Tamus communis  - Herbe aux femmes battues
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Tamus communis
    ispb.univ-lyon1.fr © J. Reynaud
    Nom commun : Tamier commun, Herbe aux femmes battues*, Raisin du Diable, Racine vierge, Vigne Noire*, Sceau de Notre-Dame, appelé dans le sud de la France Responchon ou Respouchou, nommé par les anglophones 'Black Bryony'.
    Nom latin : Tamus communis  L.*, synonymes Tamus baccifera  St Lager, Tamus cordifolia Stokes, Tamus cretica  L., Tamus racemosa  Gouan, Dioscorea communis  (L.) Caddick & Wilkin.
    famille : Discoreaceae.
    catégorie : vivace rhizomateuse, dioïque, grimpante à tiges grêles cannelées pouvant être légèrement rougeâtres.
    port : élancé, ramifié, volubile, vrillant vers la gauche.
    feuillage : persistant, vert foncé, brillant. Feuilles alternes en forme de fer de lance ou cordiformes très effilée en pointe, aux nervures fortement marquées et pourvues de 2 stipules épineux.
    floraison : au printemps (avril-juin suivant le climat. Grappes axillaires de petites fleurs femelles étoilées (5-7mm), les mâles sont réunies en panicules assez lâches.
    couleur : jaune verdâtre.
    fruits : petites baies (4 à 5mm) ovoïdes très toxiques brillantes, virant au jaune puis au rouge à maturité (septembre-octobre).
    croissance : rapide;
    hauteur : 2 à 3 m de haut.
    multiplication : par semis spontané ou par prélèvement des bulbilles.
    sol : une prédilection pour les sols calcaires.
    emplacement : mi-ombre de préférence.
    origine : Afrique du Nord, Asie occidentale, Europe centrale et méridionale et Proche-Orient dans les bois et sous-bois, les haies et les taillis.
    zone : 5 - 9.
    NB : son nom Tamus  vient du latin 'Tamnus' qui désigne une plante similaire. Il figure sur la liste des espèces protégées.
    Propriétés et utilisations :
    Le tamier est toxique dans son ensemble, son gros rhizome noirâtre contient un lait astringent (oxalate de calcium) qui peut provoquer des dermites de contact.
    La pulpe était autrefois prescrite comme purgatif et comme diurétique, et principalement utilisée pour ses propriétés antinévralgiques en usage externe sous forme de cataplasme (racine cuite) pour traiter hématomes et ecchymoses, d'où son nom vernaculaire d'herbe aux femmes battues.
    Elle était aussi prescrite en usage externe pour traiter les rhumatismes, les crise de goutte.
    De nos jours, le tamus est prescrit en homéopathie comme antirhumatismale.
    Autrefois, nos grand'mères l'utilisaient pour traiter les poux.
    Dans certaines régions au printemps, les jeunes pousses sont très recherchées pour être consommées cuites comme pour les asperges sauvages.
    Il est parfois confondu avec Smilax aspera

    Annotations :
    *Herbe aux femmes battues ainsi que Vigne noire (voir Histoire naturelle de Pline l'Ancien), c'est aussi le nom donné au Bryonia dioica.
    * L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    - nmauric©02/08/05 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site