Begonia aconitifolia - Bégonia à feuilles d'aconit
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Bégonia à feuilles d'aconit, nommé par les anglophones 'Angel Wing' ou 'Angel Wings Begonia'.
    Nom latin : Begonia aconitifolia  A. De Candolle, synonyme Begonia sceptrum  Hort ex Rodigas.
    famille : Begoniaceae.
    catégorie : vivace bambousiforme.
    feuillage : persistant, vert foncé maculé de taches blanches ou blanc rosé au revers pourpré. Feuilles à 7 segments bipennés à lobes lancéolés, marge en dents de scie.
    port : dressé, ramifié, légèrement évasé.
    floraison : printemps à été à automne, sur de fines tiges rougeâtres bouquet de fleurs pendantes.
    couleur :blanc pur étamines jaune d'or, suivant le cultivar peut être rose.
    croissance : lente.
    hauteur : 1,20 à 1,50 m et plus.
    plantation : à l'éxtérieur sous climat doux au printemps en choisissant bien son emplacement, autrement le rempotage s'effectue au printemps.
    multiplication : mai-juin, se bouture très facilement prendre un morceau de tige avec un noeud, mettre dans un mélange sablonneux.
    sol : mélange à base de terreau de feuille, terre de bruyère.
    emplacement : à l'intérieur emplacement lumineux, à l'extérieur mi-ombre (compter environ 6 h d'ensolleillement).
    zone : 11, température idéale entre 14 et 26°.
    origine : Brésil.
    entretien : Arroser régulièrement sans excés (risque de pourrissement des racines), laisser le substrat sécher entre deux arrosages. Durant la période de croissance, effectuer un apport d'engrais pour plantes fleuries, toutes les 2 semaines durant la période de croissance (printemps-automne), et les réduire en hiver. Supprimer les fleurs fanées et tailler les tiges trop dégarnies et fines.
    NB : Ce genre a été dédié par l'explorateur botaniste Charles Plumier (1646-1704) à Michel Bégon de la Picardière (1638-1710), conseiller et administrateur du Roi, qui fût successivement Trésorier de la Marine, Commissaire au Havre-de-Grâce, Intendant de Rochefort sur mer (1688) auparavant intendant des Isles d'Amérique (1682), ils se rencontrèrent sur île de Saint-Domingue - République d'Haïti) lors de sa troisième expédition (1695) aux Antilles, pour certains auteurs Plumier l'aurait plus tôt dédié à l'épouse de ce dernier, Jeanne-Élisabeth de Beauharnois, dont il se serait épris.
    Le premier bégonia Begonia gracilis  H.B. & K., fut découvert au Mexique par Francisco Hernandez en 1651.
    Ce genre comprend plus de 1500 espèces connues sans tenir compte des nombreux hybrides et cultivars, ils sont originaires des zones tropicales ou subtropicales (nombre d'entre eux d'Amérique du sud).

    Parmi les cultivars, citons :
    Vers 1926, de nombreux croisements ont été effectués entre lui et un fort célèbre hybride à fleurs rouges Begonia  ‘Lucerna’ (1892, obtention Wettstein - Suisse) donnant naissance à une lignée de Bégonias bambousiformes de type 'Superba'. Begonia  'Irène Nuss', environ 0.70 à 1.50m à feuillage vert foncé pourpré revers pourpre à gros bouquets de fleurs pendantes dégradé de rose. Begonia  'Sophie Cécile', environ 0.70 à 0.80m à feuillage vert foncé maculé de blanc argenté revers pourpre à fleurs rose. Il est aussi à l'origine de nombreux autres croisements.
    Autres espèces :
    Begonia maculata  Raddi, appelé Bégonia maculé, Bégonia des amoureux, un hybride bambusiforme, consulter sa fiche.
    Begonia masoniana  Irmscher ex Ziesenhenne, communément appelé Bégonia Croix de fer, consulter sa fiche.
    Begonia x tuberhybrida , Begonia tubéreux hybride, consulter la fiche.

    Consulter la liste des autres espèces de vivaces bulbeuses.
    ® par la Société des Gens de LettresConformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site