Le rempotage des orchidées
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    1- Les Monopodiales

    Type Phalaenopsis, Vanda, Angraecum, Vanilla, dont la croissance est alors verticale.

    • Matériel nécessaire :

      Substrat préalablement humecté (depuis quelques heures).
      Pot de la même taille ou légèrement plus grand que celui dans lequel se trouve la plante, désinfecté (un ½ litre d’eau de Javel pour 10 litres d’eau) et soigneusement rincé et séché.

      Tuteur, raphia.

      Lame de rasoir, bougie ou désinfectant.

    • Époque du rempotage

      En règle générale on ne rempote les orchidées que tous les 2 ou 3 ans, sauf cas particuliers. En effet la plupart des orchidées ont horreur d’être dérangées, pour certaines il va d’ailleurs falloir se contenter de retirer le plus de substrat possible avec une pince et recaler du substrat neuf dans les racines afin de s’assurer d’une bonne reprise.

      L’idéal est alors de se laisser guider par la plante, il va donc falloir rempoter pour ce type de plante lorsque le substrat sera décomposé, il y aura alors de grands risques de pourriture au niveau des racines, ou bien lorsque les feuilles traduiront un problème éventuel au niveau des racines (voir chapitre sur les parasites et maladies) et enfin lorsque le pot paraîtra bien trop petit par rapport à la plante et n’assurera plus à celle-ci qu’une stabilité précaire…un petit pot de 10 pour un Vanda d’un mètre semblera bien inutile !

      Il est également recommandé de rempoter dès l'achat de la plante (ou juste après sa floraison) notamment pour les plantes achetées en jardinerie et toutes celles dont le substrat ne vous parait pas adapté à vos méthodes de culture.…

      Pour les orchidées monopodiales, le rempotage pourra se faire quasiment toute l’année, on évitera cependant l’hiver car la reprise de la plante sera plus difficile (la végétation est alors ralentie).

    • Façon de procéder :

      Il va tout d’abord falloir dépoter la plante de son ancien pot, en faisant attention de blesser le moins de racines possibles. Un coup sec sur le coin d’une table peut aider la motte à sortir, parfois il faut aller jusqu’à casser le vieux pot lorsque les racines sont collées dessus (notamment lorsqu’il s’agit de pots de terre).

      Ensuite il va falloir, pour celles qui le supportent, retirer le vieux substrat et nettoyer la plante ; il s’agit de couper toutes les parties malades et trop vieilles (racines, feuilles et vieilles hampes florales qui ne seront plus productives) à l’aide de la lame de rasoir désinfectée à chaque intervention à l’aide de la flamme d’un briquet ou d’un désinfectant. Si on a relevé la présence de champignons il sera alors peut-être utile de tremper les racines dans une solution fongicide.

      Remplir partiellement le pot de substrat de sorte que le collet de la plante arrive au niveau du pot, positionner la plante en son centre (si beaucoup de racines ont été supprimées, tuteurer pour stabiliser la plante), remplir le pot de substrat, tapoter légèrement pour faire descendre le substrat et bien asseoir la plante, recomplèter si nécessaire.

    • Les soins après le rempotage :

      Les racines étant particulièrement fragiles (coupées et/ou blessées) il est important d’éviter tout apport d’engrais pendant un mois et de ne pas arroser pendant 2 semaines, pour éviter tout risque de brûlure et de pourriture. Pour compenser l’absence d’arrosage, il sera important de bassiner la surface du substrat et le dessous des feuilles chaque jour pour favoriser l’émission de nouvelles racines.

      Les plantes devront être tenue à l’abri du soleil direct mais être placées dans une pièce chaude.


    2- Les Sympodiales

    Type Cattleya, Cymbidium, Odontoglossum, Dendrobium …bref une grande partie des orchidées, elles se développent latéralement de sorte qu’elles ont plusieurs pieds.

    • Matériel nécessaire :

      Substrat préalablement humecté (depuis quelques heures).

      Pot légèrement plus grand (2 cm) que celui dans lequel se trouve la plante, désinfecté (un ½ litre d’eau de Javel pour 10 litres d’eau) et soigneusement rincé et séché.

