Chimonanthus praecox  - Chimonanthe précoce
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Siro Kurita ©
    Nom commun : Chimonanthe précoce, Chimonanthe odorant, nommé par les anglophones 'Sweet winter, Wintersweet', en japonais 'Röbai'.
    Nom latin : Chimonanthus praecox  (L.*) Link.*, synonymes Chimonanthus fragrans  Lindl.*, Calycanthus praecox  Linn., Chimonanthus grandiflorus  Steud., Chimonanthus parviflorus  Rafin., Chimonanthus yunnanensis  W.W.Smith., Meratia praecox  Rehder & Wilson, Meratia fragrans  Loisel., Beureria praecox  Kuntze,..
    famille : Calycanthaceae.
    catégorie : arbuste.
    port : érigé, ramifié.
    feuillage : caduc, coriace et rugueux, virant au jaune d'or à l'automne. Longues feuilles simples (7 à 15 cm), opposées, oblongues - elliptiques ou ovales-elliptiques, acuminées, aux nervures plus claires.
    floraison : fin de l'automne - hiver (novembre à février/mars) suivant le climat. Sur les branches de l'année précédente, petites fleurs (2,5 cm), axillaires, pendantes, cireuses ( environ 2,5 cm), parfumées (odeur de jacinthe ou de miel), bisexuées, formées de 15 - 27 tépales et 5-7 étamines.
    couleur : jaune pâle, tacheté de rouge pourpre à la base des tépales.
    fruits : pubescents,urcéolés pourvus d'akènes, contenant une graine pouvant être toxique car elle contient de la calycanthine.
    croissance : lente.
    hauteur : 3 à 4 m.
    plantation : en automne ou au printemps.
    multiplication : par marcottage ou semis.
    sol : tous même calcaire, frais, humifère et bien drainé.
    emplacement : soleil ou mi-ombre à l'abri du vent.
    zone : 6 - 10, USDA zone 6a. Tolère les embruns, sous climat très froid mettre à l'abri d'un mur chaud pour protéger la floraison du gel.
    origine : Chine en altitude entre 500 et 1100 m, présent en Corée.
    entretien : sans, si une taille est vraiment nécessaire, elle s'effectue de préférence après la floraison.
    NB : Son nom Chimonanthus  vient du grec 'Kheimon' qui désigne l'hiver et 'anthos' qui signifie fleur et praecox  signifie en latin précoce.
    Ce genre comprend 6 espèces d'arbustes caducs ou persistants, tous sont originaires de Chine. Il fut introduit en Angleterre vers 1766.
    Parmis les cultivars et hynrides, citons :
    Chimonanthus praecox  'Grandiflorus', fleurs pendantes plus grandes, jaune pâle lavé de rouge sur le revers, primé par la RHS* en recevant l'Award of Garden Merit (AGM).
    Chimonanthus praecox var. grandiflorus  'Concolor' à fleurs d'un beau jaune citron, son feuillage à l'automne vire au jaune d'or un peu pâle.
    Chimonanthus praecox var. grandiflorus  'Luteus' à fleurs jaune d'or griffé de pourpre.
    Propriétés et utilisations :
    Dans la pharmacopée traditionnelle chinoise l'écorce et les racines sont utilisées pour soigner la grippe, les rhumatismes. On extrait des fleurs une huile utilisée en parfumerie en Asie, elle contient entre autre un alcaloïde (la calicanthine) qui est une substance toxique qui peut provoquer des convulsions.
    Quelques autres espèces :
    Chimonanthus caespitosus  T.B.Chao, Z.X.Chen & Z.Q.Li, il est donné par certaines botanistes comme synonyme de Chimonanthus praecox  (L.) Link.
    Chimonanthus campanulatus  R.H.Chang & C.S.Ding, environ 3 - 5 m de haut, arbuste à feuilles persistantes et branches légèrement pubescentes, fleurs jaunes sans parfum.
    Chimonanthus grammatus  M.C.Liu, persistant, environ 4 - 5 m de haut, à fleurs jaunes.
    Chimonanthus nitens  Oliver, synonymes Meratia nitens Rehder & P.Wils., feuillage persistant, environ 2 - 6m de haut petites fleurs jaunes très pâle ou blanc-jaunâtre.
    Chimonanthus salicifolia  S.Y.Hu, Chimonanthe à feuilles de saule, se rencontre en Chine dans la province du Kiang-Si, il est semi-persistant.
    Chimonanthus zhejangensis  M.C.Liu , Chimonanthus du Zhejiang à feuilles persistantes.

    Annotations :
    * L. , abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    * Link., abréviation pour le médecin, botaniste-naturaliste allemand Johann Heinrich Friedrich Link (1767-1851), il commence par enseigner en 1792 dans la plus ancienne Université d'Europe du Nord, l'Université de Rostock dans le département de chimie, botanique et zoologie (Mecklembourg- Poméranie occidentale). Un séjour de deux ans au Portugal, l'oriente définitivement vers la botanique et à partir de 1811 à l' Université de Breslau, il y enseigne la botanique et la chimie. En 1815, il est nommé professeur d'Histoire Naturelle, Directeur du jardin botanique de Berlin et conservateur de l'herbier, puis membre de l'Académie des Sciences de Berlin. Il entreprend la descriptions des Echinocactus  et les Melocactus  à partir de 1827. On lui doit de nombreuses ouvrages dans différents domaines dont une Flore portugaise édité à Berlin (1809-1840) qui sera longtemps un ouvrage de référence.
    *Lindl. , abréviation botanique pour le botaniste britannique John Lindley (1799-1865), l'un des premiers à occuper une chaire de botanique à l'Université de Londres et de Cambridge, assistant de Bank's, nommé en 1822 secrétaire de la Royal Society of Horticultur.
    Spécialiste des orchidées et de leur hybridation, on lui doit les descriptions des 77 espèces découvertes par Thomas L. Mitchell lors de ses 3 expéditions en Australie orientale vers 1838 et par la suite celles découvertes en Australie occidentale par Drummond et Molloy. En 1838, son intervention permis de sauver Kew garden de la destruction.
    * RHS, abréviation pour The Royal Horticultural Society, La Société royale d'horticulture, fondée à Londres en 1804.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site