Dicentra spectabilis - Coeur de Marie, Coeur de Jeannette
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Siro Kurita
    Nom commun : Dicentre remarquable, plus connue sous le nom de Coeur-de-Marie (également Coeur de Marie) et Coeur de Jeannette*, nommée par les anglophones 'Bleeding Heart' (Coeur saignant) et en allemand 'Tränendes Herz' (Coeur brûlant).
    Nom latin : Dicentra spectabilis  (L.) Lem., depuis 1997, suite à l'étude de son génome, on doit la nommée Lamprocapnos spectabilis  (L.) Fukuhara, synonymes Dielytra spectabilis  (L.) DC., Fumaria spectabilis  L.
    Gravure, planche 23 par Désiré Bois*, Atlas des plantes de jardins et d'appartements exotiques et européennes' edit. 1896.
    famille : Papaveraceae, anciennement Fumariaceae.
    catégorie : vivace herbacée toxique aux racines charnues traçantes et très cassantes, d'une grande longévité.
    port : touffe évasée, compacte, arrondie.
    feuillage : caduc, finement découpé. Longues feuilles (20 à 40 cm x ± 20 cm) trilobées Après sa floraison, le feuillage se met à jaunir.
    floraison : longue au moins 6 semaines, du printemps au début été (mai-juillet) avec une remontée en fin de saison. Longues grappes pendantes de petites fleurs hermaphrodites (2 à 3 cm) aplaties aux pétales externes en forme de coeur à deux éperons retroussés. La pollinisation est effectuée par les bourdons.
    couleur : blanc et rose.
    fruits : petites capsules contenant de très nombreuses graines.
    croissance : rapide, atteint sa taille définitivement entre 2 et 5 ans, donc pas si rapide que cela.
    hauteur : 0.30 - 0.90 m.
    plantation : de préférence à l'automne courant septembre ou au printemps courant mars en prenant soin de bien choisir son emplacement, elle n'aime pas trop être déplacée. Faire un trou assez large pour bien placer ses racines nues étalées en couronne juste à quelques centimètres sous le niveau du sol, espacement tous les 40 cm.
    multiplication : à la fin de l'été ou au début du printemps, par division des touffes ou par boutures d'éclats de racines. Division, seulement tous les 3 ou 4 ans.
    sol : profond, léger, riche en humus, frais mais drainé, acide ou neutre. L'enrichir, chaque année avec un apport d'une fumure organique ou compost.
    emplacement : soleil (léger celui du matin), mi-ombre ou à l’ombre léger, trop profonde elle limitera la floraison.
    zone : 4 - 9, déconseillée dans les régions au hiver pluvieux, n'oubliez pas qu'elle entre en dormance au coeur de l'été.
    origine les forêts de feuillus de Corée, du nord-ouest de la Chine (Gansu, Hebei, Liaoning, Séchouan, Yunnan) et du Japon, naturalisée en France et dans le reste de L'Europe présente jusqu'à 1800 m d'altitude.
    entretien : supprimer les fleurs fanées et pinçant les tiges ayant fleuri, cela permet d'avoir une remontée en fin de saison, rabattre à l'automne. Prévoir un paillage pour conserver l'humidité durant la saison chaude. Comme chez ses congénères, la sève peut être irritante pour la peau et les yeux. C'est une excellente fleur à couper.
    maladies et ravageurs : une aubaine, rarement visité par les escargots, les limaces, délaissé par lapins et les cervidés. Excellente résistance aux insectes et aux maladies, mais depuis 2010, dans les jardins du sud de l'Alaska, ont été trouvées quelques sujets atteints du virus du bruissement du tabac (TRV Tobacco rattle virus) transmis par des nématodes, qui provoque une distorsion des nervures. Un virus qui affecte le tabac, la tomate, la pomme de terre et certaines plantes ornementales, sa progression est à suivre.
