Schizophragma hydrangeoides - Hydrangea du Japon
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    schizophragma' hydrangeoides Nom commun : Schizophragme du Japon*, Schizophragme hydrangéoïde, Hydrangée du Japon, en japonais 'Ivagallami' ou 'Ajisai-ka iwagarami', nommée par les anglophones 'Japanese hydrangea vine'
    Nom latin : Schizophragma hydrangeoides  Sieb. et Zucc.*
    famille : Hydrangeaceae (Saxifragaceae).
    catégorie : arbuste à souche ligneuse se désquamant, tiges pourvues de courtes racines aériennes.
    port : ramifié, grimpant ou rampant.
    feuillage : caduc, vert franc revers blanc-vert virant au jaune parfois rouge à l'automne. Au bout d'un long pétiole framboisé, de grandes feuilles (5 à 12 cm) opposées, ovales à marge en dents de scie.
    floraison : longue fin du printemps au début de l'été (mai-juillet) durant plus de 3 semaines en situation abritée des vents. En partie terminale, petit bouquets de minuscules fleurs stériles réunies en cymes plates (30cm) pourvue d'un sépale cordiforme.
    couleur : blanc-crème.
    croissance : pas très rapide, faut lui laissez le temps de s'installer, pousse par à-coups,.
    hauteur : 6-9 m voir un peu plus.
    plantation : en automne ou au printemps.
    multiplication : par bouturage de tiges aoûtées ou par marcottage en automne (long).
    sol : humide, riche en humus, argileux, n'aime pas le calcaire.
    emplacement : soleil (éviter une situation au couchant qui en été, peut entraîner des brûlures sur le feuillage), mi-ombre.
    origine : sur les falaises rocheuses et en lisières des forêts de feuillus du Japon sur les îles de Hokkaido, Honshu, Shikoku et Kyushu et en Corée.
    zone : 5 - 10, tolère aisément - 20°C . Protéger du gel les jeunes sujets.
    entretien : taille éventuelle à l' automne, enlever les inflorescences séchées en hiver.
    NB : son nom Schizophragma  vient du grec 'schizo, schizein' qui signifie fendre, diviser et de 'phragma, phragmos' qui signifie clôture, barrière, faisant référence à la fructification divisée, cloisonnée à 5 loges.
    Ce genre proche des Hydrangea  ne comptait que deux espèces d'arbustes grimpants originaires de l'Asie du sud-est, mais ces dernières années d'autres espèces ont été découvertes dans le centre de la Chine comme Schizophragma elliptifolium  C.F.Wei (1994) qui se rencontre dans les provinces de Guizhou, du Séchouan et du Yunnan.
    Introduit dans les jardins d'Europe en 1880, depuis il est rarement présent dans nos jardins, pourtant avec sa rusticité, sa prédisposition pour la mi-ombre et l'ombre font qu'il aurait largement sa place pour y recouvrir un mur, une tonnelle, une pergola, un vieil arbre dégarni ou simplement dans des potées pour les balcons et les terrasses.
    Parmi les cultivars citons :
    Schizophragma hydrangeoides  'Fuiri Iwagarami' obtention japonaise au feuillage panaché de jaune crème, marginé d'un liseré rouge pourpre, pétiole et nervures rouge, floraison d'un blanc-crème.
    Schizophragma hydrangeoides  'Iwa Garami', au feuillage vert acide fortement dentelé, large floraison d'un blanc-crème.
    Schizophragma hydrangeoides  'Moonlight' : au feuillage bleu-vert nettement cordiforme, virant au jaune à l'automne, trés longue floraison d'un blanc-crème.
    Schizophragma hydrangeoides  'Rose Sensation' : au feuillage vert assez foncé, revers argenté, nettement cordiforme, virant au jaune et au rouge à l'automne, trés longue floraison fleurs blanc verdâtre àd'un blanc-crème, aux sépales d'un rose cuisse de Nymphe émue, nervures plus foncées.
    Schizophragma hydrangeoides  'Roseum' obtention anglaise des pépinières Hillier, primé en 2002 par l'Award of Garden Merit, sur des tiges d'un brun rougeâtre feuillage vert foncé virant au jaune à l'automne, pétiole légèrement rosé, fleurs d'un blanc-crème, aux sépales rosâtres à nervures plus foncées, coloration souvent absente chez les jeunes sujets.
    Schizophragma hydrangeoides  'Variegata', feuillage panaché de crème.
    Autre espèce connue :
    Schizophragma integrifolium  Oliver, Hydrangée à feuilles entières, consulter sa fiche.
    Espèce grimpante proche :
    Hydrangea petiolaris  Hortensia grimpant, consulter sa fiche .

    Consulter des autres espèces de plantes grimpantes présents dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *Schizophragme 'Dictionnaire classique des sciences naturelles, présentant la définition, l'analyse et l'histoire de tous les êtres qui composent les trois règne ..', volume 9 par Auguste Drapiez 1844 Bruxelles, librairie Meline, Cans et Compagnie.
    *Sieb. & Zucc., abréviation botanique pour le médecin et naturaliste bavarois Philipp Franz Balthazar von Siebold (1796-1866) qui vécut au Japon entre 1823 et 1830, on lui doit l'introduction en Europe via ses établissements de Leide (Pays Bas) de nombreuses nouvelles espèces de la flore japonaise dont les premiers hydrangea japonais en 1860 -1861. Auteur en collaboration avec le botaniste allemand Joseph Gerhard Zuccharini (1797-1848) de la très célèbre Flora japonica, publiée entre 1835-1870, en 30 volumes avec des illustrations d'artistes japonais tel que Keiga Kawahara, descriptions et dessins consultables sur le site de l'université de Kyoto.
    nmauric©14/03/2000/- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

 Hydrangée du Japon

un compteur pour votre site