Mentha aquatica  - Menthe d'eau, Menthe aquatique
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Menthe d'eau, Menthe aquatique, Menthe à grenouille, Menthe rouge, Baume de rivière, Baume d'eau, Riolet, nommé par les anglophones 'Water Mint, Marsh Mint', en allemand 'Wasserminze, Bachminze', en arabe 'Naenie mayy', en espagnol 'Hierbabuena de agua, Menta acuática, Menta de agua', Menta acquatica, Menta d'acqua, Menta pedacqua, Menta salvadega, en sicilien 'Balsamita aquatica, Balsamita d'acqua, Barsamita nobili', en portugais 'Hortelã-da-água'.
    Nom latin : Mentha aquatica  L.*, synonymes Mentha acuta  Opiz, Mentha acutata  Opiz, Mentha aquatica var. acuta  (Opiz) Heinr. Braun, Marrubium aquaticum  (L.) Uspensky, Mentha affinis  Boreau est illégitime, plus de 160 autres synonymes sous la forme Mentha aquatica var. et Mentha aquatica f.
    famille : Labiaceae (Menthaceae).
    catégorie : vivace aquatique ou semi-aquatique stolonifère, aux tiges quadrangulaires souvent rougeâtres vers la base.
    port : érigé, étalé.
    feuillage : comestible, aromatique, vert franc à vert foncé, marge découpé en dents de scie et souvent marginé de rouge au revers rougeâtre ou cuivré sur le revers. Feuilles opposées, courtement pétiolées, ovales à elliptiques.
    floraison : en l'été, de juin à septembre et plus suivant la région. Nectarifère et mellifère, visitée entre autre par les abeilles, les coléoptères et les papillons.
    A l'aisselle des feuilles en partie terminale, inflorescences en glomérules sphériques. Minuscules fleurs à 5 dents, corolle à 4 lobes, 4 étamines saillantes, enchâssées dans un calice tubuleux à 5 lobes.
    couleur : rose à mauve pâle sur des tiges légèrement pourprée.
    fruits : 4 akènes (tetrakènes) demeurant longtemps au fond du calice.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.40 à 0.60m et plus.
    plantation : au printemps.
    multiplication : par semis sous serre (mars-avril), en place en mai-juin, mélanger les graines avec du sable, semer, recouvrir légèrement et humidifier le substrat. Pour la levée, compter environ 1 mois.
    Par division des touffes au printemps, par prélèvement de stolons en automne ou bouturage de jeunes pousses au printemps. Le bouturage peut aussi se faire dans de l'eau, mettre un morceau de charbon de bois pour éviter le pourrissement des racines, puis repiquer
    sol : limoneux périodiquement inondé, humide ou détrempé, acide ou calcifuge. Tolère une immersion temporaire.
    rempotage : tous les ans, au début du printemps, dans un mélange de terre et terreau enrichi naturellement (compost) en prenant soin auparavant de diviser la touffe.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 6 - 10.
    origine : en zone marécageuse le long des fossés, des étangs, des cours d'eau et des prairies humides de l'Eurasie méridionale présente jusqu'au Caucase, au Proche-Orient (Syrie) et au Maghreb.
    entretien : si vous comptez la consommer, ou si dans votre bassin il y a des poissons ou des grenouilles, veillez à ne pas mettre d'engrais chimique.
    Couper régulièrement au-dessus des dernières feuilles du bas, pour conserver son port buissonnant, aussi pour avoir des feuilles moins coriaces et de plus grande taille. Il est préférable de lui délimiter un espace dans une potée immergée, pour limiter son développement.
    Pensez à protéger vos potées durant l'hiver.
    maladies et ravageurs : elle est sensible aux acariens, chenilles, certaines espèces de coléoptères et bien d'autres insectes. Lire 'Acariens et insectes des menthes' / Insectes n° 174 par Bruno Didier, pdf INRA.
    Lorsqu'il y a une humidité excessive, elle peut être sujette à l'oïdium, au mildiou et à la rouille (puccinia menthae).
    NB son nom Mentha  vient du grec 'Minthe' et du et du latin 'menta'. Menthê est le nom d'une nymphe dont s'éprit Hadès (Dieu de l'enfer, nommé aussi Pluton) qui était l'époux de Perséphone (Proserpine pour les Romains). Menthê fut férocement piétinée par Perséphone, elle fut changée en menthe par Hadès, et son nom spécifique aquatica signifie aquatique, pour nous préciser qu'elle s'épanouit dans l'eau.
    Ce genre après révision comprend 42 (au lieu de 25 ) espèces de vivaces aromatiques rampantes ou buissonnantes, persistantes ou semi-persistantes, originaires d'Asie, d'Afrique et de l'Europe (7 y sont spontanées*) et, il existe une bonne cinquantaine d'hybrides reconnus.
    Idéale pour animer et purifier les bassins, les berges des étangs ou de mares Elle peut aussi se cultiver dans des pots semi-immergés ou simplement dans des potées pour les rebords de fenêtre ou sur un balcon, une terrasse, où il suffit juste de ne pas oublier de l'arroser.
    Propriétés et utilisations :
    Autrefois, elle était appelé Baume, pour la substance odorante qu'elle secrète et peut être aussi pour son utilisation sous forme de baume, elle est riche en huile essentielle et tanins.
