Mandevilla, Dipladenia sanderi  - Jasmin du Brésil
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Dipladénia de Sander, Mandévilla ou Mandévilléa de Sander, Jasmin Brésilien, nommé par les anglophones 'Brazilian Jasmine'.
    Nom latin : Mandevilla sanderi  'Rosea', synonyme Dipladenia sanderi  'Rosea'.
    famille : Apocynaceae.
    catégorie : arbuste.
    feuillage : coriace, vert brillant, persistant sur des tiges ligneuses, feuilles opposées, longues obovales à elliptiques.
    port : érigé à grimpant puis étalé.
    floraison : longue de mai à novembre, grappes d'une douzaine de fleurs hermaphrodites (Ø + ou - 6cm), en forme d'en entonnoir à cinq pétales qui se chevauchent donnant l'impression d'une spirale vers la droite, boutons turbinés.
    couleur : rose, gorge et calice jaune.
    fruits : paire de gousses cylindriques déhiscentes.
    croissance : rapide en extérieur, moyenne en pot.
    hauteur : 2 à 3 m. En pot 2 m.
    plantation : février-mars. Rempoter tous les ans, dans un pot pas trop grand, dans un mélange de terre de bruyère, terreau de feuille et tourbe.
    En pleine terre bien choisir son emplacement car il n'aime pas être déplacé, enracinement comprend un pivot charnu.
    multiplication : : au printemps, semis, bouture ligneuse au printemps ou en été à l'étouffée (sous plastique).
    sol : frais assez riche, drainé.
    emplacement : : lumière vive, soleil, en évitant le soleil de midi. Peut être utilisée comme plante d'intérieur en situation lumineuse, à l'abri des courants d'air, n'aime pas être déplacée.
    zone : 10 - 11, température : 12/15°-22°, atmosphère humide.
    origine : : Brésil en zone tropicale, principalement province de Guanabara (Rio de Janeiro).
    entretien : a palisser sur un support.
    En pot, arroser fréquemment durant la période de croissance: avril-août, apport d'engrais tous les 15 jours. Ne pas laisser stagner de l'eau dans le dessous de pot et laisser sécher de temps à autre entre 2 arrosages. Réduire les arrosages durant la période de repos, janvier-février.
    En pleine terre une fois bien installé les dipladenia supporte assez bien la sécheresse.
    Rabattre à 3 ou 4 noeuds les branches principales à l'automne ou à la fin de l'hiver.
    maladies et ravageurs : peu-être sujet aux araignées rouges en atmosphère sèche, ce qui peut provoquer un enroulement du feuillage.
    NB : son nom Mandevilla  lui a été donné en souvenir du diplomate anglais, Henry Mandeville (1773-1861) un passionné du jardinage et son nom spécifique sanderi * en souvenir d'Henry Frederick Conrad Sander (1847-1920), un horticulteur-collectionneur spécialisé dans l'importation et l'acclimatation de plantes exotiques, réputé pour ses orchidées (St.Albans - Hertfordshire).
    Propriétés et utilisations :
    Dans les pharmacopées traditionnelles, certaines espèces sont réputées pour leur propriétés anti inflammatoire, analgésique et prescrite pour traiter les morsures de serpent.
    Attention, c'est une plante toxique, le latex blanc contenu dans les tiges peut être irritant.
    Autre cultivar présent dans l'Encyclopédie :
    - Dipladenia  Sundaville® Red ‘Moulin Rouge’, volubile obtention française de Frédéric Lageat (Pluzunet), primée en février 2004 (Angers) pour ses grandes fleurs (Ø + ou - 7cm) d'un sublime rouge écarlate velouté, calice et gorge claire, floraison abondante du printemps à l'automne, feuillage vert acide lorsqu'il est jeune, puis vert foncé, il est nécessaire de le tuteurer, consulter sa fiche.
    Quelques autres espèces ou cultivars :
    - Dipladenia x amoeana  'Alice du Pont', synonymes Mandevilla x amoeana , Mandevilla amabilis , Dipladenia  'Alice du Pont' au feuillage brillant, ovale. Fleurs rose foncé, H 3-5 m au port réellement grimpant, zones 10 - 11.
    Dipladenia x amoeana  'Rubiana', synonyme Dipladenia  'Rubiana' au feuillage rêche, c'est celui qui a les plus grandes fleurs.
    - Dipladenia atropurpurea  A.D C., se rencontre au Brésil, croissance plus faible, feuillage et fleurs plus petites d'un rouge pourpre à calice jaune.
    - Dipladenia boliviensis  Hook.f., synonyme Mandevilla boliviensis  (Hook.f.) Woodson, originaire du sud-ouest de l'Amérique du sud (Bolivie), feuillage vert franc, fleurs parfumées, texture brillante, fleurs blanches, calice jaune.
    - Mandevilla laxa  Woodson, synonyme Mandevilla suaveolens  Lindl. ou Jasmin du Chili à groupe de 5 fleurs blanches à blanc crème parfumées.
    - Mandevilla  'Red Riding Hood', synonyme Dipladenia  'Red Riding Hood' à floraison rouge.
    - Mandevilla  'Tropical Dream', synonyme Dipladenia  'Tropical Dream' à fleur jaune et feuillage panaché de blanc.
    - Dipladenia splendens  A.DC., synonyme Mandevilla splendens  Woodson, Echites splendens  Hook., feuillage large, persistant, vert brillant, elliptique ou rectangulaires, fleurs rose au calice jaune, zones 10 - 11.
    - Mandevilla  'Summer Snow', synonyme Dipladenia  'Summer Snow' à fleur blanche
    - Dipladenia   'Yellow', synonyme Mandevilla  'Yellow' H 3-4 m, port grimpant (photo du bas), zone 11.
    Ainsi dans la plupart des points de vente on trouve sous le nom de 'Dipladénia' des plantes très différentes par leur port avec par exemple Dipladenia sanderi var rosea  qui forme plutôt un arbuste qu'il faudra palisser sur un éventuel support tandis que, avec des fleurs proches, voir photos du haut.
    - Dipladenia splendens  et le cv 'Alice du Pont' sont des grimpantes forts volubiles !

    Dans l'abécédaire consulter la liste des autres plantes grimpantes présentes dans l'encyclopédie.

    Annotations :
    * Sanderi  on peut trouvé aussi sanderiana, sanderianus et 4 sanderianum, sanderiana pour de nombreuses espèces d'orchidées.
    - nmauric©25/06/2001 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site