Galanthus elwesii - Galanthe d'Elwes, Perce-neige d'Elwes
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Galanthus elwesii
    Candiru © 11 mars 2018, Grèce
    Nom commun : Galanthe d'Elwes, Perce-neige d'Elwes, Galanthine d'Elwes, fréquemment nommé Perce-neige géant, Galanthe géante, par les anglophones 'Caucasian Snowdrop, Elwes's snowdrop, Giant snowdrop, Greater snowdrop', en allemand 'Elwes-Schneeglöckchen, Riesenschneeglöckchen, GroBblütiges Schneeglöckchen' (Grand perce-neige fleuri), en grec 'Giant lefkóio', en turc 'Dev kardelen'.
    Nom latin : Galanthus elwesii Hook.f.*, synonymes retenus après révision en 2012 Galanthus graecus Orph.* ex Boiss.*, Galanthus graecus var. maximus Hayek, Galanthus graecus f. maximus Zahar., Galanthus maximus Velen., Galanthus melihae (Zeybek) E.Sauer & Zeybek, Galanthus globosus Burb., Chianthemum elwesii (Hook.f.) Kuntze, Chianthemum graecum (Orph. Ex Boiss.) Kuntze, Galanthus elwesii var. elwesii, Galanthus elwesii var. major auct., Galanthus elwesii var. maximus (Velen.) Beck, Galanthus elwesii var. platyphyllus Kamari, Galanthus elwesii var. robustus Baker, Galanthus elwesii var. stenophyllus Kamari, Galanthus elwesii var. whittallii S.Arn. ex Moon et 8 autres sous la forme Galanthus elwesii subsp. et Galanthus bulgaricus Velen. est invalide.
    famille : Amaryllidaceae ; Tribu : Galantheae.
    catégorie : vivace herbacée bulbeuse à petit bulbe ovoïdes de 1,5 à 2 cm à tuniques brunes.
    port : petite touffe dressée légèrement évasée.
    feuillage : caduc après la floraison, d'un vert bleuté glauque. Feuilles linéaires de 10 à 20 cm x 2 à 3 cm engainantes à la base, plus large que celles de la galanthe des neiges.
    floraison : de la fin de l'hiver au début du printemps courant février-mars, au léger parfum de miel, nectarifère et pollinifère visitée par les abeilles et les bourdons.
    Fleur solitaire pendante en forme de clochette à 3 tépales ovales légèrement évasés, au centre les 3 segments du périanthe intérieur sont bilobés plus courts et plus reserrés, pédoncule arqué enchâssé dans une spathe verte bifide dont la marge est roulée vers l'intérieur.
    couleur : blanc neige, les tépales internes portent des marques adaxiales au bord des lobes une forme de V d'un vert chartreux comme le calice et une macule à leur base, l'intérieur de la spathe est blanchâtre.
    croissance : rapide.
    fruits : capsules globuleuses charnues contenant des graines toxiques pour l'homme qui sont convoitées et dispersées par les fourmis qui raffolent de ces graines riches en huile.
    Ces graines doivent être semées dès la récolte, car elles ne conservent que durant quelques mois leurs propriétés germinatives, le semis après stratification devient aléatoire.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.15 à 0.30 m Ø de ± 5 à 8 cm.
    plantation : dès la fin de l'été courant septembre jusqu'à la fin novembre, si vous comptez les laisser en place définitivement à 9 et 10 cm de profondeur, compter 25 à 30 bulbes au m² pour former avec dans le temps un tapis à l'aspect naturel les planter irrégulièrement en variant les espacements de 5 et 10 cm. Pour former de belles touffes mettre entre 15, 20 ou 30 bulbes ensemble.
    Pour une pelouse choisir un endroit où celle-ci est rabougrie ainsi ils n'auront pas à trop lutter contre le système racinaire de celle-ci.
    Si les bulbes viennent d'être achetés ou ont été stockés longtemps, il est préférable avant la plantation, de les faire tremper dans de l'eau durant quelques heures ou une nuit.
    Les jardiniers anglais préfèrent les plantes au printemps au vert dès qu'ils les ont achetés car les Galanthus ont la réputation de se dessècher rapidement.
    multiplication : par division des touffes en vert ou durant le repos. A tendance à se ressèmer spontanément si les fourmis n'ont pas fait une razzia auparavant.
