Hymenolepis parviflora - Hyménolépide à petites fleurs
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Hymenolepis parviflora
    Tony Rodd © Flickr Melbourne
    Nom commun : Hyménolépide à petites fleurs, Athanasie à petites fleurs, nommée par les anglophones 'Coulter Bush'.
    Nom latin : Hymenolepis parviflora (L.) DC*, synonymes Athanasia parviflora L* est considéré comme illégitime Hymenolepis leptocephala Cass.*
    famille : Compositae.
    photos : Australie, fin de floraison le 29 novembre, Botanic Gardens, Melbourne, cliquer dessus pour en découvrir d'autres.
    catégorie : arbuste à tiges ligneuses, ayant une courte durée de vie.
    port : étalé, ramifié ramification en V vers le ciel.
    feuillage : persistant épais, vert acide à vert de gris. Feuilles alternes très divisées à lanières filiformes, linéaires, bifurquées.
    floraison : en été, parfumées et nectarifère visitée entre autre par les abeilles et les papillons.
    Inflorescence en capitules terminaux, plats, composés de minuscules fleurons hermaphrodites réunis en petits bouquets.
    couleur : jaune vif à jaune plus foncé ou ocre jaune en fin de floraison.
    fruits : des akènes appelés dans cette famille cypsèles.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 1 m à 2.50m.
    plantation : au printemps.
    multiplication : par semis à l'automne ou par par bouturage.
    sol : bien drainé, acide, neutre ou alcalin, plutôt frais et fertile.
    emplacement : soleil ou mi-ombre une partie de la journée.
    zone : 9 - 11, une fois installée supporte de longues périodes de sécheresse. USDA zone 9b-11.
    origine : Afrique du Sud dans la province du Cap, découverte dans la région du Cap de Bonne-Espérance, consulter la carte.
    NB : son nom Hymenolepis vient du grec 'hûmen' qui désigne une membrane et 'lepis' qui désigne des écailles, c'est aussi le nom donné à des vers plats parasites des intestins qui sont composés d'anneaux connut sous le nom de taenia ou cestode et son nom spécifique parviflora vient du latin 'parvus' qui signifie petit et de 'floris' qui désigne la fleur. Cet Hymenolepis parviflora est la seule espèce du genre a être cultivée dans les jardins.
    Ce genre comprenait 22 noms d'espèces connues, après révision en 2012 seulement 7 espèces ont été retenues ayant 9 synonymes et 6 sont toujours non résolus en 2020. Des espèces d'arbustes toutes originaires d'Afrique du Sud.
    Son synonyme Athanasia vient du grec 'athanatos' qui signifie immortel, c'était de prénom d'une abbesse qui vivait au 9iéme siècle sur l'île d'Égine (îles Saroniques).

    Annotations :
    Hymenolepis parviflora
    Tony Rodd © Flickr Melbourne
    *Cass., abréviation botanique pour le magistrat et botaniste français Alexandre Henri Gabriel vicomte de Cassini (1781-1832), on lui doit la dénomination de fort nombreuses plantes et nouveaux genres d'espèces de l’Amérique du Nord. De 1812 à 1821 il publie des articles dans le Bulletin des Sciences de la Société Philomatique de Paris.
    Le botaniste Robert Brown lui dédie le genre originaire de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande Cassinia de la famille des Astéracées.
    *DC., abréviation botanique pour Augustin Pyramus de Candolle (1778-1841), botaniste et docteur en médecin suisse, qui occupe en 1880 la chaire de botanique à la Faculté de Médecine de Montpellier, on lui doit une nouvelle classification des espèces expliquées dans 'La théorie élémentaire de la botanique (1813), ainsi que les 7 volumes du 'Prodomus systematis naturalis regni vegetablilis' (1824-1841) où sont décrites 60 000 espèces doublant ainsi les familles.
    Des ouvrages achevés par son frère et son petit-fils avec 80 000 plantes décrites. Auteur de 'Plantarum Succulentarum' (1799) ou l'histoire des plantes grasses et 'la Théorie élémentaire de la botanique' (1813). Il s'intéresse aux propriétés médicinales des plantes.
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'., son herbier, le plus riche de son époque contenait 7000 plantes.
    A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède.
    Il est l'auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum', consultable en ligne à la bibliothèque universitaire de Kyoto.
    natacha mauric© 14/02/2002 ® Jardin! L'Encyclopédie
    nmauric ©14.02. 2002 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.




compteur de visite