Pittosporum tobira  - Pittospore odorant du Japon
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Pittospore du Japon, Pittospore odorant nommé par les anglophones 'Japanese mockorange' ou simplement 'Mock orange'.
    Nom latin : Pittosporum tobira  (Thunb.*) Aiton*, synonyme de Euonymus tobira  Thunb.
    famille : Pittosporaceae.
    catégorie : arbuste.
    port : arrondi s'étalant en vieillissant.
    feuillage : persistant, vert moyen à vert sombre, coriace, brillant revers mat et plus clair. Feuilles verticillées (5-10cm), obovales-oblongues à nervure centrale fortement marquée et plus claire.
    floraison : fin du printemps à début de l'été suivant le climat, longue floraison parfumée rappelant un peu celui des fleurs d'oranger, nectarifère visitée par les abeilles. En partie terminale, larges ombelles de petites (1cm-1,2) fleurs bisexuées, étoilées.
    couleur : blanc à blanc crème voir jaune en vieillissant.
    fruits : capsules ovoïdes, tomenteuses à 3 valves vert clair virant au jaune verdâtre à l'automne, s'ouvrant pour laisser apparaître des graines fauves collantes.
    croissance : rapide.
    hauteur : 3 à 5 m (jusqu'à 10 m).
    plantation : toute l'année.
    multiplication : semis de graines fraîches à l'automne ou semis au printemps, bouturage en été.
    sol : normal, même sec, accepte le calcaire.
    emplacement : soleil, mi-ombre, ombre. Supporte le vent, les embruns et la sécheresse.
    origine : Japon et Chine.
    zone : 8 - 11. Tolère -10°c.
    entretien : taille éventuelle de mise en forme en hiver.
    maladies et parasites : il semble qu'il offre une bonne résistance à l'armillaire Armillaria un champignon qui forme des rhizomorphes qui pénètrent dans le système racinaire des feuillus et des conifères, détruisant les cellules véhiculant la sève et provoquant le dépérissement de l'arbre hôte, contaminant le sol et les arbres aux alentours.
    Il peut être sujet aux araignées rouges Tetranychus urticae , aux cochenilles australiennes Icerya purchasi , aux pucerons verts et au néo-zélandais psylle du pittospore Trioza vitreoradiata qui pond sur le feuillage en mai, provoquant des galles qui forment des petites cloques sur le dessus, durant l'été les larves vertes se nourrissent et se développent sur le revers des feuilles dans les galles qui changent de couleur, le feuillage se couvre de miellat puis de fumagine. ce psylle a été introduit en 1993 en Irlande, puis en Cornouailles et de là dans les îles anglo-normandes, à suivre.
    NB : son nom Pittosporum  vient du grec 'pitta' qui désigne la poix et 'sporos' qui signifie semences, faisant référence à ses graines collantes et tobira  est le nom qui lui est donné en japonais, mot qui désigne aussi une porte.
    Idéal pour être utilisé dans la confection de haies libres ou brises-vent denses et compactes en front de mer ou utilisé en sujet isolé pour mettre en valeur ses formes arrondies. Le feuillage est fréquemment utilisé pour la confection de bouquets. Le pollen pourrait provoquer chez certaine personne des réactions allergiques et le feuillage contiendrait des substances toxiques pour le bétail qui provoquent des troubles gastriques.
    Ce genre comprend environ deux cents cinquante espèces d'arbres ou arbustes originaires en zone tropicales et subtropicales de l'Afrique, de l'Asie dont 29 voir 33 endémiques à la Chine, de l'Australie et de Nouvelle-Zélande (une trentaine d'espèces à eux deux) et les îles du Pacifique dont la Nouvelle-Calédonie qui compte 45 espèces endémiques.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Pittosporum tobira  'Nana' port compact arrondi, idéal pour les rocailles ou massifs, photo du haut.