    A l'automne, semis recouvert après 4 à 6 semaines de stratification à froid dans un mélange sablonneux, maintenu humide, compter 2 bonnes années avant de repiquer en place.
    Par séparation des bulbilles durant la période de dormance tous les 3 ou 4 ans.
    Et comme les jardiniers de Wisley par bouture de 2 écailles reliées à la base après avoir tranché et coupé en quartiers un bulbe en commençant par les écailles externes.
    Les placer dans un sac plastique dans un mélange de tourbe et de perlite légèrement humide, mélanger le tout, remplir le sac d'air et fermer hermétiquement, le conserver durant environ 12 semaines dans un endroit sombre à 21°C (70°F), lorsque des bulbes apparaissent à la base des écailles, les trier en enlevant les écailles en mauvaise état puis les planter individuellement dans des petits pots dans un mélange de compost.
    sol : fertile calcaire ou neutre, frais, humide durant la période de croissance mais bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombragé quelques heures dans la journée.
    zone : 6a - 9b.
    origine : en altitude au sud de l'Europe au Kosovo, Serbie, nord de la Grèce et l'ouest de la Turquie, consulter la carte de Caucase.
    maladies et ravageurs : les jeunes pousses sont convoitées par les limaces, et sujet aux larves de la mouche des narcisses Merodon equestris qui mangent les bulbes qui sont sensibles à la pourriture grise botrytis.
    Galanthus elwesii
    Candiru © 11 mars 2018, Grèce
    NB : son nom Galanthus donné en 1753, vient du grec ancien 'gala' qui désigne le lait et de 'anthos' qui désigne la fleur, et son nom spécifique elwesii est dédié au botaniste, entomologiste britannique Henry John Elwes (1846-1922), un grand voyageur et collecteur rendu célèbre auprès des jardiniers et des collectionneurs lorsqu'il rapporte de ses séjours dans l'Himalaya notamment au Sikkim (1870) et dans la péninsule coréenne ses collectes de nouveaux spécimens de lis et se découvre une passion pour les papillons, en 1880 il publie un monographie du genre Lilium et séjourne en Inde (Bengale, Pujabe, etc..). Sa collection de plus de 30 000 spécimens de papillons a été rachetée en 1920 par l'entomologiste amateur britannique James John Joicey (1870 – 1932), qui lègue par la suite l'ensemble de son immense collection au Muséum d'Histoire Naturelle de Londres.
    En 1874 il visite en Turquie, les montagnes de l'Anatolie et la région de Smyrne (aujourd'hui Izmir), il découvre y cette grande perce-neige qui portera son nom et il y collecte de nombreuses espèces de bulbes afin de les faire ramener en Angleterre.
    Il reçoit en 1897, la médaille Victoria de la Royal Horticultural Society*, deux ans plus tard il se rend dans la région de l'Altaï et en 1914 il est l'un des rares Européens à pénétrer au Tibet.
    Son dernier ouvrage écrit en collaboration avec l'horticulteur sinologue Augustine Henry de 1906 à 1913, The Trees of Great Britain & Ireland, ces 2 ouvrages sont consultables en ligne BHL Library.
    Perce-neige est un nom masculin ou féminin invariable, donc la perce-neige comme au 18 ème siècle ou le perce-neige, peut s'écrire perce-neige ou perce-neiges, l'orthographe traditionnelle au pluriel est des perce-neige, consulter le Larousse.
    De toute époque et dans tous les pays des poèmes lui ont été dédiés :
    'J’ai sommeillé six mois sous mon voile de neige :
    Oh ! que la neige est froide à l’âme d’une fleur !
    Mais je pousse ma tête au ciel qui me protège,
    Et je perce mon voile et reprends ma couleur
    Et je cause avec l’air dont j’ai pleuré l’absence,
    L’air qui m’étreint d’amour et fait pleurer mon front.
    Pour leurs premiers bouquets les enfants me prendront
    Et l’oiseau réchauffé chantera ma présence.'
