Saponaria officinalis - Herbe à savon, Savonnière
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Saponaria officinalis Nom commun : Saponaire officinale, Herbe à savon, Herbe à foulon, Savonnière, nommée par les anglophones 'Soaproot', Sweet Betty'.
    Nom latin : Saponaria officinalis  L.*, synonymes Bootia saponaria  Neck., Bootia vulgaris  Neck., Lychnis officinalis  (L.) Scop., Silene saponaria  Fr. ex Willk. & Lange, non résolu Lychnis saponaria  Jess.
    famille : Caryophyllaceae.
    catégorie : vivace rhizomateuse.
    port : touffe de tiges érigées.
    feuillage : glabre vert franc sur des tiges teintée de rouge et légèrement pubescente. Feuilles opposées, ovales lancéolées, pointues à marge ondulée avec des nervures parallèles.
    floraison : parfumée, fin du printemps, début de l'été. Inflorescence en touffe terminale à l'aisselle des feuilles. Fleur à 5 pétales découpés, avec deux petites dents vers l'intérieur.
    couleur : rose pâle
    croissance : rapide
    hauteur : 0.50 à 0.60 m.
    plantation : au printemps, compter 3 plant au m².
    multiplication : semis au printemps ou à l'automne et boutures au début du printemps.
    sol : léger, humide, juste fertile, neutre ou alcalin.
    emplacement : soleil.
    zone : 5 - 9.
    origine : Europe et Asie.
    entretien : Récupérer les rhizomes de plantes ayant 2 ou 3 ans.
    NB : son nom Saponaria  vient du latin "sapo" qui signifie savon.
    Ce genre comprend une vingtaine d'espèces vivaces ou annuelles.
    Propriétés et utilisations : :
    Les fleurs peuvent être consommées. Les rhizomes blancs, sont riches en saponine, le feuillage et les tiges en contiennent aussi. La saponine à la propriété d'adoucir l'eau, de mousser et de diluer les corps gras. Utilisée autrefois pour laver après avoir fait bouillir les rhizomes dans de l'eau non calcaire à la propriété de rénover les textiles, et pour faire mousser la bière.
    Attention l'utiliser avec prudence peut être nocive en usage interne. Elle a des propriétés sudorifiques, laxatives, dépuratives, stimulante du foie et expectorant. Elle entre dans la confection de lotions astringentes pour soigner les problèmes de peau, de shampoings pour les cheveux fragiles, et dans la préparation de sirops expectorants.
    Parmis les cultivars et hybrides citons :
    - Saponaria officinalis  'Alba Plena' fleurs blanches semi-doubles.
    - Saponaria officinalis  'Rosea Plena', Double Pink Soapwort, environ H 0.60 m à fleurs semi-doubles d'un rose soutenu de mai à septembre , voir bas de page.
    - Saponaria officinalis  'Rubra Plena', H 0.20 m, floraison rouge double, s'utilisé en couvre-sol.
    Saponaria officinalis - Saponaria x olivana  issu de croisement entre Saponaria caespitosa  et Saponaria pumila  nommée par les anglophones 'Cushion soapwort ' H 0.10 à 0.15 m, fleur rose à gorge pourprée, recherchée pour les rocailles et les jardins alpins.
    Quelques autres espèces :
    Saponaria bellidifolia  Sm., Saponaire à feuilles de pâquerette.
    Saponaria lutea  L., Saponaire jaune.
    Saponaria caespitosa  DC., Saponaire cespiteuse, H 0.15 m.
    Saponaria pumilio  (L.) Fenzl ex A. Braun, Saponaire naine, H 0.05 m.
    Saponaria ocymoides  L., Saponaire faux-basilic H 0.15 m originaire des Alpes, feuillage velu, fleur rose vif , zone 4 et ses hybridesSaponaria ocymoides  'Alba' à fleur blanches et Saponaria ocymoides 'Rubra compacta' à fleurs rouges, recherché pour les rocailles.

    Annotations:
    * L. , abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    par la Société des Gens de Lettres®® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété; intellectuelle, la reproduction &lectronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

 Jardin des Sens - Yvoire en mai

un compteur pour votre site