Adonis vernalis  - Adonis du printemps, Oeil-de-boeuf
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    univ-lyon1.fr © Joël Reynaud
    Joël Reynaud © Univ-lyon1.fr
    Nom commun : Adonis du printemps, Adonis ou Adonide printanière, Oeil-de-boeuf, plus rarement Fausse ellébore, nommée par les anglophones 'Pheasant's eye' et 'False hellebore'.
    Nom latin : Adonis vernalis  L.*, aujourd'hui nommé Adonanthe* vernalis  Spach.
    famille : Ranunculaceae.
    catégorie : vivace herbacée toxique à souche rhizomateuse épaisse, d'un brun noirâtre. C'est une espèce menacée en voie de disparition.
    port : touffe dressée.
    feuillage : caduc vert acide. Petites feuilles engainantes pennées à folioles multifides filiformes, celles du bas sont atrophiées formant juste une écaille.
    floraison : au printemps courant avril-mai avant l'apparition du feuillage. Fleur hermaphrodite, solitaire (5 à 7cm) corolle à 10 -15 pétales oblongs-lancéolés, calice à 5 sépales pubescents, les deux premières feuilles tri ou quadrifides donnent l'impression qu'elle a une collerette.
    couleur : jaune vif, couronne d'étamines jaune d'or, coeur jaune verdâtre.
    fruits : nombreux akènes formant une verte frutescence ovoïde, hérissée.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0.20 à 0.30 m.
    plantation : printemps ou automne en prenant soin de bien choisir son emplacement car elle n'aime pas être déplacée.
    multiplication : division ou bouturage de racines au printemps, semis en place à l'automne mais il est vraiment aléatoire.
    sol : léger, très bien drainé et plutôt sec.
    emplacement : principalement soleil, tolère une mi-ombre (soleil une partie de la journée), en situation abritée des gelées.
    entretien : pas d'entretien particulier.
    zone : 2/3 - 9.
    origine : sud-est de l'Europe jusqu'en Russie présent dans les steppes de la chaîne de l'Oural jusqu'à environ 1000 m d'altitude. En France, présente dans les pelouses sèches dans le Var, les Alpes de Haute-Provence, le Gard (Cévennes), la Lozère (les Causses), l'Aveyron, Loiret et Haut-Rhin (Alsace), fait partie de la liste des espèces végétales protégées sur l'ensemble du territoire, (Arrêté du 20 janvier 1982, modifié par l'arrêté du 31 août 1995).
    NB : Son nom Adonis  désigne le genre en latin, il a pour origine un mot syrien 'adon' qui signifierai seigneur.
    Dans la mythologie grecque, Adonis est un Dieu d'une grande beauté dont était amoureuse Aphrodite, qui fut à la demande de la folle de jalousie Artémis, déchiqueté et tué par un sanglier, Aphrodite le transfoma en fleur goutte-de-sang, symbole du renouveau de la nature et de la mort.
    Elle est idéale pour être utilisée dans les pelouses sèches, les plates-bandes, les rocailles ou potées.
    Propriétés et utilisations :
    L'intégralité de la plante contient des hétérosides hautement cardiotoniques, ce sont les feuilles qui sont les plus riches en adonidoside et adonivernoside autrefois signalé sous le nom d'adonidine, des substances qui peuvent provoquer des troubles digestifs, cardiaques et rénaux qui à faible dose peut entraîner la mort par paralysie du système respiratoire
    Ces mêmes feuilles posèdent aussi des proprétés diurétiques et neurosédatives; pour ces propriétés cardiotoniques et sédatives, dans l'industrie pharmaceutique, elles entrent dans la composition de médicaments.
