Asplenium nidus  - Fougère nid d'oiseau
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Asplénie nid-d'oiseau Fougère nid d'oiseau nommé par les anglophones 'Bird's nest fern'
    Nom latin : Asplenium nidus  L.*, synonymes de Asplenium australasicum  (J. Sm.) Hook.*, Asplenium ficifolium  Goldm., Asplenium nidus var. nidus , Neottopteris australasica  J. Sm., Neottopteris mauritiana  Fée, Neottopteris musaefolia  J. Sm., Neottopteris nidu  s (L.) J. Sm., Neottopteris rigida  Fée
    famille : Aspleniaceae.
    catégorie : fougère vivace épiphyte.
    port : touffe, rhizomes érigés.
    feuillage : persistant.
    croissance : lente.
    hauteur : 1,5 m.
    plantation : à l'automne ou au printemps.
    multiplication : par semis.
    sol : riche, humifère, drainé.
    emplacement : mi-ombre, atmosphère plutôt humide.
    zone : 10 - 12.
    origine : Afrique, Asie et Australie dans les forêts humides.
    entretien : simple nettoyage,rempoter tous les deux ans. En appartement maintenir une humidité ambiante est important en la plaçant sur une soucoupe remplie de billes d'argiles humides, en brumisant régulièrement le fuillage.
    NB : son nom Asplenium  vient du latin et du grec 'asplenon' mot qui désigne une fougère réputée soigner la rate (asplen) et son nom spécifique nidus  désigne en latin le nid.
    Idéal pour être utilisé dans les rocailles ombragées ou dans les murets calcaires.
    Ce genre comprend environ sept cents espèces de fougères épiphytes ou lithophytes réparties sur l'ensemble du globe, dont certaines espèces sont cultivées comme 'plantes d'intérieur.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Asplenium arifolium  plus connue sous le nom d'Hemionitis arifolia  (Burm.f.)T. Moore, Hémionite à feuilles d'arum, consulter sa fiche.
    - Asplenium ceterach  L. Asplénie cétérach, Cétérach officinal, consuter sa fiche.
    - Asplenium scolopendrium  L. ou Scolopendre langue de boeuf, consulter sa fiche.
    - Asplenium trichomanes  L, Capillaire des murailles, Fausse capillaire, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l ’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica' et le récit de son Voyage en Laponie édité en 1738 (la traduction en français a été rééditée en 2002, éditions de la Différence).
    Asplenium nidus - University of California, Berkeley
    ©2017 Simon J. Tonge
    En 1738, il exerce la médecine durant trois ans, puis il l'enseigne durant une année à l'Université d'Uppsala, et par la suite jusqu'en 1772, il y enseigne la botanique. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes.
    *Hook., abréviation botanique pour le botaniste écossais William Jackson Hooker (1785-1865), spécialiste des mousses puis tout au long de sa vie des fougères, en 1820 nommé à la chaire de botanique de l'Université de Glasgow, suite à ses travaux scientifiques Guillaume IV lui décerne un titre de noblesse en 1836. En 1841, il occupe la fonction de premier Directeur du Jardin Botanique Royale de Kew, un peu à l'abandon depuis la disparition de son prédécesseur Joseph Banks, un jardin qu'il agrandi, enrichi de plusieurs serres, dont la célèbre Palm House de D. Burton et R.Turner réalisé entre 1844 et 1848. On lui doit aussi l'ouverture des jardins au public durant les après-midis.
    Auteur de forts nombreux ouvrages et parutions botaniques dont entre autre, la première Flore des îles britanniques "Flora Scotia; or a description of scottish plants arranged both according to the artificial and natural methods" (Volume 2 en 1821).
    The british flora compresing the phaenogamous, or flowering plants and ferns" (2 volumes - Londres éd. Longman, Brown, Green and Longmans 1831 édition revue et corrigée en 1842)
    L'édition d'un guide "Kew Garden or Popular guide to the Botanic garden of Kew".
    "Genera filicum; or Illustrations of the ferns, and other allied genera; from the original coloured drawings of the late Francis Bauer; with additions and descriptive letterpress", by Sir William Jackson Hooker. London, H. G. Bohn, 1842. "Synopsis filicum : or, A synopsis of all known ferns, including the Osmundaceae, Schizaeaceae, Marattiaceae, and Ophioglossaceae (chiefly derived from the Kew herbarium) Accompanied by figures representing the essential characters of each genus"" avec son assistant Joseph Gilbert Bakers, responsable de l'Herbier de Kew (éd. Robert Harwicke - 1868).
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie
un compteur pour votre site