Gaultheria mucronata - Gaulthérie mucronée, Palommier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Gaulthérie mucronée, Palommier, Pernettya mucronée, nommé par les anglophones 'Prickly Heath' ou 'Chilean Pernettya'.
    Nom latin : Gaultheria mucronata  (Lf.*) Hook.* & Arn., synonyme Pernettya mucronata  Gaudich. ex G. Don.
    famille : Ericaceae.
    catégorie : arbrisseau dioïque rampant, drageonnant.
    port : buissonnant, dense, étalé.
    feuillage : persistant, vert sombre virant au bronze durant l'hiver, coriace, brillant. Petites feuilles alternes, ovales à lancéolées, mucronées .
    floraison : du printemps à l'automne (mai/juin à septembre). Grappes de petites fleurs pendantes, campanulées en forme de grelots.
    couleur : blanches.
    fruits : à l'automne petites drupes toxiques charnues ovoïdes, brillantes rouge magenta.
    croissance : lente.
    hauteur : 0.15 à 0.50/1m en tous sens.
    plantation : à l'automne ou au printemps, lui laisser de la place environ 1.50m car il s'étalera dans le temps.
    multiplication : par semis de graines fraîches à l'automne, division des souches, prélèvement de rejets au printemps ou par bouturage de tiges aoûtées.
    sol : acide, frais, léger, humifère.
    emplacement : mi-ombre.
    zone : 7 - 9. Tolère le vent et les conditions climatiques continentales humides.
    origine : Chili, région du détroit de Magellan, Patagonie et Argentine en altitude.
    entretien : sans, juste avoir un peu de patience, il prend son temps pour s'installer, compter 2 ou 3 ans.
    NB : de 1820 jusqu'en 1990, les deux genres étaient séparés, d'un côté Gaultheria qui avait été dédié par Linné au québécois Dr Gaultier et de l'autre Pernettya, nom donné par le botaniste Charles Gaudichaud-Beaupe en souvenir du bénédictin Antoine-Joseph Pernetty (1716 - 1796), a qui l'on doit "l'Histoire d'un voyage aux îles Malouines fait en 1763 et 1764 avec des observations sur le Détroit de Magellan, et sur les Patagons" où il relate l'expédition de Louis-Antoine Bougainville.
    Idéal en couvre-sol dans les sous-bois acides. Ce genre comprend environ 170 espèces d'arbustes ou arbrisseaux persistants, originaires des zones tempérées humides ou en altitude en zone tropicale.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Gaultheria mucronata  'Alba' à fruits blancs.
    - Gaultheria mucronata  ´Bell´s Seedling´ : à fleurs blanches et fruits rose foncé.
    - Gaultheria mucronata  'Crimsonia' : à fleurs blanches, fruits rouge cramoisi.
    - Gaultheria mucronata  'Lilian ' : à fleurs blanches et fruits rose lilas .
    - Gaultheria mucronata  'Mascula' (male) : juste à fleurs blanches.
    - Gaultheria mucronata 'Mulberry Wine' : à petites fleurs blanches, fruits magenta virant au violet pourpre.
    - Gaultheria mucronata  'Mother of Pearl' : à petites fleurs blanches, fruits rose pâle.
    - Gaultheria mucronata  'Snow White', à fleurs blanches et fruits blancs
    - Gaultheria mucronata  'Stag River', à fleurs blanches, drupes rouge magenta.
    - Gaultheria mucronata  'Thymifolia', à feuilles de thym.
    - Gaultheria mucronata  'Wintertime', à fruits blancs.
    Quelques autres espèces :
    - Gaultheria procumbens  L. Gaulthérie couchée, Thé du Canada, Thé de Terre-Neuve, consulter sa fiche.
    - Gaultheria cuneata  Bean, Gaulthérie à feuilles cunéiformes, originaire de Chine dans la province du Séchouan, environ 30 cm de haut, floraison banches, fruits blanc, zones 4-9.
    - Gaultheria fragantissima  Wall Gaulthérie odorante, originaire d'Asie du sud-est (dont Népal), arbuste 3m environ, le revers des feuilles est brun, petites fleurs parfumées blanches ou rose pâle en grappes. Son huile essentielle est utilisée en aromathérapie comme antispasmodique pour traiter les céphalées, zones 8-10.
    - Gaultheria shallon  Pursh, originaire du nord-ouest de l'Amérique du Nord (zone boréale), 0.50 à 3m de haut, floraison tubulaire rose ou blanche, drupes noires, zones 7-9.
    Annotations :
    *Arn., abréviation botanique pour le botaniste écossais George Walker Arnott (1799-1868), assistant de William Jackson Hooker à Glasgow. Avec ce dernier, il participe à la réédition de 'The British Flora' - Comprising the Phajnogamous or Flowering Hants, and theBurm.f. Ferns. The Sixth Edition, with Additions and Corrections; and numerous Figures illustrative of the Umbelliferous Plants,..' (1830, 6th édition, London 1850), encore diffusée sous le nom de 'Hooker and Arnott's "British Flora".
    *Hook., abréviation botanique pour le botaniste écossais William Jackson Hooker (1785-1865), spécialiste des mousses puis tout au long de sa vie des fougères, en 1820 nommé à la chaire de botanique de l'Université de Glasgow, suite à ses travaux scientifiques Guillaume IV lui décerne un titre de noblesse en 1836. En 1841, il occupe la fonction de premier Directeur du Jardin Botanique Royale de Kew, un peu à l'abandon depuis la disparition de son prédécesseur Joseph Banks, un jardin qu'il agrandi, enrichi de plusieurs serres, dont la célèbre Palm House de D. Burton et R.Turner réalisé entre 1844 et 1848. On lui doit aussi l'ouverture des jardins au public durant les après-midis.
    Auteur de forts nombreux ouvrages et parutions botaniques dont entre autre, la première Flore des îles britanniques "Flora Scotia; or a description of scottish plants arranged both according to the artificial and natural methods" (Volume 2 en 1821).
    The british flora compresing the phaenogamous, or flowering plants and ferns" (2 volumes - Londres éd. Longman, Brown, Green and Longmans 1831 édition revue et corrigée en 1842)
    L'édition d'un guide "Kew Garden or Popular guide to the Botanic garden of Kew".
    "Genera filicum; or Illustrations of the ferns, and other allied genera; from the original coloured drawings of the late Francis Bauer; with additions and descriptive letterpress", by Sir William Jackson Hooker. London, H. G. Bohn, 1842. "Synopsis filicum : or, A synopsis of all known ferns, including the Osmundaceae, Schizaeaceae, Marattiaceae, and Ophioglossaceae (chiefly derived from the Kew herbarium) Accompanied by figures representing the essential characters of each genus" avec son assistant Joseph Gilbert Bakers, responsable de l'Herbier de Kew (éd. Robert Harwicke - 1868).
    *(L.f.) , abréviation botanique pour le nom du fils de Carl Von Linné, appelé Carl von Linné le Jeune (1741-1783).
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site