Athyrium filix-femina - Athyrion, Athyrie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Athyrium filix-femina
    Joël Reynaud © ispb.univ-lyon1.fr
    Nom commun : Athyrion, Athyrie Fougère femelle commune, nommée par les anglophones 'The lady ferm, Ladys fern'.
    Nom latin : Athyrium filix-femina  (L.*) Roth.*, donné pour synonyme de Athyrium fimbriatum  Dulac, Asplenium filix-femina  (L.) Bernh, Polypodium filix-femina  L.
    famille : Athyriaceae (Dryopteridaceae).
    catégorie : fougère vivace à rhizomes rampants.
    port : touffe évasée.
    feuillage : caduc, vert doux. Nombreuses grandes frondes oblongues-lancéolées.
    sporanges : sur le revers sporanges formant des sores de forme oblongue, recouvert d'une indusie translucide.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0.40 à 1.20m.
    plantation : à l'automne ou au printemps.
    multiplication : semis de spores en été, division au printemps ou prélévement des bulbilles.
    sol : acide ou neutre riche en humus, frais, drainé mais ne supporte pas la sécheresse.
    emplacement : ombre, atmosphère plutôt humide sauf en hiver.
    zone : 5 - 10.
    origine : des zones tempérées de l'hemisphère nord dans les bois de feuillus et les ravins humides.
    entretien : simple nettoyage des frondes.
    NB : son nom Athyrium  vient du grec 'a' qui signifie sans et de thirios' qui désigne une petite porte faisant allusion à leurs indusies qui ne semblent pas s'ouvrir pour libérer les spores, son nom spécifique feli-femina désigne la forme femelle, par opposition à la forme masculine felix-mas , fougère mâle ou Dryopteris filix-mas .
    Ce genre comprend plus de cent quatre vingt espèces de fougères originaires des zones tempérée ou tropicales du globe dont certaines en altitude, des fougères majoritairement terrestres.
    Durant l'ère victorienne l'athyrion était très à la mode et des formes panachées ont été crées.
    Consulter la liste des autres espèces de fougères présentes dans l'Encyclopédie.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'.
    A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède.
    Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes. Il est l'auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    *Roth., abréviation botanique pour le médecin, botaniste Albrecht Wilhelm Roth (1757-1834), on lui doit des ouvrages sur la flore germanique.
    -- Richard Gautier & nmauric © 28-10-2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site