      Tuteur, raphia.

      Lame de rasoir, bougie ou désinfectant.

    • Époque du rempotage

      Comme expliqué plus haut les orchidées ne se rempotent que tous les 2 ou 3 ans, sauf cas particuliers. En effet la plupart des orchidées on horreur d’être dérangées, pour certaines il va d’ailleurs falloir se contenter de retirer le plus de substrat possible avec une pince et recaler du substrat neuf dans les racines afin de s’assurer d’une bonne reprise.

      L’idéal est alors de se laisser guider par la plante, il va donc falloir rempoter pour ce type de plante lorsque le substrat sera décomposé, il y aura alors de grands risques de pourriture au niveau des racines, ou bien lorsque les feuilles traduiront un problème éventuel au niveau des racines (voir chapitre sur les parasites et maladies), lorsque les nouveaux pseudobulbes pousseront en-dehors du pot (risque de cassure) et enfin lorsque le pot paraîtra bien trop petit par rapport à la plante et n’assurera plus à celle-ci qu’une stabilité précaire…un petit pot de 10 pour un Vanda d’un mètre semblera bien inutile !

      Il est également recommandé de rempoter dès l’achat de la plante (ou juste après sa floraison) notamment pour les plantes achetées en jardinerie et toutes celles dont le substrat ne vous parait pas adapté à vos méthodes de culture.…

      Pour les orchidées sympodiales, le rempotage devra se faire à la reprise de la végétation, lorsqu’une nouvelle couronne de racines (1 à 2 cm) sera formée, généralement elles apparaissent un peu après les nouvelles feuilles, il s’agit donc de se laisser guider par la plante.

    • Façon de procéder :

      Il va tout d’abord falloir dépoter la plante de son ancien pot, en faisant attention de blesser le moins de racines possibles. Un coup sec sur le coin d’une table peut aider la motte à sortir, parfois il faut aller jusqu’à casser le vieux pot lorsque les racines sont collées dessus (notamment lorsqu’il s’agit de pots de terre).

      Ensuite il va falloir, pour celles qui le supportent, retirer le vieux substrat et nettoyer la plante ; il s’agit de couper toutes les parties malades et trop vieilles (racines, feuilles et vieilles hampes florales qui ne seront plus productives) à l’aide de la lame de rasoir désinfectée à chaque intervention à l’aide de la flamme d’un briquet ou d’un désinfectant. Si on a relevé la présence de champignons il sera alors peut-être utile de tremper les racines dans une solution fongicide.

      Remplir partiellement le pot de substrat de sorte que le collet de la plante arrive au niveau du pot, positionner la plante les vieux pseudobulbes contre la paroi du pot de sorte à ce que les nouvelles poussent se développent au centre du pot. C’est bien souvent l’occasion de diviser les grosses potées de façon à faire des cadeaux ou procéder à des échanges pour agrandir sa collection. Si beaucoup de racines ont été supprimées, tuteurer pour stabiliser la plante, remplir le pot de substrat, tapoter légèrement pour faire descendre le substrat et bien asseoir la plante, recomplèter si nécessaire.

    • Les soins après le rempotage :

      Les racines étant particulièrement fragiles (coupées et/ou blessées) il est important d’éviter tout apport d’engrais pendant un mois et de ne pas arroser pendant 2 semaines, pour éviter tout risque de brûlure et de pourriture. Pour compenser l’absence d’arrosage, il sera important de bassiner la surface du substrat et le dessous des feuilles chaque jour pour favoriser l’émission de nouvelles racines.

      Les plantes devront être tenue à l’abri du soleil direct mais être placées dans une pièce chaude.



    Le Monde des Orchidées

    • Anatomie et glossaire des orchidées, lire la suite.
    • Comment bien choisir une orchidée, lire la suite.
    • Les erreurs les plus fréquentes dans leur entretien, maladies et parasites, lire la suite.
    • La fécondation d'une fleur de vanillier, lire la suite.
    • Les espèces d'ordichées présentes dans L'Encyclopédie, la liste s'ouvre dans un pop-up.

      par Nathalie Sizabuire© 06/03/2000
Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site