Choisir une Orchidée
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


       L'achat de sa première orchidée n’est pas toujours évident, surtout pour les personnes qui fonctionnent au coup de cœur, ce qui dans ce domaine est bien souvent le cas. C’est pourquoi cette première partie donne les premiers indices pour faire le meilleur choix possible.
    Les orchidées ne sont pas des plantes fragiles, néanmoins autant éviter d’acheter une plante malade, au risque de se décourager en pensant leur culture trop difficile et surtout, ce qui est plus grave, d’apporter des maladies aux plantes que l’on possède déjà.
    Il sera également important de choisir une plante que l’on pourra cultiver chez soi.

    1-Dans des commerces non spécialisés


    On trouve désormais des orchidées un peu partout, que ce soit en jardinerie, chez les fleuristes et même en grandes surfaces, surtout à l’approche de Noël et de la Fête des Mères. Toutes ces plantes proviennent le plus souvent de Hollande et sont cultivables en appartement. Elles sont d’un prix très abordable (entre 19 € et 50 €) et c’est souvent l’occasion de débuter une collection. On y découvre parfois des petites merveilles. Il y a tout de même quelques précautions à prendre lors de l’achat pour s’assurer que la plante est saine.

    • vérifier l’état des racines ; c’est la partie la plus importante de l’orchidée. Elles doivent être blanches ou vertes, en parfait état : en aucun cas ne prendre une plante dont les racines sont marron et molles, même si d’aspect général la plante semble en pleine forme.
    • le substrat ne doit pas être détrempé, sauf si la plante vient d’être arrosée. Ne pas prendre les pots qui baignent dans l’eau, même si la plante semble saine ; les conséquences d’un arrosage excessif ne sont pas visibles immédiatement.
    • les feuilles et les pseudobulbes doivent être exemptes de taches jaunes, rouges marron ou noires. Elles peuvent aussi bien traduire une mauvaise exposition qu’un maladie plus grave. Les feuilles des orchidées sont en général luisantes et relativement rigides.
    • Il est préférable d’acheter une orchidée en boutons, de façon à en profiter le plus possible, avec une fleur ou deux écloses. Les fleurs ne doivent pas présenter de taches (botrytis ou virus) ou être déformées. Il est à noter que les labelles rougissant des cymbidium annoncent la fin de la floraison, chez les phalaenopsis, cela se traduit par l’aspect parcheminé des fleurs. Mieux vaut s’orienter vers des plantes dont les boutons sont bien formés, bien verts s'ils sont petits, jaunes ou rouges ils risquent de tomber prématurément.
    • Il peut être très intéressant de venir au moment de l’entretien des plantes, pour s’assurer qu’aucune erreur de culture n’est commise; de l’eau qui stagne sous les pot, cœur des feuilles mouillé (quand les pots ne sont pas immergés dans un seau ! ! !), plantes en courant d’air…Si de telles erreurs sont commises, s’enquérir du jour de livraison du prochain lot semble plus raisonnable.
    • Il va sans dire que la tenue de l’espace de vente et des autres plantes peut se montrer très révélateur sur le sérieux des soins apportés aux plantes.
    • En grande surface, le problème ne se pose pas puisqu’aucun soin ne leur est apporté, il suffit de se renseigner sur la date de réception des plante et de faire le plus vite possible. En général, une orchidée peut se passer de soins pendant 15 jours.
    • on trouve des orchidées en fleurs toute l’année, mais beaucoup plus en hiver, insister pour qu’on emballe la plante de façon à isoler les racines du froid et protéger les hampes du vent froid.
    • il est également plus prudent d’isoler la plante après l’achat, surtout si vous possédez déjà des autres orchidées, et de la rempoter dès la fin de la floraison si le substrat vous semble trop décomposé.


      2-Chez les spécialistes

      Si on désire s’orienter vers des plantes plus originales, ou de meilleure qualité, il existe des producteurs spécialisés qui pourront vous proposer des espèces botaniques, ou des hybrides plus ou moins renommés. Sans compter qu’ils sont très souvent de bons conseils. Certains offrent même un service de " gardiennage ", un bon moyen de retrouver ses plantes en pleine forme à son retour de vacances.
      En règle générale, les plantes sont en bonne santé mais il n’est pas inutile de bien regarder la plante proposée, de visiter les serres, généralement ouvertes au public. Il est également très important de s’informer sur les conditions de culture (existence d’une période de repos, températures, fréquence des arrosage ou plus précisément si le substrat doit sécher ou non entre 2 arrosages, brumisations, exposition…). Ne pas hésiter à prendre des notes s’ils ne disposent pas de fiches de culture, notamment pour les dendrobium et les genres les moins fréquents, préciser les soins et les conditions de culture que vous pouvez leur apporter, un vendeur, généralement passionné, vous fera découvrir d’autres genres que vous avez de grandes chances de voir fleurir chez vous. Beaucoup de ces spécialistes vendent par correspondance, si vous ne le connaissez pas et que vous commandez à l’étranger, mieux vaut se contenter de n’acheter qu’une plante et de voir dans quel état elle est livrée avant de passer une commande importante. Encore une fois, ne pas hésiter à leur demander de joindre une fiche de culture à la commande. Pour les plantes inscrites à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (base de données du CITES), s’assurer de la légalité de leur provenance et demander tous les certificats, pour éviter la destruction de sites naturels et les déboires d’une saisie à la douane… Il est à noter que beaucoup refusent d’envoyer les plantes en hiver, c’est bien sûr un gage de qualité. Ne pas oublier de spécifier qu’on ne veut pas de plante de remplacement en cas de rupture de leurs stocks si tel est le cas et de vérifier l’âge de la plante car les plantes proposées ne sont pas toujours de taille adulte, il faudra donc se montrer patient avant d’obtenir une première floraison, mais alors quelle récompense ! ! !




    Le Monde des Orchidées :

    Anatomie et glossaire des orchidées, lire la suite.
    Les erreurs les plus fréquentes dans leur entretien, maladies et parasites, lire la suite.
    La fécondation d'une fleur de vanillier, lire la suite.
    Le rempotage des orchidées, lire la suite.
    Les différentes espèces d'ordichées cultivées, et quelques sauvages, consulter la liste s'ouvre dans un pop-up.

    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site