Galanthus nivalis  - Perce-neige
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    galanthus nivalis
    Kurt Stüber ©
    Nom commun : Perce-neige, nommé par les anglophones 'Snowdrop'.
    Nom latin : Galanthus nivalis  L.
    famille : Amaryllidaceae ; Tribu : Galantheae.
    catégorie : bulbe
    port : petite touffe.
    feuillage : caduc.
    floraison : milieu hiver. Une des premières fleurs de l’hiver. mellifère
    couleur : blanc.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.1 à 0.2 m.
    origine : Europe (de la France à la Russie) Bois, broussailles, près des ruisseaux.
    description : petit bulbe de 1 cm. Fleur solitaire pendante en clochette aux tépales inégaux, les internes courts, échancrés, bordés de vert. Puis feuillage glauque. La forme double ‘Flore Pleno’ moins élégante, fleurit plus longtemps.
    plantation : automne.
    multiplication : division des touffes en vert, c’est à dire juste après la floraison, bien avant la perte des feuilles, à replanter aussitôt (pratique exceptionnelle chez les Amaryllidacées !). Ou division durant le repos. Se ressème spontanément.
    sol : riche, assez indifférent.
    emplacement : mi-ombre, soleil.
    zone : 4 - 8.
    utilisation : pleine terre, rocaille fraîche, plate bande, bordure, naturalisé en sous bois clair.
    forçage : planter 10 gros bulbes dans un pot rempli d’un mélange aéré. Maintenir le pot au froid, enterré au jardin dans du sable ou au frigo, garder ainsi, humide, pendant 15 semaines pour la formation des racines. Rentrer le pot à une température douce. Fleuri après 2 semaines. Replanter en pleine terre après floraison.
    entretien : aucun. Parfois victime de moisissure grise et peut-être d’insectes.
    NB : perd ses racines durant le repos, à la différence de la majorité des Amaryllidacées. A besoin d'une période de froid pour fleurir.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Galanthus elwesii  Hook.f., Perce-neige géant, consulter sa fiche.

    Liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    * L., abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l ’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica' et le récit de son Voyage en Laponie édité en 1738 (la traduction en français a été reéditée en 2002, éditions de la Différence). En 1738, il exerce la médecine durant trois ans, puis il l'enseigne durant une année à l'Université d'Uppsala, et par la suite jusqu'en 1772, il y enseigne la botanique. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier, le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes.
    - pvigneron©29/02/00 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site