Sambucus nigra  - Sureau noir
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Sureau noir, Grand sureau, Sureau commun, Arbre de Judas, Susier, Suseau, Sureau suin, Haut bois, Sambuce, nommé par les anglophones 'Common elderberry, European elderberry'.
    Nom latin : Sambucus nigra  L.*, Sambucus nigra subsp. canadensis  (L.) Bolli, Sambucus nigra subsp. maderensis  (Lowe) Bolli, Sambucus nigra subsp. nigra , Sambucus nigra subsp. palmensis  (Link) Bolli, Sambucus nigra f. pendula  Dippel
    famille : autrefois Caprifoliaceae maintenant Adoxaceae.
    catégorie : arbuste à l'écorce d'un brun jaune, les tiges contiennent une moëlle blanche.
    port : étalé, arrondi.
    feuillage : caduc, vert moyen. Grandes feuilles pétiolées, opposées, composées de 5 à 7 folioles ovales à lancéolées à marge crénelée.
    floraison : au début de l'été (juin-juillet). Petites fleurs hermaphrodites réunies en grandes fausses ombelles (+ ou - 20cm) odorantes, nectarifères et mellifères.
    couleur : blanc crémeux à blanc jaunâtre en vieillissant.
    fruits : grappes pendantes de petites drupes noires brillantes contenant trois graines, qui sont très convoitées entre autre par les oiseaux qui parviennent à maturité courant septembre-octobre.
    Il est recommandé de les cuire avant de les consommer et de ne pas trop en consommer crues car elles sont laxatives, contenant entre autre deux alcaloïdes toxiques la sambucine et l'acide cyanhydrique, dont la toxicité disparaît au cours de la cuisson.
    Elles sont convoitées par les oiseaux.
    croissance : rapide.
    hauteur : 2 à 8 m.
    plantation : de novembre à mars. Lui laisser au moins 2 m de part et d'autre.
    multiplication :par division des rejets à l'automne.
    sol : ordinaire.
    emplacement : soleil léger ou mi-ombre.
    zone : 5 - 9.
    origine : Afrique du Nord, Asie et Europe.
    entretien : tailler court en mars les branches secondaires, pour son épanouissement la première année.
    NB : son nom vient du latin 'sambuca' qui désigne déjà le genre, il serait emprunté au grec 'sambukê, nom donné à une harpe triangulaire dans la Grèce antique et à une sorte flûte faite dans une tige vidée de sa moëlle comme la sarbacane.
    Ce genre comprend 130 noms d'espèces après révision 22 d'entre eux ont été retenus, des espèces de vivaces, arbustes et arbres mellifères, caducs ou persistants à fruits rouges ou noirs, originaires des zones tempérées.
    Longtemps considéré comme mauvaise herbe, il a été tenu à l'écart des jardins, mais il entrait couramment dans la confection de haies vives. Idéal pour être utilisé au jardin en sujet isolé, dans les massifs arbustifs,
    Parmi les nombreux cultivars, citons :
    - Sambucus nigra  'Black Beauty®' , une sélection de 2.40 à 3.50 m, au feuillage pourpre foncé, floraison rose soutenu lavé de blanc, les boutons floraux sont framboisés.
    - Sambucus nigra  'Black Lace', adulte 1.80 x 1.50 m, feuillage très découpé pourpre foncé, floraison blanche courant mars à début avril.
    - Sambucus nigra  ‘Black Tower’, 3,60m x 0,90m port colonnaire, feuillage d'un vert moyen, en été floraison blanche aux anthères d'un rose foncé, baies d'un noir violet, plus sensible au froid réservé pour la zone 7.
    - Sambucus nigra  'Eva Black Lacey®' 2 à 3 m x 1.5 à 2.5m au feuillage lacinié pourpre foncé, floraiso rose courant mai-juin.
    - Sambucus nigra  'Instant Karma®', environ 2.40 à 3, 60 m, feuillage vert clair marginé de crème.
    - Sambucus nigra var. laciniata , feuillage vert lacinié, photo 3.
    - Sambucus nigra  ‘Linearis’, entre 1, 20 à 1,80 m feuillage très finement découpé et légèrement vrillé, début de l'été floraison d'un blanc crème.
    - Sambucus nigra  'Marginata', feuillage vert clair irrégulièrement marginé de jaune crème.
    - Sambucus nigra  'Pulverulenta', de 3 à 6 m de haut, des feuilles d'un vert clair marbré de blanc crème, floraison blanche. Les jeunes pousses toutes blanch.e
    Propriétés et utilisations :
    Dans l'Antiquité le sureau était réputé protéger les demeures en éloignant les maléfices et les serpents, pour nos amis anglais bien au contraire il aurait des propriétés maléfiques.
    Les drupes attirent les oiseaux et certains petits rongeurs, elles sont riches en vitamine C, comestibles elles entrent dans la confection de confitures, gelées, sirops ou vins voire même autrefois l'on préparait un extrait liquoreux de jus de fruit, nommé Rob de sureau' qui avait parait-il un petit coup de muscat et aurait été largement utilisé les siècles passés pour déguiser certains vins à consommer sans excés car cet extrait a des propriétés purgatives. Elles étaient utilisées pour confectionner une belle encre.
    Les fleurs sont utilisées aussi pour la confection de vinaigres parfumés, de beignets, de crèmes et de confitures.
    Les pharmacopées traditionnelles utilisaient les fleurs pour leurs propriétés diurétiques, émollientes, sudorifiques, pectorales et purgatives, en décoction elles étaient prescrites pour traiter les maux de dents (gargarismes), les érythèmes et surtout en friction pour les angines de poitrine.
    Le feuillage cuit était employé sous forme de cataplasme pour traiter les eczémas.
