Asclepias curassavica - Asclépiade de Curaçao, Fleur de sang
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    J.T. Descourtilz
    Nom commun : Asclépiade de Curaçao, Fleur de sang, Ipéca bâtard appelée localement aux Antilles 'Zèb-Man-Boivin' (Herbe de Mme Boivin), 'Quadrille', 'Herbe-à-Ouatte', 'Calypso', 'Zeb-Papiyon', à Cuba 'Tapafrio' nommée par les anglophones 'Scarlet milkweed', 'Silkweed', 'Swallow-wort', Red-head, 'Blood flower', 'Indian root', ' West indian Ipecacuanha', Wild Ipecacuanha'.
    Nom latin : Asclepias curassavica  L., synonyme Asclepias curassavica  Blanco.
    Illustration, plache 116 de J. Th. Descourtilz dans "Flore médicale des Antilles ou Traité des plantes usuelles des colonies françaises, Anglaises, Espagnoles, et Portugaises", vol. 2 (1822) par M.E Descourtilz.
    famille : Asclepiadaceae
    catégorie : vivace à souche ligneuse souvent cultivée en annuelle, sa durée de vie est assez brève, contenant un latex blanc irritant et toxique.
    port : touffe érigé.
    feuillage :persistant ou non persistante selon le mode de culture et le climat, d'un vert moyen à vert foncé, revers à reflets bleutés nervures saillantes. Longues feuilles opposées, oblongues à lancéolées (10 à 15cm) pourvues d'un court pétiole.
    floraison : longue floraison de la fin du printemps à l'automne (juin-octobre). Ombelles terminales axillaires composées de 5 à 10 petites fleures bisexuées, nectarifères visitées par les papillons, c'est comme les autres du genre la plante hôte et nourricière du Monarque* Danaus plexippus de ses larves et chenilles et de diverses espèces d'abeilles, voir le diaporama de son introduction au Parc aux Orchidées (Guadeloupe).
    Corolle étoilée à 5 lobes elliptiques, recurvés, en son centre un gynostème proéminent, calice à 5 lobes.
    couleur : rouge pourpre foncé et jaune à orange vif.
    fruits : follicules (5 à 8 cm) déhiscents, glabres et dressés en forme de navette contenant de nombreuses graines (0,8cm) aplaties d'un brun rougeâtre; pourvues de longues aigrettes soyeuses et blanches, dispersion par le vent.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.9-1.2 m Ø 0.70m, voire plus sous climat approprié.
    plantation : au printemps en prenant soin de laisser au moins 50cm de distance.
    multiplication : division en automne, bouturage de tiges aôutées, semis sous châssis courant février ou carrémment en place au printemps après les gelées, germination entre 5 jours et 3 semaines, en prenant soin de faire tremper les graines durant 24 heures dans une eau tiède avant de les semer.
    sol : plutôt humide.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone : 9 -11, parfaitement adaptée à la sécheresse. Tolère sur de courte période - 5°C.
    origine : Amérique du sud en zone tropicale et subtropicale et aux Caraïbes, aujourd'hui naturalisée dans le sud des États-Unis, en Afrique, en Australie et certaines pays d'Europe.
    entretien : pour favoriser la floraison supprimer les fruits, peut se tailler pour favoriser la ramification; s'utilise en fleurs coupées.
    NB : attention comme bien d'autres du genre, c'est une adventice toxique notamment pour les chevaux et bovins qui peut vraiment devenir envahissante qui dans des pays comme l'Espagne sont entreprises depuis plusieurs années des campagnes d'erradication.
    C'est sous le règne de Charles IV, qu'elle dut découverte entre 1757 et 1798 lors de l'Exploration botanique des îles sous le vent' (Cuba, Puerto Rico et les îles sous le vent, décrite et par le botaniste-médecin Martín de Sessé (1751-1808) qui fut nommé en 1788 Directeur du Jardin botanique de Mexico et le botaniste-chimiste cubain José Estevez y Cantal (1771-1841) puis expédiée avec 500 autres espèces médicinales vers l'Espagne pour y être cultivée dés 1803 au jardin sous le nom de 'bandera española', puis commercialisée dans le reste de l'Europe; son nom générique Asclepias  lui a été donné en souvenir d'Asklêpios* (connu des latins sous le nom d'Esculape), qui fut dans la Grèce mythologique le Dieu de la médecine; son nom spécifique curassavica  pour préciser son origine, Curaçao une des île des Antilles anciennement néerlandaises.
    Ce genre comprend environ 120 d'espèces de vivaces herbacées, sous-arbrisseaux arbrisseaux ou arbustes persistants ou caducs, principalement originaires des Amériques, quelques unes d'Afrique et une de Chine.
    En France vous pouvez admirer au Jardin botanique de Lyon (Parc de la Tête d'Or) une fort belle collection d'Asclépiadacées riche d'environ 42 espèces représentées par plus de 275 taxons.
