Rhododendron fortunei  - Rhododendron de Fortune
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    rhododendron fortunei
    Kurt Stüber ©
    Nom commun : Rhododendron de Fortune*, nommé par les anglophones 'Fortune's Rhododendron.'
    Nom latin : Rhododendron fortunei  Lindl.*
    famille : Ericaceae.
    catégorie : arbre.
    port : dressé.
    feuillage : persistant vert mat, légèrement bleuté.
    floraison : parfumée au milieu printemps, toxique.
    couleur : rose ou blanc.
    croissance : lente.
    hauteur : environ 10 m.
    plantation : début automne ou au printemps.
    multiplication : par bouturage, greffage ou semis.
    sol : drainé, frais, humifère, acide, non calcaire.
    emplacement : mi-ombre ou soleil.
    zone : 5 - 9.
    origine : Chine, où il fut découvert par Robert Fortune vers 1856.
    entretien : aucun, couper fleurs fanées.
    NB : Le nom de Rhododendron   vient du grec 'rhodo' qui signifie rose, et 'dendron' mot qui désigne l'arbre, et son nom spécifique fortunei  parce qu'il est dédié à son découvreur Robert Fortune*.
    Le genre des rhododendrons comprend plus de 900 espèces d'arbustes caducs, persistants ou semi-persistants originaires des zones tempérées de l'hémisphère nord, notamment en Amérique du Nord, à l'extrême nord de l'Équateur, en Europe, au sud-est de l'Asie et au Japon. Il comprend également plus de 28 000 variétés.
    Au Népal, où il est la fleur nationale, ses feuilles fraîches sont données comme fourrage au bétail excepté durant la période de floraison (plus toxique?). Le Rhododendron dans son ensemble est toxique car il contient de la grayanotoxine, un glucoside toxique pour les humains et certaines espèces animales, les népalais utilisent les feuilles comme poison pour pêcher les poissons.

    Consulter notre dossier sur les Rhododendrons & Azalées et la liste des autres espèces présentes dans l'Encyclopédie, qui s'ouvre dans un pop-up.

    Annotations :
    * Lindl. , abréviation botanique pour le botaniste britannique John Lindley (1799-1865), l'un des premiers à occuper une chaire de botanique à l'Université de Londres et de Cambridge, assistant de Bank's, nommé en 1822 secrétaire de la Royal Society of Horticultur.
    Spécialiste des orchidées et de leur hybridation, on lui doit les descriptions des 77 espèces découvertes par Thomas L. Mitchell lors de ses 3 expéditions en Australie orientale vers 1838 et par la suite celles découvertes en Australie occidentale par Drummond et Molloy. En 1838, son intervention permis de sauver Kew garden de la destruction.
    * Robert Fortune (1812-1880) naturaliste, collecteur écossais qui explore l'Asie, effectuant plusieurs longs séjours en Chine, pour le compte de la compagnie des Indes orientales à la recherche des thés et de tenter en même temps de découvrir les techniques de fabrication. Il est à l'origine de l'introduction en Europe de nombreuses espèces extrême-orientales, découvertes que l'on trouve citées dans ses récits de voyages notamment dans La route du thé et des fleurs - 1852. Il oeuvre également pour le compte de la Royal Horticultural Society, afin de récolter de nouvelles essences pour les expédier par la suite en Europe. Une espèce lui a d'ailleurs été dédiée Fortunella margarite ou Kumquat.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site