    Depuis l’Antiquité elle était connue pour ses vertus aromatiques, antispasmodiques, antiseptiques, calmantes, digestive, rafraîchissantes et tonifiantes, les pharmacopées traditionnelles la recommandait pour soigner les maux de tête, les aphtes, les maux de gorges, en usage externe pour soigner les coups et les coupures. En cuisine, elle était couramment utilisée pour aromatiser les boissons et les mets, elle a été détrônée au 18 ième siècle par l'apparition des autres espèces.
    Aujourd'hui elle est utilisée en cosmétologie, pour tonifier la peau, minimiser les pores, réduire les marques rouges et gonflements et restaurer l'élasticité de la peau.
    Quelques autres espèces et hybrides:
    - Mentha aquatica var. citrata , c'est la Menthe citron, la Bergamote.
    - Mentha x piperita  L., pro spec. & Hylander, la Menthe poivrée, Menthe anglaise, consulter sa fiche.
    - Mentha spicata  Huds., la Menthe verte, Menthe douce, Menthe romaine, consulter sa fiche.
    Quelques autres espèces ou hybrides :
    - Mentha arvensis  L., Menthe sauvage, Menthe des champs, originaire des zones tempérées d'Europe centrale, d'Asie et d'Amérique du Nord, spontanée dans les coins humides ou marécageux. 15 à 50 cm, port rampant, ramifié pourvue de stolons aériens et souterrains.
    Tiges quadrangulaires, feuilles aromatiques, pétiolées, opposées en croix, ovales à elliptiques, légèrement dentées. A l'aisselle des feuilles, fleurs verticillées à gorge velue, mauve lilas. Floraison de juin à octobre, zones: 4 - 10.
    - Mentha x cordifolia  Opiz ex Fresen., synonyme Mentha x villosa  Huds., une hybridation entre Mentha spicata et Mentha suaveolens  Ehrhart., zones 5 -10.
    - Mentha x gentilis  L. pro spec. & Hylander, Menthe ananas à feuilles panachées de jaune.
    - Mentha longifolia  Huds., synonyme Mentha sylvestris  L., Menthe à longues feuilles, elle se rencontre en zone très humide, feuilles lancéolées, sessiles, opposées en croix à bord en dents de scie. Inflorescences en capitules terminaux violet pâle. Riche en huile essentielle et tanins. sert à la préparation des médicaments carminatifs et des infusions recommandées contre les rhumatismes, les maux d’estomac, la dysenterie et les problèmes de digestion.
    - Mentha pulegium  L., Menthe pouillot, Péliot, Herbe aux puces, Herbe de Saint Laurent, Frétillet, Dictamne de Virginie, Chasse-puces, originaire d'Europe et d'Asie, 30 - 60 cm de haut, rampante, tiges quadrangulaires, légèrement duvetées, feuilles elliptiques duveteuses, Long épis blanc, rose, bleu-violet très pâle suivant la nature du sol. Floraison en été - automne. Ne s'utilise pas en cuisine à cause de son goût amer et de son odeur particulière due au pulégone (cétone terpénique).
    Elle était autrefois utilisée pour ses propriétés médicinales (tonique, antispasmodique) pour traiter: toux, rhumes, nausées, céphalées, retards menstruels et en tisane comme stimulant pour le système nerveux central. Attention à forte dose elle est toxique, pouvant provoquer des convulsions. Elle est réputée éloigner les insectes tels que: fourmis, puces (pulegium vient de 'pulex' qui désigne la puce), rats et souris. On en extrait une huile essentielle utilisée en parfumerie, zones: 9- 10 ( jusqu'à - 5°).
    Avec la menthe douce, elle entre dans la composition des épices d'Osiris de l'île de Santori en association avec l'anis, la coriandre, le cumin, le fenouil, l'origan et le piment, un mélange pour accompagner les légumes cuits (ratatouille, frita, bohémienne) et les viandes en été.
    - Mentha requienii  Benth., synonyme Mentha corsica, Menthe de Corse, se rencontre aussi en Sardaigne, une menthe naine, très tapissante. Idéale pour les rocailles, zones: 8 - 10.
    - Mentha spicata var. nanah, Menthe verte connue en Afrique du Nord sous le nom de 'Nanah', originaire de l'Afrique du Nord et Moyen-Orient, c'est la menthe de référence pour un vrai thé à la menthe. La légende raconte qu'elle aurait été rapportée du Liban par les Croisées., entre 40 et 50 cm. feuilles d'un vert vif, ovales, gaufrées. Floraison en longs épis cylindriques. Il existe quelques cultivars au parfum épicé.
    - Mentha suaveolens  Ehrhart, synonymes Mentha rotundifolia Huds., Mentha rugosa Lam., Menthe douce à feuilles rondes, originaire d'Europe, 30 à 50 cm de haut, tiges quadrangulaires pourvues de poils. Feuilles gris-vert, opposées, sessiles, velues, ovales. Épis cylindrique blanc-rose. Elle est moins sensible à la rouille que les autres. Il existe plusieurs cultivars dont certains sont à feuilles panaché le plus connu 'Variegata' au feuillage panaché de blanc, zones de rusticité 6 - 10.
    - Mentha rotundifolia (L.) Huds, Menthe douce à feuilles rondes.

    Dans l'abécédaire, consulter la liste des espèces de plantes aquatiques.

    Annotations :
    *espèces spontanées, ces dernières supportent très bien de longue période de sécheresse.
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site