    L'écorce des rameaux était recherchée pour ses propriétés diurétiques et purgatives elle était réputée en décoction être bénéfique pour le coeur.
    La moëlle contenue dans les tiges est régulièrement utilisée pour les coupes microscopiques.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Sambucus canadensis  L., Sureau du Canada, consulter sa fiche.
    - Sambucus ebulus  L.: Yèble, Hièble ou Petit sureau, consulter sa fiche.
    - Sambucus pubens  Michaux., Sureau pubescent, Sureau rouge d'Amérique (American Red berry elder), consulter sa fiche
    - Sambucus racemosa  L. synonyme Sambucus callicarpa  Greene, Sureau à grappes, consulter sa fiche
    Les autres espèces :
    - Sambucus adnata  Wall, originaire de l'Asie présent au Séchouan dans l' Himalaya.
    - Sambucus australis  Cham. & Schltdl., synonyme Sambucus pentagynia  Larrañaga, présent à l'est du Brésil.
    - Sambucus australasica  Fritsch, synonyme Sambucus xanthocarpa  F. Muell., originaire de l'est de l'Australie, dans les états de Victoria et du Queensland, environ 3 m de haut, larges corymbes d'un blanc crème. Fruits translucides d'un blanc ivoire, zones 9 - 11.
    - Sambucus chinensis  Lindl., originaire de l'Asie, présent en Chine. Il est utilisé dans la pharmacopée chinoise (Lou Ing) pour ses propriétés antirhumatismales (écorce et feuilles).
    - Sambucus coerulea  Raf., donné comme synonymes de Sambucus mexicana  C. Presl. ex A. DC. , Sambucus coerulea mexicana   L. Benson et Sambucus orbiculata  Greene, originaire du Mexique, se rencontre aux États-Unis (Sierra Nevada, Oregon, est du Texas jusqu'en Californie) et au Guatemala, 2- 4 m de haut. Inflorescence blanche à jaune crème.
    Les fruits d'un noir bleuté, sont utilisés pour la confection de sirops, sauces, gelées, confitures, desserts. La pharmacopée sud-américaine, lui attribue entre autres des propriétés: antibactérienne, diurétique, antispasmodique, sudorifique, zones 5-9.
    - Sambucus formosana  Nakai, originaire de l'Asie, aux fleurs d'un blanc pur à 5 lobes égaux effilés.
    - Sambucus foetidissima  Nakai in Nakai & Kitagawa, originaire de l'Asie (Manchourie).
    - Sambucus gaudichaudiana  DC., originaire de l'Australie, vivace herbacée envahissante de 0,90 à 1,20 m, fruits jaune pâle.
    - Sambucus gautschii Wettst. donné pour synonyme de Sambucus ebulus  Clarke, originaire de l'Asie dans la chaîne de l' Himalaya.
    - Sambucus graveolens  Willd. ex Schult., originaire de l'Amérique du Sud.
    - Sambucus javanica  Reinw. ex Blume syn. Sambucus thunbergii  G.Don, Sambucus wightiana  Wall, originaire de l'Asie du sud-est, en zone tropicale, environ 2 - 3 m, fruits noirs, zones 5 -11.
    - Sambucus japonica  Thunb, originaire du Japon.
    - Sambucus kamtschatica  E.Wolf, certain le donne pour synonyme de Sambucus racemosa kamtschatica , originaire de Sibérie orientale (presqu'île de Kamchatka).
    - Sambucus latipinna  Nakai, originaire de l'Asie, présent en Corée.
    - Sambucus longipes  Nakai, originaire de l'Asie (Japon).
    - Sambucus melanocarpa  A. Gray., synonyme Sambucus pubens var. melanocarpa  (A.Gray) M.L.Samutina, originaire d'Amérique du Nord, environ 4 m de haut, fruits noirs, zones 5.
    - Sambucus microsperma  Nakai, originaire du Japon. Sambucus palmensis  Link., le Saúco se rencontre aux îles Baléares (Parc Nacionale de la Caldera de Taburiente - Palma) et aux îles Canaries (Ténériffe), espèce endémique protégée car il est en voie de disparition. Considéré comme une sous-espèce de Sambucus nigra. L., 10 m de haut environ. Il a pendant très longtemps été utilisé dans la pharmacopée locale pour soigner les problèmes de peau.
    - Sambucus pendula  Nakai, originaire de l'Asie, présent en Corée.
    - Sambucus potaninii  Ja.Vassiliev, originaire de l'Asie, en Chine, dans la province du Séchouan.
    - Sambucus sachalinensis  Pojark., originaire de Sibérie orientale (île de Sakhaline), zones 5.
    - Sambucus sibirica  Nakai, originaire de Sibérie orientale. à fruits rouge, zones 5.
    - Sambucus simpsonii  Rehd, originaire des États-Unis (Floride) se rencontre aussi en Amérique centrale (Guatemala) et en Guyane française, 3 - 5 m environ, trés grandes corymbes 15 à 20 cm, fruits noires comestibles. Dans la pharmacopée locale, les fleurs en décoction sont utilisées comme antitussif, zones 5 - 11.
    - Sambucus sieboldiana  Blume ex Schwerin, Sureau du Japon, originaire de l'Asie (Chine, Japon), 4 - 6 m environ, fruits orangé à jaune orangé, zones 6.
    - Sambucus tigranii  N.Troitzky., serait originaire de l'Arménie ( Mts Caucase), fruits rouge corail, zones 5.
    - Sambucus williamsii  Hance, serait synonyme de Sambucus racemosa , se rencontre en Asie (Chine du Nord et Corée), environ 3 m, fruits rouge.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour auparavant le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné auparavant Carl Linnæus (1707-1778), à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.





compteur