien drainé.
    exposition : soleil, mi-ombre.
    entretien : rien de particulier.
    zone : 2.
    origine : Sibérie, Mandchourie.
    NB : Caragana arborescens  et Caragana arborescens  Introduit en Europe dans le courant de 17052 Il peut être utilisé en sujet ou massif isolé, entrer dans la composition de massifs arbustifs, de mixed border, de haies défensives, haies libres comme brise-vent.
    Parmi les cultivars :
    Caragana arborescens  'Lorbergii' une ancien obtention de 1906 de 2 à 3m de haut, feuilles très étroites linéaires rappelant celui virant au jaune à l'automne, floraison jaune courant juin-juillet fleurs de pois longues et étroites.

    Annotations :
    * Lamk abréviation botanique pour le naturaliste-biologiste-botaniste français Jean Baptiste Antoine Pierre de Monnet de Lamarck (1744-1829), fondateur de la biologie, il en établi les principes théoriques, voir Philosophie zoologique (1809) ou il crée une nouvelle classification pour les animaux; il fut considéré comme le plus grand botaniste de son temps, on lui doit un traité de botanique 'Encyclopédie méthodique' (1783-1793), il énonce un principe fondamental sur l'évolution des animaux et des végétaux qui sous l'influence de diverses conditions induisent des adaptations et modifications.
    B.Louvel & nmauric©19.03/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site