    L'Asclépiade de Curaçao est idéal pour entrer dans la composition des rocailles, massifs et mixed-border dans les jardins secs ou ceux sous climat approprié, ailleurs elle est a cultiver soit en annuelle soit dans des potées que l'on rentre durant l'hiver.
    Parmi la centaine de cultivars citons :
    Asclepias curassavica  'Apollo Orange' (1995), une obtention hollandaise de Kees & Elisabeth Sahin et Bejo Zaden B.V., d'environ 70 cm de haut, longue floraison de mai à octobre bouton floraux et rouge, gynostème orange, une fois installée excellente résistance à la sécheresse.
    Asclepias curassavica  'Apollo Yellow' (1990), même obtention hollandaise, d'environ 70 cm de haut, longue floraison de mai à octobre d'un beau et brillant jaune d'or, à aussi une excellente résistance à la sécheresse.
    Asclepias curassavica  'Beauty' boutons floraux et corolle rouge vif, gynostème jaune pâle.
    Asclepias curassavica  'Kiki', boutons floraux et corolle d'un jaune orangé, gynostème jaune vif.
    Asclepias curassavica  'Lutea' d'un jaune vif, feuillage vert clair.
    Asclepias curassavica  'Red' ou 'Red Butterfly' aux boutons floraux rouge- rose, corolle rouge corail, gynostème jaune vif, floraison vert la fin du printemps.
    Asclepias curassavica  'Silky Gold' 0.90 à 1.20m Ø 0.70, feuillage vert jaune nervures plus claires, boutons floraux d'un jaune pâle et corolle jaune d'or et gynostème jaune légèrement orangé.
    Asclepias curassavica  'Silky Red' boutons floraux et corolle d'un rouge brillant et gynostème jaune orangé
    Asclepias curassavica  'Silky Deep Red' et 'Deep Red', 0.90 à 1.20m de haut Ø 0.70m, feuillage d'un beau vert sombre (Deep Red feuillage tirant sur le vert bronze) , boutons floraux et corolle d'un rouge grenat, gynostème jaune citron.
    Asclepias curassavica  'Silky Mix' ou 'Silky Formula Mix' attention dans ce cas il s'agit de graines de trois cultivars en mélange : 'Deep red', 'Scarlet et 'Gold'
    Asclepias curassavica  'Silky Scarlet' de petite taille environ 40cm, rouge et jaune.
    Asclepias curassavica  'Silky Yellow' boutons et corolle jaune d'or et gynostème jaune-orangé.
    Propriétés et utilisations :
    Comme toutes les autres espèces du genre le latex qu'elle contient peut provoquer chez certaines personnes des irritations dermiques, mais dans les pharmacopées traditionnelles sud-américaines dont celle des Mayas, ce suc est réputé pour ses propriétés diurétique, émétique et expectorante, purgative et verrucide.
    Les graines contiennent des substances qui ont des propriétés cardiotoniques .
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Asclepias cornuti  Decne., synonyme Asclepias syriaca  L. appelée Asclépiade cornue, Herbe aux perruches, Herbe à ouate, consulter sa fiche
    Asclepias fruticosa  L, synonyme Gomphocarpus fruticosus  ( L. ) Spreng., appelée Faux cotonnier ou Asclépiade à fruits, consulter sa fiche
    Asclepias tuberosa  L., appelée Asclépiade tubéreuse, consulter sa fiche
    Autres espèces présentes dans nos jardins :
    Asclepias incarnata  asclépiade incarnate, asclépiade rouge clair, connue des anglophones sous le nom de 'Marsh Milkweed' ou 'Rose Milkweed', originaire d'Amérique du Nord dont Missouri et Québec, vivace caduque, 0.70 à 1,5m de haut, d'un vert assez clair, en été (de juin à août) floraison en ombelles arrondies de 20 à 30 fleurs d'un rose bonbon et rose pale pour les pétales, parfumée, excellente rusticité 4/5 -9, tolère aisément -30°C, il existe des cultivars dont 'Soulmate'.

    Annotations:
    * Monarque la consommation des asclépiades le rendent toxique le protégeant ainsi des divers prédateurs dont les oiseaux.
    * sklêpios fils du dieu Apollon et de la nymphe Coronis, fille du roi des Lapithes, dans les légendes il avait la réputation de ressusciter les morts, il est représenté avec un bâton sur lequel s'enroulent des serpents. Pline le considérait comme l'ancêtre des Apothicaires car il avait une grandes connaissances des plantes médicinales il fut à l'origine de la création des Asclépiades, écoles de médecine où fut enseignée la vraie médecine fondée sur l'observation clinique.
    Son nom latin d'Esculape (Aesculapius) est lui par contre lié au Marronnier d'Inde
    ® par la Société des Gens de Lettres par la Société des Gens de Lettres ® Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site