Cistus spp, Cistus x hybridus   - Ciste, Ciste x hybride
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Ciste et Ciste hybride
    Nom latin : Cistus et Cistus x hybridus
    famille : Cistaceae
    catégorie : arbuste pyrophite
    catégorie : sous-arbrisseau ladanifère qui ne se regénère pas après un incendie, uniquement par semis.
    port : buissonnant, dense, arrondi, étalé ou rampant.
    feuillage : persistant, selon espèce vert foncé, vert moyen au revers gris, vert-de-gris moyennement aromatique, pour certains tomenteux (poils glandulaires) ou visqueux, fortement gaufré; sur le revers, les nervures profondément marquées. Petites feuilles simples, opposées, ovales à elliptiques, pourvues d'un court pétiole.
    floraison : selon espèce, de la fin de l'hiver à l'été suivant le climat. Sur de longs pédoncules 1 à 3 fleurs, en coupe ouverte à 5 pétales chiffonés se chevauchant la marge est irrégulière, nombreuses étamines réunies en pompon évasé, 5 sépales inégaux. Nectarifères visité par les abeilles notamment pour le pollen.
    Leurs fleurs se renouvellent tous les jours, il est inutile de les cueillir, mais elles se succèdent régulièrement.
    couleur : blanc pur, divers tons de rose, pour certaines la base du pétale peut être griffée de jaune-orange ou de pourpre , étamines jaune d'or, centre blanc.
    fruits : petites capsules déhiscentes, ligneuses à 5 valves soudées au calice, contenant une quinzaine de graines qu'il conserve en place longtemps constituant une réserve naturelle.
    Les graines conservent leur pouvoir germinatif durant de nombreuses années c'est pourquoi dans des zones où théoriquement il n'était pas présent après un feu vous pouvez le voir apparaître, le choc thermique léve la domance des graines.
    hauteur : 0.30-1m selon espèce.
    plantation : au printemps ou à l'automne sous climat approprié. Bien choisir son emplacement son enracinement est double, un pivot en profondeur et un système de radicelles très étalé pour récupérer l'humidité.
    multiplication : par semis en place à l'automne ou au début du printemps sous serre chaude entre 17 et 23°, bouture à l'étouffée en été. La floraison a lieu entre la deuxième et la troisième année.
    sol : sec, drainé, pauvre, acide neutre ou alcalin, supporte un sol légèrement calcaire.
    emplacement : soleil ou mi-ombre ou ombre.
    zone : selon espèces 8 à 9 - 11.
    origine : Europe méridionale se rencontre de l'Espagne (dont la France méridionale) jusqu'au Caucase principalement dans les garrigues, maquis siliceux ou sous-bois clairs (chênes), parfaitement adapté à la sécheresse.
    entretien : aucun, taille éventuelle légère après la floraison, dans le cas d'une culture en pot il faut un substrat très sablonneux que l'on laisse souvent au sec et il est possible de pincer les jeunes plants pour leur donner un port plus compact.
    Les sujets âgés qui ont tendance à se dégarnir doivent être remplacés si nécessaire, leur durée de vie est assez courte ne dépassant pas une dizaine d'années, compter une quinzaines d'années pour les hybrides.
    NB : son nom Cistus  vient du latin 'cisthos', 'cista' où il désigne l'espèce, mot qui est issus du grec 'kistê' qui désigne un panier, faisant allusion à la forme de ses fruits qui conservent les graines longtemps en place, formant ainsi une réserve naturelle.
    Ce genre d'arbustes ou sous-arbrisseaux buissonnants, persistants aromatiques dont certains sont pyrophytes, tous originaires du pourtour méditerranéen (îles incluses), dont une dizaine se rencontre en France*, en zones de garrigue ou maquis dans les stades dégradés des forêts méditerranéennes.
    Ils sont tous parfaitement adaptés au soleil et à la sécheresse leur dense enracinement avec une racine pivotante et un système racinaire superficiel gêne toute tentative de reboisement, ils sont idéales pour végétaliser des talus pentus ou rocailleux.
    Idéal notamment dans les jardins secs en sujet isolé, dans les massifs, en bordure, en couvre-sol, dans les rocailles, sur les talus ou simplement dans des potées.
    Quelques autres espèces et cultivars :
    - Cistus clusii , synonyme Cistus rosmarinifolius  H 0.3m, fleurs blanches en été.
    - Cistus crispus  L., Ciste crépu : H 0.6m, port étalé, feuillage gri-vert, fleurs d'un rose flashi comme la photo du haut en été., gros bouquet d'étamines jaune orangé, On trouve souvent commercialisé Cistus crispus  - Cistus palhinhae  H 0.60m, fleurs blanches au printemps Z8.
    - Cistus parviflorus  H 1m, fleurs roses en été.
    - Cistus populifolius  L., Ciste à feuilles de peuplier, H 2m, fleurs blanches en été.
    - Cistus 'Silver Pink' H 0.90m, feuillage gris, fleur rose en début été demande un sol plus riche.
    - Cistus x aguilari  H 1 à 1.20m en tous sens, grandes fleurs blanches au printemps mai-juin.
    - Cistus x corbariensis  H 1m, fleur blanc en été.
    - Cistus x cyprius  H 2m, fleurs blanches à taches marrons en été.
    - Cistus x florentinus  H 0.30m étalement au moins 1 m, port rampant, tapissant, excellent couvre-sol, petites fleurs blanches.
    - Cistus x oblongifolius , Ciste à feuilles oblongues, vert sombre, H 0.80m étalemant 1 m, port arrondi, fleurs blanches bouquet d'étamines jaune d'or.
    - Cistus x purpureus  H 1m, fleurs roses à tache brun-rouge au printemps.
    - Cistus x skanbergii  H 0.70m, fleurs roses en été.

    Annotations :
    *en France , les espèces de cistes présents Cistus albidus, Cistus creticus, Cistus crispus, Cistus inflatus, Cistus ladanifer, Cistus laurifolius, Cistus monspeliensis, Cistus populifolius, Cistus pouzolzii, Cistus salviifolius.

un compteur pour votre site