Rosmarinus officinalis  - Romarin, Rose marine, Encensier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Romarin officinal, Herbes aux couronnes, Herbe aux troubadours, Encensier, Arbre de Marie, Rose de mer, Rose marine, Rose des marins, en Provence et dans le Languedoc : Encensier, Roumaniou* (Roumanis*), Roumanin, Roumanié, Roumarin, en Corse Rosumarinu, nommé par les anglophones 'Rosemary'.
    Nom latin : Rosmarinus officinalis  L.*, Rosmarinus officinalis var. angustifolius  (Mill.) DC., Rosmarinus officinalis var. angustissimus  Foucaud & E.Mandon, Rosmarinus officinalis var. latifolius  (Mill.) DC., Rosmarinus officinalis subsp. laxiflorus  (Noë ex Lange) Nyman, Rosmarinus officinalis var. palaui  O.Bolòs & Molin., Rosmarinus officinalis var. prostratus  Pasq., Rosmarinus officinalis var. rigidus  (Jord. & Fourr.) Cariot & St.-Lag., Rosmarinus officinalis var. subtomentosus  Maire & Weiller, Rosmarinus officinalis var. tournefortii  Noë ex Jord. & Fourr., Rosmarinus officinalis var. trogloditarum  Maire & Weiller
    famille : Lamiaceae.
    catégorie : arbrisseau ou petit arbuste à souche ligneux écorce grisâtre qui se desquame.
    feuillage : persistant, coriace aromatique et insecticide, vert foncé brillant sur le dessus au revers d'un blanc argenté. Étroites petites feuilles linéaires à marge récurvée
    port : érigé.
    floraison : en hiver et de l'été à automne, parfumée, nectarifère et méllifère, visitée par les abeilles et certaines espèces de papillons (dans l'encyclopédie la liste s'affiche dans la colonne à droite)
    couleur : bleu-violet plus ou moins pâle ou foncé.
    fruits : akène à 3 faces.
    croissance : lente.
    hauteur : 1-1.5 m.
    plantation : au printemps.
    multiplication : bouturage à l'automne ou au printemps ou simplement par marcottage, plus rarement et moins évident par semis.
    sol : tous surtout bien drainé, une préférence pour les sols pauvres et calcaire.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 6/7-11, tolère sans problème -14°C, parfaitement adapté aux embruns et à la sécheresse.
    origine : pourtour du bassin méditerranéen le long du littoral, en garrigue ou dans le maquis.
    entretien : taille légère après floraison.
    maladies et parasites : peut être sujets aux cochenilles brunes à carapace. Les romarins peuvent être visité par un joli petit coléoptère aux reflets métalliques appelé Chrysomèle du romarin Chrysolina americana  ainsi que par ses larves. Il est vraiment sans grand danger pour votre romarin, il est inutile de traiter, cela peut être toxique pour les abeilles et tous les autres insectes butineurs.
    Le 15 octobre 2015, la préfecture des Alpes-Maritimes a pris l'arrêté d'interdiction de vente de 10 végétaux pour lutter contre la bactérie tueuse d'oliviers Xylella fastidiosa*.
    Comme tous les autres, au potager c'est un excellent compagnon répulsif qui éloigne principalement le papillon de la piéride du chou, les mouches des carottes, haricots et oignons ainsi que plusieurs autres espèces d'insectes (chenilles et vers), sans oublier qu'il éloigne également les escargots et limaces.
    NB : Son nom Rosmarinus  vient du latin 'ros' mot qui désigne la rosée et 'marinus', qui signifie mer donc 'rosée de mer' faisant allusion à ses origines sur le littoral méditerranéen.
    Idéal pour être utilisé dans les jardins secs et ceux en bord de mer dans les bordures, plates-bandes, massifs, rocailles ou dans des potées sur les balcons et terrases prés des ouvertures pour bénéficier de ses propriétés, sans oublier dans mettre au potager.
    Propriétés et utilisations :
    Comme condiment, il entre dans la confection de pains, fougasses, pizzas, tartes , tourtes ou chaussons fourrés à la viande, dans les plats de légumes (chouchouka, frita, ratatouille, ..), de viandes rôties, grillades d'agneau et de porc, ou encore à l'intérieur des volailles rôties et dans les soupes.
    Frais ou séché il entre dans la composition du célèbre bouquet garni et dans la préparation de marinades pour confectionner civets, daubes et ragoûts.
    Ses branches feuillues sont utilisées pour parfumer l'huile d'olive, vins ou vinaigres ou taillées en pointe partiellement effeuillées, elles servent de tige pour les brochettes.
    Il peut aussi être incorporé en touche légère dans certaines confitures et gelées, après infusion pour aromatiser aussi crèmes salées, sucrées et bien d'autres desserts.
    Des sommités fleuries est extraite, une huile essentielle aux propriétés antibactériennes, antifongiques, anti-microbiennes et toniques, qui est utilisée dans l'industrie cosmétologique et la para-pharmacie, entrant dans la composition de crèmes, dentifrices, savons, shampooing et lotions capillaires; dans l'industrie alimentaire utilisée dans la confection de bonbons, confiseries, boissons, etc..
    Cette huile essentielle agit sur les problèmes respiratoires, les douleurs musculaires, elle est réputée être un revitalisant pour l'épiderme et excellente pour combattre les pellicules. Il faut savoir que son utilisation est déconseillé aux bébés, enfants et aux femmes enceintes.
    Autres espèces de romarin présents dans l'Encyclopédie :
    Rosmarinus lavandulaceus  Noe. ex Debeaux, synonyme Rosmarinus prostatus  Hort, Romarin prostré, consulter sa fiche.
    Romarin d'Australie, Weistringia , consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    *Roumaniou Roumaniou-couniou, c'est aussi le nom de l'asperge sauvage (couniou, counil) et le nom donné aux lapins qui en raffolent.
    *Roumanis, c'est aussi le nom donné à la fleur de l'aubépine.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site