    - Pittosporum tobira  'Variegatum' au feuillage panaché de blanc.
    - Pittosporum tobira  'Wheeler's Dwarf' au port compact, étalé et arrondi d'environ 0.60 à 1m de haut.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Pittosporum tenuifolium  Banks & Soland. ex Gaertn., Pittospore à petites feuilles, consulter sa fiche.
    Pittosporum undulatum Vent., Pittospore ondulé, consulter sa fiche.
    Quelques autres espèces :
    Pittosporum angustifolium  Lodd., Pittospore à feuilles étroites, originaire de l'Australie, environ 6 m de haut, floraison et fructification jaune.
    Pittosporum coriaceum  Dryand. ex Ait. appelé localement 'Mocano', il serait originaire de l'archipel de Madère (Macaronésie) en voie de disparition, des sujets sont visible au Jardin tropical de Monte Placa.
    Pittosporum coccineum  (Montrouz.) Beauvis. ou Pittospore rouge, endémique à la Nouvelle Calédonie (Grande Terre), environ 4 m de haut, feuille vert acide à marge ondulée, floraison de la fin du printemps à l'été d'un rouge corail, fructification ovoïde et verte.
    Pittosporum crassifolium  Banks & Soland. ex A.Cunn. appelé Karo, originaire de Nouvelle Zélande, environ 8-9 m de haut au port érigé compact, feuillage ovale, floraison parfumée d'un rouge foncé, fruits blanc-verdâtre. Il existe une forme panachée 'Variegatum', zones 8-11.
    Pittosporum eugenioides  A. Cunn., originaire de Nouvelle Zélande, environ 8 m de haut au port pyramidale, feuillage ondulé, floraison d'un jaune verdâtre.
    Pittosporum heterophyllum  Franch., synonyme de Pittosporum truncatum Pritze, originaire de Chine, arbuste d'environ 3 m de haut, feuillage lancéolé, floraison jaunâtre.
    Pittosporum napaulense  A. Cunn. ex Hook., originaire du Népal et de l'Inde, environ 6 m de haut, feuillage elliptique, floraison parfumée, printanière et jaune, zones 9-11.
    Pittosporum ralphii  T. Kirk, originaire de Nouvelle-Zélande, superbe floraison rouge.
    Pittosporum revolutum  Ait., originaire de l'Australie, arbuste d'environ 3 m de haut, recherché pour sa fructification d'un jaune orangé
    Pittosporum rhombifolium  A. Cunn. ex Hook., originaire de l'est de l'Australie pouvant atteindre 25m de haut, feuillage aromatique (odeur d'orange) vert foncé à marge dentée, floraison printanière blanc crème à l'automne fruits orangés, zones 9-11.
    Pittosporum viridiflorum  Sims, originaire de l'Afrique du sud, environ 7 à 8 m de haut, feuillage vert à vert bleuté, floraison parfumé d'un blanc verdâtre.

    Annotations :
    *Ait., abréviation botanique pour William Townsend Aiton (1731-1793) jardinier-botaniste écossais qui oeuvre au jardin de Chelsea avant d'être chargé en 1759 par la princesse de Galles (Augusta de Saxe-Gotha-Altenburg) (1719-1772) de gérer les collections, d'introduire de nouvelles espèces et développer le jardin exotique de Kew House, date qui correspond à la fondation des Jardins botaniques royaux de Kew.
    Il est l'auteur du célébrissime 'Hortus Kewensis a catalogue of the plants cultivated in the Royal botanic garden at Kew' en 3 volumes, impr. Georges Nicol - 1789 (le volume 3 est consultable en ligne sur books.google.fr).
    *Thunb., abréviation botanique pour le botaniste, naturaliste explorateur suédois Carl Peter Thunberg (1743- 1822), à qui l'on doit la publication de Flora japonica en 1784, suivie de Flora capensis (1807-1812); un genre riche de 200 espèces lui a été dédié Thunbergia et 261 espèces et sous-espèces sous la forme thunbergii.
    nmauric©05.03.2000 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

Pittosporum tobira

un compteur pour votre site