Anthyllis montana - Anthyllide, Vulnéraire des Montagnes,
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Anthyllis montana
    ispb.univ-lyon1.fr © Joël Reynaud
    Nom commun : Anthyllide des Montagnes, Vulnéraire des montagnes, nommée par les anglophones 'Mountain kidney-vetch'.
    Nom latin : Anthyllis montana  L.*
    famille : Papilionaceae.
    catégorie : vivace couvre-sol.
    feuillage : caduc, vert argenté, soyeux, feuilles pennées.
    port : étalé, érigé.
    floraison : fin du printemps à début de l'été, selon climat, inflorescences composées de petites fleurs de pois.
    couleur : rose-rouge.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0,30 m pour un étalement d'environ 1m.
    plantation : au printemps.
    multiplication : semis sous châssis en automne ou par bouture.
    sol : drainé une prédiléction pour le calcaire.
    emplacement : soleil.
    zone : 7 - 9, tolère de courtes gelées.
    origine : en altitude dans sud de l'Europe, se rencontre dans les Alpes et les Pyrénées. Attention dans certaines régions, c'est une espèce protégée.

    entretien : rabattre après la floraison.
    NB son nom Anthyllis est un mot d'origine grec qui désigne déjà le genre signifiant fleur laineuse venant certainement de l'association de ''anthòs' qui signifie fleur et de 'ioulos'. Cette espèce est parfaite dans les rocailles.
    Ce genre comprend 25 espèces d'annuelles, de vivaces ou d'arbrisseaux. Cette espèce est parfaite a utiliser dans les rocailles en terrain sec.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Anthyllis barba-jovis  L., synonyme Anthyllis argentea  Salisb. ou Anthyllis ou Anthyllide Barbe-de-Jupiter, consulter sa fiche.
    - Anthyllis vulneraria  L. synonyme Anthyllis alpina  G. Don, Anthyllide vulnéraire, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    - Richard Gautier & nmauric© 28-10-2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site