Hesperis matronalis - Julienne, Giroflée des Dames
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Pierre Joseph Redouté*
    Nom commun : Julienne des Dames, Julienne des jardins, Juliane commune, Giroflée musquée, Giroflée des Dames, Bâton d'argent, Cassolette, Cassolette beurrée, Girarde, Violette des Dames, Violette de Damas, Aragone, nommée par les anglophones 'Dame's Rocket' ou 'Sweet Rocket'.
    Nom latin : Hesperis matronalis  L., synonymes Hesperis alba  Mill. , Hesperis elata  Hornem., Antoniana sylvestris  Bubani et 3 sous-espèces.
    Illustration planche 9 par Pierre Joseph Redouté* dans 'La botanique de J.J. Rousseau' (1805), contributed by Missouri Botanical Garden, St. Louis, U.S.A .
    famille : Brassicaceae.
    catégorie : vivace herbacée bisannuelle.
    port : érigé.
    feuillage : caduc, vert foncé à marge dentelée. Grandes feuilles alternes, lancéolées, sessiles.
    floraison : mi-printemps à début d'été, délicatemet parfumée le soir, nectarifère visitée par les abeilles, par les papillons notamment les sphinx qui assurent sa pollinisation. Grappes terminales de petites fleurs simples à 4 sépales, 4 pétales et 6 étamines, semi-doubles ou doubles pour les cultivars.
    couleur : blanc, rose mauve, lilas mauve, mauve, violet et pourpre.
    fruits : petites siliques déhiscentes dressées.
    croissance : très rapide.
    hauteur : 0,60 à 1,20 m pour un étalement d'environ 0,25 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne en prenant soin d'espacer les plants de 0.30 à 0.45m.
    multiplication : par semis en place au début du printemps, en prenant soin d'espacer les poquets d'au moins 30 cm, les fleurs aparaissent la deuxième année. Pour les variétés doubles prévoir des boutures ou par division des touffes
    sol : humifère, frais, bien drainé. Le sol indiqué est celui qui convient le mieux et où il est le plus florissant, mais en fait il réussit en tout terrain et à toute exposition.
    emplacement : soleil ou mi-ombre légère.
    zone : 3-9.
    origine : Italie, présente en Europe méridionale et en Asie centrale.
    entretien : supprimer les fleurs au fur et à mesure pour favoriser la floraison, n'oubliez pas de prévoir son remplacement en faisant à l'automne des semis sous abri ou prévoir des boutures. Les semis d'automne peuvent parfois fleurir dés la première année.
    maladies et ravageurs : les jeunes pousses sont convoitées par les limaces et les escargots, les cultivars plus fragiles sont sujets au mildiou.
    NB : Son nom Hesperis  lui a été donné par Théophraste vient du grec 'hesperos' qui signifie soir, en référence à l'agréable parfum que diffusent les fleurs en fin de journée, son nom spécifique matronalis  matronale signifie des Dames.
    Ce genre comprend 60 espèces de bisannuelles et vivaces herbacées, originaires l'Asie tempérée et de Méditerranée.
    C'est une vivace rustique à la vie brève, mais elle se ressème abondamment, et il arrive qu'on en retrouve des plants à bonne distance du plant d'origine. Pour cette raison, elle convient bien aux jardins de type "sauvage". La forme blanche, très lumineuse, fera merveille dans un jardin blanc, près des cheminements et des ouvertures pour profiter les soirs d'été de son délicieux parfum. On y pense guère, mais elle peut se cultiver dans des potées en y rassemblant 3 ou 4 pieds.
    Propriétés et utilisations :
    Le parfum et la couleur des fleurs dans les tons de pastel font qu'elles sont utilisées dans les pots-pourris.
    Les jeunes feuilles et les fleurs sont comestibles mais elles ont un petit goût amer.
    Parmi les cultivars, citons :
    Hesperis matronalis  'Alba Plena' ou 'Albo Pleno', de 0,45 m. de haut, aux fleurs blanches et doubles.
    Hesperis matronalis  'Purpurea Plena', de 0,60 m. de haut, aux fleurs pourpres doubles.
    Hesperis matronalis  'Rubro Pleno', de 0,60 m. de haut, aux fleurs doubles rouges.
    Hesperismatronalis  'Flore Pleno', de 0,60 m. de haut, aux fleurs doubles blanc lilacé, de très courte durée de vie (bouturer pour la conserver).
    Autres giroflées présentes dans l'Encyclopédie :
    Kurt Stueber©
    Erysimum cheiri  (L.) Crantz, Cheiranthus cheiri  L., Giroflée des murailles, consulter sa fiche.
    Matthiola incana  (L.) R. Br., Giroflée quarantaine, Giroflée des jardins,consulter sa fiche.

    Annotations :
    * Redouté : Pierre-Joseph Redouté (1759-1840, illustrateur botanique ardennais qui s'installe à Paris comme peintre-décorateur chez son frère ainé, il se rend régulièrement au Jardin du Roi pour y travailler la peinture florale; c'est là, qu'il rencontre, un magistrat du roi passionné de botanique L'Héritier de Broutelle, qui en fait son assistant, il illustre alors des ouvrages de botanique, comme l'encyclopédie botanique de Lamarck. Il est ommé en 1788, dessinateur de la Reine Marie-Antoinette, puis celui de l'Académie des Sciences et pour finir en 1804 peintre officiel de l'Impératrice Joséphine. Le plus connu d'entre eux est son ouvrage sur les Roses en 3 volumes, Paris, Didot, 1817-1824, toujours réédité, des gravures et des lithographies sont à découvrir au Musée communal Pierre Joseph Redouté, Saint-Hubert - 6870, Belgique.
    * Théophraste, philosophe et savant grec, né vers 371 av. J.-C. - 288 av. J.-C., qui fut un des premiers botanistes, à qui l'on doit entre autre 'Recherches sur les plantes, les causes des plantes'.
    ® par la Société des Gens de Lettres - Francesca Binet-Giannoni & nmauric© 10.02.2000 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site