    Autres espèces et cultivars :
    Adonis amurensis  (Regel & Radde) Chrtek & Slavikova, synonymes Adonanthe amurensis  Chrtek & Slavikova, Adonis vernalis  L. var. amurensis  (Regel & Radde) Finet & Gagnepain, Chrysocyanthus amurensis  (Regel & Radde) Holub, Adonis de l'Amour ou Adonide de l'Amour (il s'agit du fleuve Amour) connut des anglophones sous le nom 'Amur pheasant's eye', appelé au Japon 'Fukujusou' ou 'Fukujiyusou' et en Chine 'Ce jin zhan hua ', originaire des sous-bois d'une zone bien délimitée comprise au nord-est de la Chine (Mandchourie) dans les provinces de provinces du Jilin, Heilongjiang et Liaoning, du nord de la Corée, Japon sur l'île d'Hokkaido, nord-est de la Russie en Sibérie extême-orientale dans le bassin de l'Amour, la province maritime de Primorye (Vladivostok), l'île Kunashir ( îles Kouriles) et l'île de Sakhaline.
    Une vivace de 15 à 30cm au feuillage moins linéaire, à fleurs en coupe (2.8 à3.5 cm), corolle 10 à 20 étroits pétales oblongs-lancéolés d'un éclatant jaune d'or, calice à 9 sépales d'un vert rougeâtre très recherchée pour sa floraison précoce (mi-janvier/février-avril selon climat).
    A.J. Wendel (1868)
    Une espèce dont il existe de nombreux cultivars, car au Japon, elle pointe le bout de ses fleurs et feuilles juste au moment où selon le calendrier lunaire c'est le nouvel an japonais, elle est traditionnellement associé à ces festivités depuis l'ère Edo, c'est le symbole de longue vie et prospérité (traduction de son nom japonais), ne s'ouvre que s'il y a du soleil, zones 3 - 9.
    - Adonis amurensis  'Beni nadeshikoi' ou 'Bene Nadeshiko', fleurs courtes d'un jaune orangé, couronne d'étamines jaune vif, coeur jaune verdâtre.
    - Adonis amurensis  'Chichibubeni' ou 'Chichi beni', fleurs courtes larges pétales arrondis orange, feuillage collerette rouille à rougeâtre, couronne d'étamines jaune d'or, coeur jaune et vert acide virant au jaune d'or.
    - Adonis amurensis  'Fukujukai', fleurs courtes au ras du sol, jaune vif dans son ensemble.
    - Adonis amurensis  'Hanazona', fleurs en dense pompon d'étroits pétales dentelés au bout d'un jaune citron.
    - Adonis amurensis  'Kinsekai', fleurs courtes au ras du sol, jaune vif marge en partie haute dentelée couronne d'étamines jaune vif, centre vert acide.
    - Adonis amurensis  'Pleniflora' ou Plena', fleurs doubles à pétales étroits marge dentelée jaune vif et vert acide, coeur vert acide.
    Illustration planche 36 de A.J. Wendel dans , H., Flora. Afbeeldingen en beschrijvingen van boomen, heesters, éénjarige planten, enz., voorkomende in de Nederlandsche tuinen, par H.Witte p. 141, 1868.
    Propriétés et utilisations :
    L'intégralité de la plante contient des glucosides hautement toxiques, l'adonidoside et l'adonivernoside autrefois signalé sous le nom d'adonidine, des substances qui peuvent provoquer des troubles digestifs, cardiaques et rénaux qui à faible dose peut entraîner la mort par paralysie du système respiratoirs.
    C'est un genre assez proche de l'anémone pulsatille, mais ses fleurs sont plus petites et plus nombreuses.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Adonis annua  L., synonyme Adonanthe automnalis  L., Adonis goutte-de-sang, Goutte de sang, consulter sa fiche.

    Voir également le genre Pulsatilla. (liste colonne de droite). Illustration planche 36 de A.J. Wendel dans , H., Flora. Afbeeldingen en beschrijvingen van boomen, heesters, éénjarige planten, enz., voorkomende in de Nederlandsche tuinen, par H.Witte p. 141, 1868.

    Annotations :
    *Adonanthe, l l'ancienne classification a été reprise, toutes les anciennes adonis vivaces sont regroupées dans ce genre.
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site