    Mme Desbordes-Valmore, cité dans le langage des fleurs par Emma Faucon, 1860, éditeur E.Guérin
    Ce genre comprenait 67 noms d'espèces connus, après révision en 2012, seulement 21 noms ont été acceptés ayant 42 synonymes, des espèces de vivaces bulbeuses originaires de l'Europe, des Balkans et du Caucase, de Russie et de l'Ukraine, de l'Asie Mineure (Mer noire) et du Proche-Orient sur le pourtour de la mer Caspienne dont l'Iran, des espèces populaires, introduites dans les jardins depuis des siècles car elles sont les premières à fleurir en hiver excepté 3 à 4 espèces à floraison automnale*.
    La plus grande partie d'entre elles sont des espèces menacées certaines en voie d'extinction dans leur milieu naturel.
    Depuis 1990, il figure dans la liste de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction CITES, l' article II s'applique.
    Cette perce-neige à sa place dans les rocailles, sur les talus rocheux, dans les bordures, plates-bandes et surtout dans les sous-bois de feuillus ou simplement dans d'éphémères potées pour les rebords de fenêtres, les balcons, patios et terrasses.
    Pour les galanthophiles se rendre chez Judy’s Snowdrops, certains producteurs britanniques n'expédient plus en dehors du Royaume-Uni et de l'Union Européenne.
    Découverte d'une fort rare et nouvelle espèce à floraison automnale très parfumée avant le feuillage, au nord-ouest de la Turquie dans la région de Bursa nommée Galanthus bursanus .
    Propriétés et utilisations :
    Certaines espèces sont présentes dans les pharmacopées traditionnelles comme le Galanthus nivalis qui est réputé pour ses propriétés médicinales dû à la présence de la galantamine, il est prescrit pour soulager les crampes, la fatigue musculaire et les courbatures, utilisé en homéopathie et phytothérapie comme stimulant neuromusculaire, et des études menées en 2001 ont permis de d'établir qu'elle avait la capacité de ralentir l'évolution de la maladie d'Alzheimer et de développer des médicaments.
    Leurs bulbes sont toxiques, consommés en grande quantité, ils peuvent provoquer des nausées, des vomissements et des diarrhées et chez certaines personnes il peut y avoir des allergies cutanées lorsqu'ils manipulent les bulbes.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    - Galanthus nivalis L., la Perce-neige, Galanthine, Galanthe des neiges, les espèces à floraison automnale et les légendes, consulter sa fiche.

    Dans l'abécédaire, consulter la liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédi.

    Annotations :
    *Boiss., abréviation botanique pour le nom du botaniste, explorateur et collecteur suisse Pierre Edmond Boissier (1810-1885). On lui doit l'introduction de milliers de plantes rapportées de ses voyages et de nombreux ouvrages dont 'Voyage botanique dans le Midi de l'Espagne pendant l'année 1873', illustration de J C Heyland et 'Flora orientalis : sive, Enumeratio plantarum in Oriente a Graecia et Aegypto ad Indiae fines hucusque observatarum' (1867-1884). L'herbier du Collège royale de San Lorenzo de El Escorial conserve encore quelques unes de ses plantes herborisées en Andalousie.
    *floraison automnale, vous pouvez les découvrir sur la fiche du Galanthus nivalis.
    *Hook.f., abréviation botanique pour le botaniste-explorateur britannique Joseph Dalton Hooker (1817-1911), l'un des plus grands du 19ème siècle, nommé 1865 Directeur du Royal Botanical Garden de Kew. Auparavant, il effectue des séjours à Madère, en Afrique du Sud, dans l'Antarctique, dans l'Himalaya (Népal et nord de l'Inde) au cours desquels il collecte de nouvelles espèces pour Kew garden, à son retour il fait paraître l'ouvrage de référence sur les Rhododendrons du Sikkim-Himalaya en 3 volumes de 1849 à 1851 et des flores des autres pays.
    *Orph., abréviation botanique pour le botaniste grec Theodoros G. Orphanides (1817 - 1886) professeur de botanique à l'Université nationale d'Athènes.
    *Royal Horticultural Society, abréviation courente RHS pour la Société Royale d'Horticulture, fondée à Londres 1804 qui décerne chaque année The Award of Garden Merit (AGM) à de nouvelles obtentions au cours du Chelsea Flower Show qui se déroule 5 jours durant du 23 au 27 mai à l'Hôpital Royal de Chelsea, à Londres. C'est l'une des plus grandes expositions florales au monde.
    p.vigneron & nmauric © 29/02/2000 ® Jardin! L'Encyclopédie
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.



compteur pour site