Asplenium scolopendrium  - Scolopendre langue de boeuf
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Asplenium scolopendriumNom commun : Scolopendre langue de boeuf, nommé par les anglophones 'Hart's Tongue Fern', 'Horse Tongue',Hind's Tongue, 'Buttonhole, God's-hair'.
    Nom latin : Asplenium scolopendrium  L.*, synonymes Phyllitis scolopendrium  (L.) Newm., Scolopendrium vulgare  Sm.
    famille : Aspleniaceae.
    catégorie : fougère vivace.
    feuillage : persistant.
    port : touffe.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0.5 à 0.7 m.
    plantation : automne ou printemps.
    multiplication : semis, division au printemps.
    sol : riche, humifère, drainé, plutôt alcalin.
    emplacement : mi-ombre, atmosphère plutôt humide sauf en hiver.
    zone : 5 - 9.
    entretien : simple nettoyage.
    NB : son nom Asplenium  vient du latin et du grec 'asplenon' mot qui désigne une fougère réputée soigner la rate (asplen) et son nom spécifique scolopendrium , scolopendre.
    Ce genre comprend environ sept cents espèces de fougères épiphytes ou lithophytes réparties sur l'ensemble du globe, dont certaines espèces sont cultivées comme plantes d'intérieur.
    Parmi les nombreux hybrides, citons :
    - Asplenium scolopendrium  'Crispum' à bords ondulés
    - Asplenium scolopendrium  'Undulatum' à ondulations irrégulières.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Asplenium arifolium  , Hemionitis arifolia  (Burm.f.)T. Moore, Hémionite à feuilles d'arum, consulter sa fiche.
    - Asplenium ceterach  L. Asplénie cétérach, Cétérach officinal, consuter sa fiche.
    - Asplenium nidus  L., Asplénie nid d'oiseau, Fougère nid d'oiseau, consulter sa fiche.
    - Asplenium trichomanes  L, Capillaire des murailles, Fausse capillaire, consulter sa fiche.

    Asplenium scolopendrium
    ispb.univ-lyon1.fr © J. Reynaud
    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux, des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica' et le récit de son Voyage en Laponie édité en 1738 (la traduction en français a été rééditée en 2002, éditions de la Différence).
    En 1738, il exerce la médecine durant trois ans, puis il l'enseigne durant une année à l'Université d'Uppsala, et par la suite jusqu'en 1772, il y enseigne la botanique. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes.
    - Richard GAUTIER & nmauric©28/10/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site