Myrtus communis - Myrte commun, Nerte
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    myrtus communis Nom commun : Myrte, Myrte commun ou Nerte, Nerto (provençal), appelé en anglais Common Myrtle.
    Nom latin : Myrtus communis  L.*
    Illustration planche 104 dans Atlas des plantes de jardins et d'appartements exotiques et européennes par D. Bois - Paris 1896.
    famille : Myrtaceae.
    catégorie : arbuste ligneux.
    port : buissonnant, étalé.
    feuillage : persistant, coriace, aromatique vert clair à vert sombre, brillant. Petites feuilles opposées, ovales.
    floraison : en été (juin à août), parfumée, visitée par les abeilles. A l'aisselle des feuilles minuscules fleurs solitaires, étoilées au calice tubulaire à 5 sépales soudés, corolle en coupe formée de 5 pétales, très nombreuses étamines entourant un style.
    fruit : petites baies comestibles ovoïdes pruineuses, d'un noir bleuté à maturité, elles sont recherchées par les oiseaux (grives, merles).
    couleur : blanc, étamines jaune.
    croissance : lente.
    hauteur : 2 à 3m voir plus, juste un peu de patience car sa croissance est assez lente.
    plantation : printemps
    multiplication : semis, bouture en début d'été, marcottage en début d'automne.
    sol : plutôt sec, bien drainé, même calcaire. Il n'aime pas les excés en eau.
    emplacement : soleil, mi-ombre. Tolère très bien les embruns et la sécheresse.
    origine : pourtour du bassin méditerranéen.
    zone : 8/9 - 11. Tolére - 10 °C, parfaitement adapté à la sécheresse.
    entretien : il supporte très bien la taille, on l'utilise fréquemment dans l'art topiaire, autrement si nécessaire taille de mise en forme au début du printemps.
    NB Son nom Myrtus  vient du grec 'myrtos' ou désigne déjà le genre qui ne comprend que deux espèces originaires des régions méditerranéennes, ce sont des arbustes qui peuvent devenir centenaires. Dans l'Antiquité, son feuillage était utilisé pour confectionner des couronnes honorifiques, dont une reproduction en or est visible au British Muséum (Antiquité grecque).
    Ce Myrte commun à sa place dans les jardins notamment les jardins secs et ceux en bord de mer, il peut être utilisé en sujet ou massif isolé, entrer dans la composition de massifs arbustifs, de mixed border, de haies libres, de bordures ou simplement dans des vasques ou potées pour les balcons et terrasses.
    Il existe un cultivar à fleurs doubles Myrtus communis 'Flore Pleno'.
    myrtus communis Autre espèce présente dans l'Encyclopédie:
    Myrtus communis subsp. tarentina  (L.) Nyman, Myrte de Tarente, Myrte tarentin, consulter la fiche.

    Annotations :
    * L.: abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe latins, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772. Le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    nmauric ©29/02/2000- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site