Chamaerops humilis - Palmier nain d'Europe
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Palmier nain, Palmier nain d'Europe, Faux Doum, à tort Doum*, nommé par les anglophones 'Mediterranean Fan Palm, Silver Fan Palm'.
    Nom latin : Chamaerops humilis  L.*, synonymes Chamaerops arborescens  (Pers.) Steud., Chamaerops conduplicata  J.Kickx f., Chamaerops depressa  Chabaud, Chamaerops elegans  Hook.f., Chamaerops humilis var. arborescens  Pers., Chamaerops humilis var. dactylocarpa  Becc. ex Martelli, Chamaerops humilis var. decipiens  Becc., Chamaerops humilis var. depressa  Mart., Chamaerops humilis var. humilis , Chamaerops humilis var. hystrix  Becc., Chamaerops humilis f. inermis  Regel ex Becc., Chamaerops humilis var. inermis  (Regel ex Becc.) Caball., Chamaerops humilis var. lusitanica  Becc., Chamaerops humilis var. macrocarpa  (Tineo) Nyman, Chamaerops humilis f. mitis  Maire & Weiller, Chamaerops humilis var. sardoa  Becc., Chamaerops humilis var. sicula  Becc., Chamaerops macrocarpa  Tineo, Phoenix humilis  (L.) Cav., Phoenix humilis  Royle, révisé par The Plant Liste en mars 2012.
    famille : Arecaceae.
    catégorie : arbuste dioïque, palmier cespiteux aux stipes couverts de fibres brunes.
    port : touffe, évasé, buissonnante.
    feuillage : persistant, coriace vert soutenu, glauque. Grandes feuilles palmées étalées en forme d'éventail (0.50 à 0.90 m), composées d'une vingtaines de pseudo-folioles sur un long pétiole (0.30 à 1m) muni d'épines latérales, alternes.
    floraison : au printemps, courant avril-juin visitée par les abeilles pour son pollen (surtout en zone urbaine). Dans une seule spathe, des spadices de petites fleurs hermaphrodites ou monosexuées.
    couleur : jaune.
    fruits : baies charnues (2 à 4 cm), ovoïdes jaune-rougeâtre non consommables.
    croissance : lente.
    hauteur : 0,60 à 2 m pouvant atteindre lorsqu'ils sont très âgés plus de 3 m.
    plantation : au printemps ou en automne selon climat.
    multiplication : par semis de graines fraîches en été ou au printemps dans un mélange sablonneux et humide. Pour la levée sous serre chaude compter de 1 à 3 mois, et par division des rejets.
    sol : pas trop riche, bien drainé mais frais. A la plantation, mettre au fond du trou des cailloux pour faciliter le drainage et l’enracinement.
    Si vous l'acheter en motte, prendre le temps de briser cette dernière et de dégager les racines, pour enlever la carapace argileuse mise en pépinière.
    emplacement : soleil ou mi-ombre à l'abri du vent violent pour protéger les palmes, voir photo ci-contre.
    zone : 8 - 10. Tolère -12°C. Une fois installé, il a une bonne résistance à la sécheresse et aux embruns.
    origine : sud de l'Europe et pourtour méditerranéen;, sud de l'Italie, Sicile, et Sardaigne, en France, autrefois il était subspontané sur la Côte d'Azur et en Corse, présent également dans l'est de l'Espagne, au Maroc et en Algérie.
    entretien : arroser copieusement pour favoriser son enracinement les premières années, supprimer les palmes desséchées en prenant soin de respecter le sens de la taille propre aux palmiers. A l'automne effectuer un apport de compost, engrais organique ou de fumier décomposé et les jeunes pieds doivent être protégés du froid par un bon paillis.
    culture en pot : arroser régulièrement durant la période de croissance (avril à septembre) mais laisser sécher le mélange entre deux arrosages, effectuer un apport d'engrais pour plantes vertes, tous les 2 ou 3 semaines, toujours sur substrat humide. En été vaporiser ou doucher le feuillage avec une eau tiède.
    Le rempotage s'effectue au printemps tous les 2 ou 3 ans dans un mélange de terreau de rempotage, terre de jardin, sable ou gravier sans oublier de mettre un bon lit de perlite, billes d'argiles ou graviers au fond du pot pour faciliter le drainage.
    maladies et ravageurs : à l'intérieur, comme les autres palmiers en atmosphère sèche il peut être sujet aux araignées rouges et être sensible aux cochenilles farineuses.
    Depuis 2001 dans le sud de l'Europe, il peut être sujet aux attaques de la chenille d'un Lépidoptère, voir photo et lire l'article sur ce ravageur Paysandisia archon et sur le charançon rouge du palmier.
    NB : son nom Chamaerops  vient du grec 'chamai' qui signifie à ras de terre, et de 'rhops' qui signifie broussaille et son nom spécifique humilis  vient du latin, il signifie bas, peu élevé, le tout en référence à son port trapu.
    C'est la seule espèce du genre qui trouve largement sa place dans les jardins méridionaux, ceux du littoral aquitain et breton présent jusqu'au sud-ouest de l'Angleterre et dans l'aménagement urbain. Il peut être cultivé également dans des potées pour les balcons, patios et terrasses, ailleurs les rentrer en serre froide l'hiver (entre 10 à 12°C) en diminuant les arrosages.
    Propriétés et utilisations :
    Le bourgeon apical est consommé commercialisé sous le nom de chou-palmiste et ses feuilles sont utilisées en vannerie.
    Parmi les variétés et cultivars, citons :
    - Chamaerops humilis var. argentea  Palmier nain bleu, une sélection de Britishpalms (Hampshire) le Blue mediterranean Palm, est originaire des montagnes de l'Atlas au Maroc, il est donné comme synonyme de l'espèce type bien que ses palmes sont d'un vert-bleuté à reflets argentés même couleur que le Brahea armata si vous le connaissez.
    - Chamaerops humilis var. cerisifera  , port arrondi, nombreux rejets, feuillage bleuté.
    - Chamaerops humilis var. humilis  'Nana', une nouveauté 2015 signalé par la RHS*, pas de taille pour l'instant.
    - Chamaerops humilis  'Stella', obtention de Britishpalms (Hampshire), port compact, touffu, tomenteux blanchâtre sur le revers, médaille d'or de la RHS au Chelsea Flower Show
    - Chamaerops humilis  'Vulcano', 2001, une sélection de Britishpalms (Hampshire) appelé 'Dwarf Mediterranean Fan Palm', issu de semis en provenance de l'île Vulcano (archipel volcanique des îles éoliennes*, au nord de la Sicile) où il n'existerait plus à l'état sauvage, port buissonnant, trapu, palmes courtes vertes, excellent résistance aux vents et au froid donné pour -15°C.

    Consulter le chapitre sur les Palmiers.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    *Doum, le vrai doum est l'Hyphaena thebaica, originaire de l'Afrique tropicale.
    îles éoliennes située dans la mer Tyrrhénienne archipel située face à la Sicile qui comprend Vulcano la plus proche avec son volcan à fumerolles, Lipari la plus grande, Salina, Panarea, Basiluzzo la plus petite et Stromboli avec son volcan en activité, plus à l'ouest de Salina, les îles de Filicudi et Alicudi, inscrite depuis 2000 inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco.
    *RHS, the Royal Horticultural Society, La Société Royale d'Horticulture, fondée à Londres 1804 qui décerne chaque année The Award of Garden Merit (AGM) à de nouvelles obtentions au cours des manifestations horticoles.
    nmauric© 28/08/2000 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site