    NB : son nom Dicentra  dérive du grec 'di' qui signifie deux fois, et 'kentron' qui désigne un éperon, faisant référence à la forme de sa corolle munie de 2 éperons et son nom spécifique spectabilis  signifie remarquable. Ce genre qui comprenait 15 à 17 espèces, selon les flores, après révision a été ramené à 8 espèces* de vivaces originaires de la Sibérie, de l'Extrême-Orient et de l'Amérique du Nord, certaines d'entre elles sont naturalisées en Europe.
    Comme du temps de nos grand-mères, cette gracieuse éphémère a sa place dans les jardins ombragés aussi bien dans les massifs fleuris, les mixed-borders et massifs arbustifs où simplement en mélange dans des potées pour les terrasses et les balcons.
    D.Bois*
    Parmi les autres cultivars, citons
    - Dicentra  'Aurora', feuillage vert clair, fleurs à étroites et longues corolles d'un blanc pur, vert chartreux vers la base comme le calice et les pédoncules.
    - Dicentra  'Ivory Hearths', 2005 obtention japonaise de Akira Shiozaki, issue de croisement entre Dicentra eximia  et la japonaise Dicentra peregrina  25 à 30 cm Ø de 35 à 40 cm, feuillage finement découpé d'un vert-de-gris bleuté, longue floraison d'avril/mai à septembre/octobre aux éperons très retroussés d'un blanc ivoire, boutons floraux blanc jaunâtre. Comme pour les autres cv de même taille compter pour un beau massif 6 plants au m².
    - Dicentra  'Burning Hearts', 2010 obtention japonaise de Akira Shiozaki de 30 à 40 cm de haut, feuillage d'un gris-bleu argenté, longue floraison de mai à septembre, en longs grelots pendants d'un beau rouge foncé, les deux éperons sont bordés de blanc.
    - Dicentra spectabilis  'Gold Heart', 60 cm de haut, se distingue par un feuillage d'un jaune vert à vert chartreux sur des tiges rouges, floraison rose vif tirant sur le fuchsia et blanc pur.
    - Dicentra spectabilis  'Valentine', commercialisée également sous Lamprocapnos spectabilis  ‘Valentine’ environ 75 cm de hauteur, Ø de 45 cm, longue floraison d'un rouge vif entre l'alizarine et le cinabre sur des tiges arquées et pourprées.
    Les autres cultivars sont sur la fiche de Dicentra eximia et Dicentra spectabilis 'alba' pour les blancs.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Dicentra eximia , et les autres cultivars, consulter sa fiche.
    Dicentra spectabilis f. alba  Coeur de Marie blanc, consulter sa fiche.
    Autres espèces :
    Dicentra cucullaria  (L.) Bernh., synonyme Bicuculla cucullaria  (L.) Millsp., Dicentre à capuchon, Dutchman's breeches, se rencontre dans les ravins, le long des ruisseaux et dans les bois de des Etats-Unis et de l'est du Canada, feuilles trilobées et pennées au revers argenté, fleurs triangulaires en forme d'ailes d'avion blanches et jaune pâle, ses tubercules sont réputées être toxiques pour les bovins qui en consomment, provoquant des tremblements et des convulsions.
    Consulter la liste des plantes non consommées par les lapins et les cervidés

    Annotations :
    *Lamprocapnos spectabilis  ce genre ne comprend que cette espèce.
    *D. Bois, Désiré Bois (1856-1946), assistant de la chaire de Culture au Muséum d' Histoire Naturelle de Paris, secrétaire-rédacteur de la Société Nationale d' Horticulture de France.
    * 8 espèces reconnues Dicentra canadensis  (Goldie) Walp., Dicentra cucullaria  (L.) Bernh., Dicentra eximia  (Ker Gawl.) Torr., Dicentra formosa  (Haw.) Walp., Dicentra nevadensis  Eastw., Dicentra pauciflora  S.Watson, Dicentra peregrina  (Rudolph) Makino, Dicentra uniflora  Kellogg.
    - nmauric©02.01.2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site