Daphne gnidium - Garou, Sain-bois, Daphné Garou
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Garou, Sain-bois, Daphné Garou, nommé par les anglophones 'Flax-leaved daphne'.
    Nom latin : Daphne gnidium L.*, synonymes retenus après révision en 2012 Daphne gnidium f. angustifolia Litard. & Simon, Daphne gnidium var. sericea Faure & Maire, Daphne orthophylla St.-Lag., Daphne paniculata Lam., Laureola gnidium (L.) Samp., Mistralia gnidium (L.) Fourr., Thymelaea gnidium (L.) All.
    famille : Thymeleaceae.
    catégorie : arbuste trés ramifié aux rameaux rougeâtres et cassants.
    port : buissonnant, dressé.
    feuillage : persistant, coriace, d'un vert-bleuté. Feuilles étroites lancéolées.
    floraison : de la fin de l'été à l'automne parfumée, nectarifère visitée par les abeilles.
    Petites 'fleurs' charnues à 4 lobes, 8 étamines et un style.
    couleur : blanc pur.
    fruits : très toxiques et irritants pour les muqueuses, petites drupes charnues d'un rouge-orangé virant au noir, à noyau contenant une amande, elles sont consommées par les oiseaux notamment les faisans, grives, merles et rouges-gorges, certaines autres espèces consommées juste les graines.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 1-1.5 m.
    plantation : à l'automne ou au printemps, en prenant soin de bien choisir son emplacement car il ne supporte mal d'être déplacé.
    multiplication : semis de graines fraîches, assez difficile par bouturage en été à l'étouffée de tiges aoûtées, par marcottage.
    sol : drainé, humifère, plutôt non calcaire.
    emplacement : soleil léger le matin, mi-ombre aux heures chaudes en été, ombre légère car trop d'ombre réduit sa floraison et une exposition trop chaude les après-midi d'été brûle le feuillage.
    zone : 8a - 9.
    origine : Asie Mineure dans la région de Gnide ( d'où son nom, une ville antique située en face de l'Ile de Chio), présente en Europe méridionale le long du littoral notamment dans les dunes et en Afrique du Nord notamment en Algérie dans le Tell où il est nommé 'Lazzaz'.
    entretien : taille de mise en forme légère éventuelle en fin d'hiver.
    NB : son nom Daphne lui a été donné en souvenir de la nymphe Daphnée qui, poursuivie par Apollon fut métamorphosée en laurier pour lui échapper, son nom spécifique gnidium pour nous préciser son origine dans la région de Gnide.
    Ce genre comprenait 440 noms d'espèces connues, après révision en 2012 seulement 92 noms ont été retenus avec 162 synonymes et 151 restent à ce jour (janvier 2020) non résolus. Des espèces persistantes ou caduques, originaires des zone tempérée de l'Afrique du Nord, de l'Asie et de l'Europe.
    Propriété et utilisations :
    Dans la pharmacopée traditionnelle orientale, les drupes et les feuilles étaient utilisées pour leur propriété antiseptique, cicatrisante et insecticide prescrites pour soigner les plaies, traiter les puces et les femmes l'utilisaient pour confectionner une préparation pour teindre leurs cheveux en noirs.

    Dans l'abécédaire consulter la liste des autres espèces de Daphne présentes dans l'Encyclopédie et la liste des autres espèces toxiques.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe latins, désignant le genre suivi du nom de l ’espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigna à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    natacha mauric© 11/10/2000 ® Jardin! L'Encyclopédie
    - nmauric©11/10/00 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie




compteur html