Campsis x tagliabuana  - 'Mme Galen'
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Campsis 'Mme Galen', Bignone 'Madame Galen'
    Nom latin : Campsis x tagliabuana  'Madame Galen'.
    famille : Bignoniaceae.
    catégorie : arbre ou arbuste à souche ligneuse qui émet des stolons souterrains et drageonne en abondance, pouvant devenir envahissant.
    port : grimpant, étalé.
    feuillage : caduc, vert foncé brillant sur le dessus au revers plus clair et glauque, marge crénelée. Feuilles composées de 7 à 11 folioles ovales.
    floraison : abondante de l'été à l'automne, nectarifère visitée par les abeilles, les colibris et les papillons notamment certaines espèces de sphinx. A l'extrémité des tiges vertes, grappes lâches de fleurs en forme de trompette de 7 à 8cm de long, dans un court calice.
    couleur : orange, rouge orangé à à rouge, fond de gorge plus clair.
    fruits : longue gousse déhiscentes contenant de nombreuses graines ailées dispersées par le vent.
    croissance : rapide.
    hauteur : 8 - 12 m (grimpant) en tous sens.
    plantation : de préférence à l'automne.
    multiplication : bouturage de tiges semi-aoûtées ou marcottage.
    sol : tous, bien drainé, riche, frais. En sol argileux, à la plantation mettre au fond du trou un lit de gravier pour assurer un bon drainage.
    emplacement : soleil, mi-ombre, le feuillage est très bien à l'ombre mais pour une meilleure floraison la cime à besoin de soleil. Adapté aux expositions très chaudes en été, mais à l'abri des vents violents pour protéger la floraison. En région froide, l'adosser à un mur à l'exposition plein sud.
    entretien : en fin d'hiver, rabattre à 2 noeuds après ramifications principales (non obligatoire).
    zone : 6 - 11, tolère aisément - 20°C.
    origine : une ancienne obtention française de 1889, entre l'américain Campsis radicans  et l'asiatique Campsis grandiflora . Primé à de nombreuses reprises, notamment par la RHS avec le célébrissime 'Award of Garden Merit'.
    entretien : attention son suc peut être irritant pour la peau. Les campsis ont des rameaux munis de crampons (racines aériennes) mais il est nécessaire de les palisser au début. Les premières années après la plantation n'oubliez pas de l'arroser régulièrement et prévoir un paillage au pied.
    A la fin de l'hiver ou au début du printemps (février-mars), supprimer les bois morts, effectuer une taille des pousses de l'année à deux ou trois yeux.
    maladies et parasites : visitée par pucerons et les fourmis qui viennent récolter leurs excrétions sucrées. Il peut être sujette aux aleurodes, cochenilles farineuses et au metcalfa pruinosa. Sensible à l'oïdium et aux taches foliaires, dédaigné par les cervidés.
    NB : son nom Campsis  vient du grec 'kampsis', qui signifie courbé faisant allusion à la forme de ses étamines et son nom spécifique tagliabuana  veut dire bonne taille, mais c'est le nom donné au Tecoma par Roberto de Visiani (1800 - 1878) lorsqu'il en fait la première description en l'honneur des jardiniers italiens Alberto et Carlo Linnéo Ausonia Tagliabue qui lui auraient apporté ce premier spécimen obtenu dans le jardin de la baroque Villa Litta de Lainate*.
    Il a largement sa place au jardin sur les clôtures, tonnelles, treillis, contre les murs, les vieux troncs d'arbres ou tout autres solides supports et en couvre sol sur les talus.
    Parmi les cultivars citons :
    Campsis x tagliabuana  'Coccinea' à fleurs rouges.
    Campsis x tagliabuana  'Kudian', synonyme Campsis x tagliabuana  'Indian Summer', commercialisé aussi sous Campsis  'Indian Summer Kudian' pétale orange et gorge rouge, sa reproduction est interdite.
    Campsis x tagliabuana  'Mme Galen' le plus connu, fleur rouge orangée et gorge plus claire.
    et bien d'autres comme par exemple celui de cette photo du bas dont le nom est malheureusement inconnu !
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Campsis radicans  (L.) Seem., Bignone commune, consulter sa fiche.
    Campsis grandiflora  (Thunb.) Loisel, Bignone de Chine, consulter sa fiche.

    Consulter la liste des autres plantes grimpantes, dans l'encyclopédie la liste s'affiche dans la colonne à droite.

    Annotations :
    *Roberto de Visiani médecin, botaniste-naturaliste italien (1800 - 1878), qui exerce à partir de 1827 la médecine en Dalmatie durant son séjour il constitue un herbier dalmate qui sera suivi de plusieurs publications, nommé en 1836 à la tête du jardin botanique de Padoue (Orto Botanico di Padova) et l'année suivante, il occupe la nouvelle chaire de botanique à l'Université de Padoue où sont conservées sa bibliothèque, ses collections et sa 'Flora Dalmatica: Sive Enumeratio Stirpium Vascularium Quas Hactenus in Dalmatia Lectas Et Sibi Digessit' en 3 volumes de 1842 à 1852, ouvrage de référence toujours réédité.
    *RHS, the Royal Horticultural Society, la Société Royale d'Horticulture, fondée à Londres en 1804.
    *Villa Litta (Villa Visconti Borromeo Litta (1808) par l'architecte Luigi Canonica), villa baroque du Comte Pirro Visconti Borromeo à Lainate, près de Milan, réputée pour ses deux jardins à l'italienne, ses jeux d'eau et fontaines, sa grotte aux mosaïques de galets noirs et blancs, son labyrinthe de charmille qui était le plus long d'Europe (800m) et ses deux serres destinées aux agrumes et aux plantes exotiques qui furent décrites en 1840 par l'un des deux frères Tagliabue.
    - Richard Gautier & nmauric© 02.07.2001- ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site